lundi 26 septembre 2016

C'est lundi que lisez-vous ? #141

Rendez-vous repris et organisé par Galleane.
Le principe est simple et sympa, chaque lundi le blogueur
qui se prête au jeu doit répondre à trois questions :

Petite semaine de lecture, gros week-end de lecture !
Avec des voyages démentiels : sous l'eau, en Irak, dans l'univers aspie,
en Corée du Nord, dans la pègre, de l'autre côté du lac..
et puis au carrefour des vies.
Vive le Week-end..
QU'AI-JE LU LES SEMAINES PASSÉES ?


  • Le monde de Milo de Richard Marazano : Une aventures extraordinaire avec des personnages extraordinaires, un univers extraordinaire.. qui ravira les plus jeunes !
  • Trou de mémoire de Pascal Regnauld : Une histoire d'amnésie, de contrat et de mafia.. un premier tome qui fait clairement office d'introduction, de contextualisation. Les énigmes partent dans tous les sens pour mieux se retrouver dans le tome 2, qu'il me tarde de lire. D'autant plus que le dessin est très original et la mise en couleur est surprenante.
  • La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez : Whaouw ! L'univers des aspies est passionnants.
  • Amanchu ! Tome 1 et tome 2 de Kozue Amano : Deux tomes qui installe le contexte et présente les personnages en douceur. Ainsi, dans cette série on va suivre deux adolescentes dans leur passion pour la plongée et en apprendre beaucoup au passage. C'est sympathique.
  • L'Odyssée du microscopique de Olivier F. Delassalle et Léandre Ackermann : Une BD sur la réalisation de soi et le développement personnel. Pleine de psychologie positive. Les personnages sont au carrefour de leurs vies.. Continuer ce qu'ils font de leurs quotidiens ou prendre des risques et changer. C'est la matière pour plein de questions, de doutes, de remises en question, de suppléments de doutes.. Il y a de bonnes leçons à tirer.
  • Coquelicots d'Irak de Brigitte Findakly et Lewis Trondheim : Un témoignage de valeur qui fait office de mémoire collective pour ce pays qui n'a pas fini de s'effondrer conflit après conflit. Un rappel des faits historiques avec les impacts directs et indirects sur la population et plus précisément sur une famille irakienne chrétienne. C'est instructif. C'est désolant. Pour désamorcer le tout, l'auteur nous propose de petites anecdotes sur les coutumes irakiennes, et souvent, elles sont truculentes.
  • L'anniversaire de Kim Jong-il de Ducoudray Aurélien et Allag Mélanie : La Corée du Nord dans toute sont horreur : la propagande, la misère, la répression.. le tout à travers le regard d'un enfant, sa naïveté et son insouciance.

QUE SUIS-JE EN TRAIN DE LIRE EN CE MOMENT ?



QUE VAIS-JE LIRE ENSUITE ?


Cette semaine, je ne m'impose pas mes lectures suivantes.

Bonne semaine de lectures !
Au plaisir.


samedi 24 septembre 2016

#Jenaipasportéplainte de Marie-Hélène Branciard

Résumé :
Paris, place de la Nation… Après une manif pro « Mariage Pour Tous », Solün, photographe de presse, découvre le corps inanimé d’une jeune femme. À l’hôpital où elle l’accompagne, elle fait connaissance avec ses potes – une bande d’artistes un poil allumés – et se lance avec eux à la poursuite des agresseurs. Le commandant Jourdan, officiellement chargé de l’enquête va moyennement apprécier leur aide…

Les oiseaux noirs de Twitter® et l’ombre de quelques monstres planent sur ce récit tandis qu’une mystérieuse DJ nous parle de vengeance et de création…

Première phrase :
Ils sont cinq, aligné devant l'immense mur.

Dernière phrase :
- Super !

Le paragraphe :
André l'a jetée dans cette cave sombre et humide en la dépouillant méthodiquement de ses grigris : son smartphone, son I-Pod, tous ces objets sas lesquels elle n'existe plus, incapable de survivre dans un monde aussi fade et silencieux que la réalité.

Moi j'en dis :
Quelle claque !

Daria, une jeune journaliste de jour et bloggueuse impertinente de nuit, est plongée dans le coma. Alors qu'elle était à une manifestation LGBT, elle a été blessée par balle. Grande question : la balle lui était destinée ? Ou elle était destinée à Z, la jeune fille qui l'accompagnait ?

A partir de là, le roman fourmille d'informations, d'hypothèses, de questionnement, de pistes. Deux enquêtes démarrent, celle de la police et celle du groupe d'amis de la victime.

La bande de copains est canon ! Ils sont engagés, dévoués, débrouillards et déjantés.. Oui, ils sont déjantés, alors que le roman ne l'est pas du tout. Il faut dire que le coeur du roman est sombre, presque terrible. Il est question de viol et même de viol en série.. des viols restés impunis, malgré les plaintes. Une chose en entrainant une autre, de nouvelles thématiques se révèlent : les policiers corrompus, les élus véreux et le système judiciaire vicié.

Dans ce roman, tout va très vite. Le style d'écriture est dynamique et vif. L'auteur fait le choix d'alterner le point de vue des personnages.. résultat j'ai eu l'impression d'avoir toutes les clés en mains, et pourtant le suspens reste entier jusque dans les dernières pages. J'ai également apprécié les extraits en tout genre distillés tout au long du roman : les articles du blog de Daria et les rapports de polices notamment.

Verdict : Ce roman m'a soufflée ! La fin est surprenante.. pour ne pas dire remuante. Il n'y en avait pas de meilleure, et pourtant il faut du temps pour l'assimiler. Admettre les failles d'un système pour la naïve que je suis, c'est presque brutale.

Bonus : Merci aux éditions du Poutan pour ce livre (vive les concours!) et à Marie-Hélène Branciard pour l'adooooorable dédicace.

Les infos :
Date de parution : septembre 2016
Editeur : éditions du Poutan
Nb. de pages : 259 pages
Prix : 17,50 €

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

vendredi 23 septembre 2016

L'homme provisoire de Sebastian Barry


Résumé : 
L'Irlandais Jack McNulty est un "homme provisoire", tout comme l'ont été ses missions avec l'armée britannique durant la Seconde Guerre mondiale. En 1957, installé à Accra, en proie à l'angoisse et au ressassement, il décide de rédiger l'histoire de sa vie. Homme ordinaire, aussi héroïque qu'insignifiant, Jack a été le témoin de choses extraordinaires. Il a travaillé et erré à travers le monde, tour à tour soldat, ingénieur, observateur de l'ONU.

Son mariage avec Mai, la plus jolie fille de Sligo, est à la fois étrange et tumultueux, mais comme tout le reste, il finira par lui glisser entre les doigts...

Avis : 
Deux destins qui se rencontrent pour se briser à coup de bouteille de mauvais whisky et de mauvais gin. Pas de pitié pour les enfants qui se retrouvent fabriqués entre eux. Un immense gâchis. Voilà pour le fond et l'histoire.

Dans la forme, rien pour relever le récit. Il faut dire que l'auteur prend le parti des digressions. Oui, il commence son récit à un point, et d'anecdotes en anecdotes, il tente de nous raconter comment il en est arrivé là. Une anecdote en chasse une autre.. à chaque fois qu'elle devient justement intéressante. Forcément ça nous pousse à avancer dans l'histoire, mais c'est loin d'être une réussite, c'est juste lassant. Plus d'une fois je me suis dit, finiiiiiiiiiiiis ta phrase.

Le personnage nous livre son témoignage sur un ton contemplatif et résigné.. résultat, c'est soporifique. Dommage, pour une introspection qui aurait pu être intéressante (la matière était là, en effet, le personnage a eu mille et une vie) mais non, l'auteur en fait un enchainement de faits, qu'il peine à lier les uns avec les autres.

Ajouter à cela une écriture pompeuse.. Des envolés de plusieurs paragraphes pour composer une seule phrase, sans pour autant maîtriser toutes les subtilités de la ponctuation : #EpicFail !

C'était une lecture éprouvante et pénible.

Les infos : 
Date de parution : 28/08/2014
Editeur : Joëlle Losfeld
Nb. de pages : 246 pages
Prix : 19,50 €
La rubrique des avis de lectures éclaires !

jeudi 22 septembre 2016

#BlogLife : PAL Automnale 2016

Après la PAL estivale, je passe à la PAL automnale !
Je poursuis mon petit parcours de PAL de saison, comme si tout allait pour le mieux...
mais j'avoue, j'ai peur de dresser le bilan de ma PAL estivale.

Elle est largement composée d'inédits, seulement 3 titres ont été dans une de mes PAL de saison. 

  • Même rengaine : Le challenge étant de piocher mes prochaines lectures ici...
  • Même formule pour mettre toutes les chances de mon côté : j'ai misé sur de grands noms, des bandes dessinées, des fins ou des suites de séries que j'ai adorés et surtout les coups de coeurs des copines.

LES SÉLECTIONNÉS SONT :

                 
                                          

Ils sont 63, ce n'est pas raisonnable.
Euuuh si je suis méthodique, je peux la vider, je peux.. 
oui, je peux, enfin si je veux quoi ! #Bis

Vous avez lu certains de ces titres ?
Vous en avez à me recommander à lire maintenant, tout de suite ?? 

Haut les coeurs ! 
Au plaisir.