Slider

​ #BLOGLIFE : PAL ESTIVALE 2019

21 juin 2020

On ne lâche rien !


La sélection officielle :

                             


*EDIT*

TERMINÉ(S) :


  

*

Ils sont 31, a.k.a rien du tout !
Le challenge étant de piocher mes prochaines lectures ici.
Je peux le faire. Je dois le faire.
Si je suis méthodique, je peux la vider, je peux... oui, je peux, enfin si je veux quoi ! #Repeat

Haut les coeurs ! 
Au plaisir.


Mach 2, tome 1 : Une fille dans le viseur de Loraline Bradern

17 juin 2020


Résumé :
Pilote d’exception, un brin frimeur, Nathaniel est l’archétype du beau gosse qui mène sa vie à toute allure, profitant au maximum de l’instant présent.
Coincée dans une vie bien rangée et sans fantaisie, Alexandra désespère de trouver un jour l’amour. Méfiante, elle fuit les dragueurs comme la peste.
Lorsque son chemin croise celui de cet homme sexy, elle est en pleine crise existentielle et aspire à un quotidien moins monotone. Mise au défi par ses amies de repousser ses limites, elle se laisse prendre au jeu et saisit l’occasion qui se présente.
Ce qui ne devait être qu’une brève et sulfureuse aventure, un coup de folie pour égayer sa vie bien trop sage, prend une tournure inattendue quelques mois plus tard, lorsque le destin remet face à face les amants d’un soir.
Entre désirs et devoirs, comment concilier envies et obligations, dans de si délicates circonstances ?

Moi j'en dis :
Quel plaisir de retrouver la plume de Loraline Bradern ! Une fois de plus, elle a su me séduire et plus encore avec une histoire entraînante, des personnages attachants et son style évocateur.
Dans ce roman, l’auteur nous entraîne une nouvelle fois dans l’univers militaire et cette fois-ci, elle l’associe à celui de l’enseignement. Deux mondes qu’elle connaît sur le bout des doigts ! 

Ainsi, elle nous propose, une immersion totale dans l’envers du décor de ces métiers de passions et de vocations. Elle nous baigne dans les moments de joie et d’euphorie, de réussite et de victoire, mais aussi, et surtout, dans les moments de doute, d’interrogation et de remise en question. Elle nous laisse entrevoir les conflits, et nous donne à voir la bassesse des uns et la petitesse des autres. Cette mise en lumière des coulisses est saisissante. Par sa critique à peine voilée, on sent l’engagement militant qui transpire à travers l’expérience des personnages. 

Alexandra, en enseignante à fleur de peau, qui sans trop sortir de sa zone de confort rêve d’aventure et de passion, est bouleversante. Elle m’a donné envie de manifester pour qu’on accorde plus de valeur à son implication professionnelle ! Elle m’a fait rire aussi, beaucoup. Et puis elle m’a impressionnée par sa ténacité et sa bravoure. Sa générosité et son sens de l’abnégation m’ont bluffée. 

Face à elle, Nathaniel, pilote d’exception à qui tout réussit, épicurien et désinvolte sur les bords. Enfin, jusqu’au moment où il se retrouve secoué par shaker la vie. Et comme si, cela ne suffisait pas, en plus de l’avoir marqué à vif, l’épreuve le laisse avec de nouvelles responsabilités. Dépassé et bousculé de toute part, je l’ai trouvé touchant. Ses tergiversations et ses scrupules professionnels m’ont entraîné dans un maelstrom de questionnement sur son métier. D’ailleurs, j’ai hâte de découvrir en septembre le travail de l’illustrateur Titwane (que j’adore d’amour à la folie) sur le métier de pilote. 

Sans en dire plus, le développement de l’arc narratif de chaque personnage, principal et secondaire, est d’une grande perfection. Leurs personnalités sont riches et profondes. Rien n’est négligé, rien n’est laissé au hasard, ou en suspens. L’auteur maîtrise son intrigue et ses rebondissements à base de révélations, de malentendus, de doutes... comme un chef d’orchestre. Par son écriture d’une grande précision, l’auteur donne à chaque instant de son intrigue les détails qui conviennent pour permettre au lecteur de contextualiser chaque scène et d’en cerner les tenants et les aboutissants.

Page après page, l’histoire prend des airs de récits de vie palpable et réaliste. D’ailleurs, j’ai adoré que l’auteur confronte ses personnages à des aléas concrets : le retard, la radiation, la hiérarchie inefficace, les problèmes de réseau... Des petites choses qui donnent au roman de la profondeur et de l’authenticité.

Verdict : J’ai adoré ! 

Bonus : Les dernières pages m’ont laissé hébétée.

Les infos : 
Date de parution : 07/04/2020
Editeur : Auto-édition
Nb. de page : 415 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Les MacAllister de Kinley MacGregor

12 juin 2020



Tome 1 : Noces secrètes
Résumé :
Lassé de la guerre incessante entre le comte de Ravenswood et son voisin lord Warwick, le roi impose une trêve. Comment la garantir ? La fille de Warwick ira passer un an chez Ravenswood où elle sera sous sa protection. Et gare à lui s'il lui arrivait malheur ou si elle était déshonorée ! Fou de rage, Draven ne peut que s'incliner et accueille bientôt dans son château la ravissante Emily. Il ignore que pour échapper à l'emprise de son père, celle-ci s'est mis en tête de l'épouser par tous les moyens. Draven a juré sur son honneur de ne pas la toucher, mais comment lutter contre les charmes de cette innocente séductrice ?

Moi j'en dis :
Draven, le comte de Ravenswood et son voisin, le lord Warwick se présentent devant le Roi pour abriter leur conflit. Celui-ci décide de mettre à l’épreuve leur loyauté envers lui pour résoudre leur divergence. Le défi ? La fille de Warwick ira passer un an chez Draven, et devient par la même occasion pupille du Roi pour assurer sa protection. Une épreuve pour les deux hommes… mais pas pour Emily, qui sort pour la première fois de son domaine et quitte le giron de surprotection de son père. D’ailleurs, trouvant Draven séduisant, elle va se démener pour ne plus y retourner.

L’héroïne est canon : téméraire, audacieuse et créative. Sa transparence (sans être ingénue) est rafraîchissante. Son opiniâtreté est drolissime. Face à elle, le héros est un modèle du genre : renfrogné, loyal et mystérieux. Bataillant avec un passé familial douloureux, il lui paraît impossible d’envisager de fonder la sienne.

Rassembler sur ordre du roi (sans qu’il ne soit question de mariage, ce qui est plutôt original), leur cohabitation devient rapidement explosive ! Un processus de séduction se met en branle, et va de pair avec une résistance, évidemment, seulement pour une fois l’un et l’autre ne sont pas dans le camp habituel ! Par ailleurs, au-delà des malentendus, des non-dits et des manigances, l’intrigue amoureuse se construit sur les remparts qui ont beaucoup de sens (un arrêté du roi/un passé douloureux). L’intrigue se base sur des problématiques de confiance en l’autre et surtout en soi-même ; sur la loyauté et l’indépendance.

Verdict : J’ai adoré ! Un chouette mélange d’intrigue politique, de rivalité de clans et de rebondissements sentimentaux.

Les infos : 
Date de parution : 08/01/2020
Editeur : Editions J'ai Lu Pour Elle
Nb. de page : 344 pages
Prix : 7,60€
Achat sur Place des libraires


Tome 2 : L'Arme secrète de Maggie

Résumé :
Décidé à en finir avec une longue querelle, une ardente jeune écossaise convainc les femmes de son clan de TOUT refuser à leurs hommes jusqu'à ce qu'ils baissent les armes, mais elle voit ses propres plans sapés par son attirance croissante envers un magnifique Highlander. On dit que Braden MacAllister, baron anglais et fier guerrier Highlander, peut faire tomber un ennemi d’un seul souffle - et une femme d’un seul baiser. Mais pas Maggie semble-t-il. Car la beauté aux cheveux de feu est immunisée contre ses tentatives pour arrêter sa folie pacifiste. Il y parviendra pourtant, lorsqu'il l’étreindra passionnément et lui donnera un baiser irrésistible. Même si elle tremble au contact sensuel de Braden, Maggie ne doit pas céder ! Tant que cette querelle continue, les vies de ses frères sont en jeu. Et bien que Braden soit connu pour avoir couché avec beaucoup de jeunes filles, il n’a donné son coeur à aucune. Mais osera-t-elle rêver qu'en assurant la paix pour son clan elle puisse aussi revendiquer le magnifique Highlander pour elle-même ?

Moi j'en dis :
J’ai été très troublée de ne pas saisir le lien entre le tome précédent et celui-ci. Je dois dire que cette préoccupation a occupé une grande partie de mon esprit pendant ma lecture ! 

L’histoire, c’est celle Maggie, une jeune fille qui vient de perdre son frère dans une bataille entre son clan et leur clan rival. Cette énième perte, plutôt que de provoquer une soif de vengeance, la pousse à prendre les rênes de la pacification. Pour cela, elle lève une mutinerie avec toutes les autres femmes à qui elle demande de quitter leur foyer, refuser toutes les tâches qu’elles accomplissent pour leurs familles et les avances de leurs maris. Elles retourneront dans leur lit, en échange de la promesse de la fin de ce conflit sanguinaire. 

Son projet se porte à merveille jusqu’au moment où les hommes atteignent le point culminant de leur frustration, et là il semble qu’encore plus de sang sera versé si Maggie ne trouve pas une solution pour concilier son noble projet et la colère des hommes qui grondent ! 

Dans ce nouveau projet, elle est épaulée par Braden MacAllister, l’homme qu’elle aime secrètement depuis qu’elle est toute petite… Au départ, Braden, le séducteur incorrigible de la famille, était plutôt là pour séduire la jeune fille et mettre un terme à son projet. Il ne s’imaginait pas une seconde se retrouver au milieu d’un nid de guêpes. 
Ensemble, ils vont trouver un nouveau plan, entre deux baisers volés, et pour cela ils se lancent dans une expédition qui leur permettra de confronter leur alchimie et faire table rase du passé. L’un devra dépasser ses insécurités, et l’autre son syndrome du martyre et sa terreur de l’amour, et des sacrifices qu’il peut pousser à faire.

Verdict : Bien que l’histoire présentée dans ce roman soit très originale, selon le schéma standard de la romance highlander, elle ne m’a pas emballé des masses. 

Les infos : 
Date de parution : 03/06/2020
Editeur : Editions J'ai Lu Pour Elle
Nb. de page : 384 pages
N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Passions en Écosse de Heather McCollum

9 juin 2020


Tome 1 : Le Laird de l'île de Mull
Résumé :
1522. Orpheline, Ava Sutton a été élevée par le comte de Somerset. À la mort de son bienfaiteur, humiliée par le nouveau comte, elle décide de fuir avec celle qu'elle considère comme sa sœur, Grace, promise à un chef de clan écossais. Direction l'île de Mull où règne le terrible Torquil MacLean. Comme Grace est terrifiée à l'idée d'épouser un barbare, elles décident d’échanger leurs rôles. L'intrépide Ava devient lady Somerset ! À leur arrivée, c'est la déconvenue : Torquil refuse le mariage. Il est pourtant leur seul espoir. Acculée, Ava va tout mettre en œuvre pour séduire celui que l'on surnomme la « Bête d'Aros ».

Moi j'en dis :
Grâce et Ava, doivent quitte l’Angleterre au plus vite, iIl n’y a pas de temps à perdre, leur père se meurt, et avec lui leur sentiment de protection dans le domaine familial. La proposition de mariage arrangé de l’une d’entre promises à un chef de clan écossais que l’on surnomme la « Bête d’Aros », tombe à pic. Elles foncent tête baissée vers l’Écosse, c’est le seul moyen qu’elles ont trouvé pour échapper au tortionnaire de l’une et demi-frère de l’autre. Elles savent ce qu’elles quittent, sans savoir ce qu’elles vont trouver… C’est dire leur motivation !

Après un long voyage, elles arrivent tant bien que mal sur l’île de Mull. Ce qui est loin de ravir leur comité d’accueil, qui s’empresse de les inviter à retourner d’où elles viennent : le chef de clan, celui avec lequel le comte de Somerset a passé l’accord du mariage est mort. Torquil, son fils, refuse ce mariage arrangé par son père sans son accord (hahaha). Évidemment, Grâce et Ava ne peuvent se contenter de cette réponse, elles ne sont pas en mesure de retourner chez elles ! Ainsi, elles mettent en place une stratégie de séduction avec notamment un changement d’identité. Torquil ne veut pas d’un mariage arrangé, il va donc falloir le convaincre !

Au-delà de la conquête amoureuse (passionnante en raison du passé des personnages et de leurs batailles individuelles), on attend qu’une seule chose : le moment où les stratagèmes et les mensonges explosent à la figure nos héroïnes ! J’étais à la fois impatiente que ça arrive et en même temps plein d’appréhension à l’idée que ce soit bâclé... et en fait, c’est amené avec intelligence et ça entraîne une nouvelle dynamique : c’est top !

Verdict : j’ai adoré !

Les infos : 
Date de parution : 04/09/2019
Editeur : Editions J'ai Lu Pour Elle
Nb. de page : 308 pages
Prix : 7,60€
Achat sur Place des libraires


Tome 2 : Le Charmeur de l'île d'Islay

Résumé :
Chef des MacDonald, Cullen sait qu'il doit se marier pour protéger son île, de préférence avec une Anglaise. Un lendemain de tempête, il trouve sur la plage le corps inanimé d'une femme. À son réveil, celle qu'il a baptisée Rose est incapable de décliner son identité. De toute évidence, elle est française, une ennemie qui met tout le clan en danger ! Résolu à la protéger envers et contre tout, Cullen proclame leur mariage. Mais leur première nuit d'amour va encore épaissir le mystère qui plane sur la belle inconnue...

Moi j'en dis :
Cullen MacDonald vend du rêve dans le tome précédent, il est passionné, mature et généreux. Ses prises de paroles sont une vraie source d’inspiration pour les autres. J’étais impatiente de le retrouver aux rênes de la narration dans cette histoire et finalement, il ne m’a pas emballée ! Son indécision et ses silences m’ont tapé sur le système. 

Face à lui, l’héroïne, Rose, est captivante au départ. Pleine de mystère, d’assurance et de courage. Finalement, à mesure que la mémoire lui revient, elle se révèle hystérique, obtuse et égocentrique : « Meuf, ta vie, peut entraîner la mort de tout un clan, soit reconnaissante qu’on te dise bonjour ! ».

Verdict : Bref, cette lecture a été une punition. 

Les infos : 
Date de parution : 04/12/2019
Editeur : Editions J'ai Lu Pour Elle
Nb. de page : 314 pages
N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Ennemis (et plus si affinités) de Mia Sosa

5 juin 2020


Résumé :
Acceptez-vous de prendre pour ennemi et collègue la personne ici présente ?

Quel est le comble pour une wedding planneuse ? Se faire abandonner devant l'autel. Ca ressemble à une mauvaise blague mais c'est bien ce qui est arrivé à Carolina Santos. Pour autant, elle continue d’aider les couples à faire de leur mariage le plus beau jour de leur vie. Et elle est douée, vraiment douée. A tel point qu’un prestigieux hôtel lui fait une proposition qui pourrait changer sa vie. Il y a juste un problème : pour obtenir le poste de ses rêves, elle va devoir collaborer avec l’homme qui a convaincu son ex fiancé de la planter le jour de leur mariage.

Max Hartley, expert en marketing, a enfin l’opportunité de sortir de l’ombre de son frère et faire ses preuves auprès du grand hôtel qui a fait appel à leur entreprise familiale. Même si, pour cela, il va devoir passer les prochaines semaines avec l’ex fiancée de son aîné, qui le déteste profondément. A raison : c’est à cause d’un de ses discours anti-mariage et avinés que le marié a déserté les lieux. Et plus il va passer du temps avec elle, plus il va se demander pourquoi son frère a quitté une femme aussi drôle, intelligente et attachante…

Moi j'en dis :
Il est génial ce roman ! Sous couvert de comédie, il aborde des thématiques très intéressantes qui ont fait échos en moi... ça arrive assez rarement pour être souligné ! Il est question ici entre autres de :

  • La progression sociale comme une revanche offerte par les enfants issues de l’immigration à leurs parents. Une réussite en échange de leurs sacrifices. Autrement dit, réussir pour ses parents, avant de réussir pour soi-même. 
  • L’impôt communautaire qui fait commencer l’assertion sociale des enfants issues de l’immigration en négatif, plutôt qu’à la case de « départ ». 
  • La taxe communautaire qui est impute des réactions et des comportements disproportionnés et erronés aux personnes des communautés issues de l’immigration. Par exemple l’hystérie en cas d’énervement somme toute, tout à fait banal (les femmes aussi sont concernées par ce préjugé) ; l’agressivité en cas de colère tout à fait anodine.
  • La compétition entre frère et sœur, qui au départ est censée motiver le surpassement de soi et qui finit par déliter une relation vers de la rivalité.

Vous l’aurez compris, ce titre est, par bien des manières, très engagé. Sans pour autant devenir un manifeste, les thèmes sont présents sans être prégnants. Si tu es sensible aux thèmes, tu captes, sinon c’est juste des chevilles d’intrigues à l’histoire.

L’histoire, c’est celle de Carolina Santos, une wedding planneuse talentueuse, sur le point de signer le contrat de sa vie avec un prestigieux hôtel. Pour décrocher ce contrat, elle doit travailler main dans la main avec expert en marketing, Max Hartley, pour qui cette collaboration représente également un enjeu vital : celui de se distinguer de son frère ! Gagnant, gagnant... si le passé ne s’était pas invité dans l’équation ! En effet, Carolina a été fiancée au frère de Max, qui l’a abandonnée devant l’autel quelques années plus tôt, et comme si cela ne suffisait pas, Max a été catalyseur de cette séparation.

Carolina, Carolina, Carolina est canoooooon ! Impossible de ne pas s’attacher à elle. Elle est intelligente, combative, loyale. Inventive et drôle. Elle a un sens de l’abnégation à toute épreuve et est d’une infinie mansuétude. J’en suis tombée amoureuse. J’ai compris ses doutes, ses insécurités, ses méthodes de protections.
Face à elle, Max est parfait ! En quelques pages, il passe de prétentieux à compréhensif, d’arrogant à bienveillant. Son esprit pragmatique lui donne toutes les clés pour tenter de comprendre Carolina et la sortir de ses retranchements.

Faut-il le dire ? J’ai beaucoup apprécié ces personnages que j’ai trouvé très sincères. J’ai adoré leur foi pour la transparence et la communication. J’ai trouvé rafraîchissant qu’ils balayent assez vite les malentendus et les non-dits.

Verdict : J’ai adoré, et même plus, c'est un coup de cœur.

Les infos : 
Date de parution : 08/04/2020
Editeur : Editions Harlequin
Nb. de page : 360 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.