26 août 2013

Les ignorants de Etienne Davodeau

Résumé :
Un vigneron chez Jean-Pierre Gibrat ou chez Emmanuel Guibert, et un auteur de bande dessinée dans la vigne : mais qui sont-ils ? Deux ignorants !

Comment, pourquoi, et pour qui faire des livres ou du vin ? Les réponses à ces questions forment le récit vivant et joyeux d’une initiation croisée. 

Par un beau temps d’hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L’un a le geste et la parole assurés. L’autre, plus emprunté, regarde le premier, cherche à comprendre « ce qui relie ce type à sa vigne », et s’étonne de « la singulière fusion entre un individu et un morceau de rocher battu par les vents ». 
Le premier est vigneron, le second auteur de bandes dessinées. 
Pendant un an, Étienne Davodeau a goûté aux joies de la taille, du décavaillonnage, de la tonnellerie ou encore s’est interrogé sur la biodynamie.
Richard Leroy, de son côté, a lu des bandes dessinées choisies par Étienne, a rencontré des auteurs, s’est rendu dans des festivals, est allé chez un imprimeur, s’est penché sur la planche à dessin d’Étienne... 
Étienne et Richard échangent leurs savoirs et savoir-faire, mettent en évidence les points que ces pratiques (artistiques et vigneronnes) peuvent avoir en commun ; et ils sont plus nombreux qu’on ne pourrait l’envisager de prime abord…

Première bulle : 
Si je comprends bien, pour faire un bouquin, tu veux venir bosser bénévolement dans mes vignes... c'est ça ?

Dernière bulle : 
C'est pourquoi il fallait bien qu'ils se rencontrent. C'est pourquoi ce bouquin pouvait s'achever ici.

La bulle : Au début t'y crois pas, le calendrier lunaire, tout ça... Mais à la longue, tu es bien obligé d'admettre que ça joue un rôle... 

Pascal Ory de l'Express en dit : 
A travers le récit d'une expérience a priori bizarre et, à l'arrivée, très concluante. D'un côté, lui, dessinateur, va s'initier au métier de la vigne, auprès d'un viticulteur (pardon: d'un vigneron), de l'autre - et c'est moins prévisible -, l'homme du vin va découvrir le monde de la BD.

Moi j'en dis : 
Cette BD est un concentré de connaissance qui nous est transmis de façon tellement ludique qu'on s'amuse avec les personnages. On s'amuse de leur complicité, de leur questionnement et surtout de leur cheminement vers un monde qui leur est étranger.

Pour Étienne c'est la découverte de la vigne, pour Richard, la découverte de la bande-dessinée et pour nous c'est la découverte des deux, forcément. On se balade dans les vignes, on se retrouve à des festivals de bandes-dessinées, à des salons du vin, on assiste à des dégustations et à des lectures jusqu'au bout de la nuit. Une merveille je vous dis.

Étienne nous livre un dessin simplicite au service d'une bande-dessinée réaliste et humaine. Pleine de rencontre (Jean-Pierre Gibrat à Marc-Antoine Mathieu) et de bonne humeur. Une merveille je vous dis.

Verdict : Une initiation à la vigne qui croise une initiation aux codes de la bande-dessinée et on obtient une belle réussite.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez. 
Au plaisir.


2 commentaires

  1. Volontairement, je n'avais pas lu ta critique avant de lire la BD...
    Maintenant que j'ai refermé la BD, je viens lire :D.

    Merci, merci et merci encore.
    Je n'ai pas beaucoup de mots.

    Cette BD est une formidable découverte ... Une de celle qui touche et qui ouvre beaucoup de nouvelles perspectives dans ma petite vie de lectrice !

    Merci :)
    Tout simplement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ô joie !
      Bon sang que je suis contente xD
      D'autant plus qu'elle a titillé ta curiosité de lectrice !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.