5 octobre 2013

Le singe de Hartlepool de Wilfrid Lupano

Résumé : 
1814 au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d'une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C'est un singe qui jouait le rôle de mascotte à bord du vaisseau, et qui porte l'uniforme français. Or les habitants de Hartlepool DETESTENT les français, même s'ils n'en ont jamais vu en vrai. D'ailleurs, ils n'ont jamais vu de singe non plus. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l'idée qu'ils se font d'un Français...Il n'en faut pas plus pour qu'une cour martiale s'improvise. Inspiré d'une légende tristement célèbre du Nord de l'Angleterre, le Singe de Hartlepool est une fable tragi-comique qui parle de nationalisme va-t-en guerre et du racisme ignorant qui ne connait pas de frontières...

Première bulle : 
Ho Ho Ho ! HA HA !

Dernière bulle : 
C'est ma tournée !

La bulle : 
Merci, Monsieur le Maire. Et tout d'abord, en guise de préampoule, j'aimerais qu'on apporte clairement la preuve irresputable que mon client est Français !

Distinction : Prix des Libraires de Bande Dessinée.

Moi j'en dis : 
Une histoire qui s'inspire d'une légende populaire, selon laquelle durant les guerres de l'époque napoléonienne, un chasse-marée fit naufrage sur les côtes de Hartlepool. Le seul survivant fut un singe qui portait un uniforme français. Ce singe avait sans doute pour rôle de distraire l'équipage durant les longues traversées.

En trouvant ce singe, les habitants décidèrent de le traîner en justice séance tenante, sur la plage. Étant donné que l'animal était incapable de répondre à leurs questions, et comme beaucoup d'habitants du lieu n'avaient aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler un français, ils en conclurent qu'il s'agissait d'un espion français. En conséquence, dans un souci de prudence, le singe fut condamné à mort, et exécuté par pendaison au mât d'un navire de pêche qui se trouvait à l'extrémité de la pointe de terre (source : wikipedia).

L'histoire est merveilleusement retracée par cette BD, et le clin d’œil à Charles Darwin est délicieux.
Cette BD fait passer sur le ton de l'humour une belle leçon sur les bassesses et la stupidité du nationalisme et de la haine ordinaire. 

Verdict : J'attends la suite avec impatience.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.