13 octobre 2013

L'enfant-rien de Nathalie Hug

Résumé : 
Petit garçon étrange, Adrien guette chaque semaine l’arrivée du père de sa demi-sœur, dans l’espoir de recueillir un regard, une parole ou un geste tendre. S’il rêve d’un papa, Adrien veut surtout percer le secret de sa naissance, secret qu’il croit enfermé dans une boîte rouge, cachée hors de sa portée. Le jour où sa mère se fait renverser par une voiture et se transforme en « tas-de-fraises-à-la-crème », la possibilité d’une vie différente s’ouvre à lui. Mais Adrien, l’enfant-rien, peut-il vraiment trouver sa place dans une famille qui n’est pas la sienne ?
Première phrase : 
Aussi loin que je me souvienne, je l’attendais assis, le menton sur les genoux, les bras autour des jambes et le dos appuyé contre la porte du placard.

Dernière phrase : 
Si demain, je n'arrive pas à me débarrasser de cette fichue boîte rouge, si demain mon petit garçon me répète encore qu'il peut disparaître, alors je m'en inventerai un autre qui m'aimera comme je suis, qui me racontera de belles histoires et, surtout, qui voudra bien m'écraser quelques fraises à la crème.

Le paragraphe : 
Je m'appelle Adrien. Dans Adrien, il y a rien.

Le magazine des livres en dit : 
Magnifique premier roman de Nathalie Hug qui sait créer un sentiment cruel et lancinant que l'on appelle le remords.

Moi j'en dis : 
Je commence mon avis en disant que je n'ai rien compris à la fin de ce livre.
Avant les dix dernières pages, je trouvais le livre bouleversant, touchant, triste presque dévastateur d'injustices. Et l'auteur a voulu insérer une profondeur dans sa fin et elle m'a complètement perdu. Avec une boucle bouclée qui n'a pas trouvé de sens à mes yeux.

C'est l'histoire du petit Adrien, qui essaye de trouver une place dans la vie et qui se rend compte, ou du moins qu'il se convainc qu'il est transparent pour sa mère, sa demi-sœur et le père de celle-ci. Adrien cherche désespérément sont père, et s'il ne le retrouve pas il se met en tête de s'approprier celui d'Isabelle, sa sœur, ou mieux de s'en inventer un.

Sa mère ne répond pas à ces questions, souvent elle est absente même quand ils sont dans la même pièce. Il n'y a que sa tante qui veuille bien lui répondre, mais elle ne fait que lui transmettre des informations méchantes, basses et fausses. Parce que sa tante est pleine de rancœur et certainement pleine de jalousie envers sa sœur.

C'est une histoire trouble.

La goutte d'eau ? Le problème de rein du petit. Euuuh en moins de 118 pages l'auteur a voulu en faire trop. Du coup, les sujets sont abordés, sans vraiment être traités, et puis honnêtement j'ai trouvé que c'était amené comme un cheveu sur la soupe.

Je ne dis rien sur le style, car il n'y a rien à dire.. pas vraiment de magie.

Verdict : Premier roman de l'auteur, est bien : peu mieux faire.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez. 
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.