15 décembre 2013

Enquêtes générales : Immersion au coeur de la Brigade de répression du banditisme de Raynal Pellicier et Titwane

Résumé : 
Paris, au cœur de l'île de la Cité, se trouve le siège de la B.R.B : Brigade de répression du banditisme. Chargée de traquer voleurs, escrocs, auteurs de cambriolages, braquages, et autres attaques à main armée en bande organisée, la brigade se veut secrète, scrupuleusement protégée. Cas exceptionnel, Raynal Pellicer a obtenu l’autorisation de suivre quatre mois durant le quotidien d’une équipe d’enquêteurs. L’ouvrage se veut ainsi une immersion sous la forme d’un « carnet de voyage ». Les dessins à l’aquarelle de Titwane, se mêlent aux textes de l’auteur, apportant un regard unique sur l’un des plus prestigieux services de la Police judiciaire.

Première phrase : 
13 Mars 2012
36, quai des orfèvres, Paris.

Dernière phrase :
Letellier : Il n'y a plus rien à ajouter.

Le paragraphe : 
Le ressenti ? Il ne paraît qu'à l'oral, et la procédure sur laquelle je vais instruire est une procédure écrite. Donc il y a un détachement du ressenti ! Et puis n'est-ce pas un risque que de juger sur du ressenti ? Si le mec apparaît emmerdé par une question... bon sang, c'est vous qui interprétez qu'il est emmerdé par cette question ! C'est hyper subjectif non ? Et si on a besoin de basculer dans la subjectivité, c'est que le dossier n'est pas assez fort.

Gros coup de coeur pour le mini-chapitre : 
Aveux Circonstanciés.

Lecrime.fr en dit : 
Le dessin, véritable oeuvre d’art à elle seule, se mariant avec fluidité avec le texte, permet à ce roman graphique de nous emmener là où nous n’avons pas l’habitude d’aller... Lire la suite.

Moi j'en dis : 
J'étais sur le point de finir l'année sans coup de coeur suprême. Et puis, je suis tombée par hasard sur le roman graphique de Raynal Pellicer et Titwane (oui, oui... le hasard est de bons conseils) ! 

Pour tout vous dire, ce jeudi 5 décembre, dans le train qui me ramène chez moi après une journée épuisante d'accueils de classes à la médiathèque, j'ai composé ma petite liste de livres-cadeaux-de-Noël. Parce que oui, évidemment pour ne pas échapper au cliché, je suis une bibliothécaire qui offre des livres ;)

Je m'y prends à l'avance, parce que Strasbourg avec son marché de Noël de compétition (élu "Meilleur marché de Noël d'Europe 2014, s'il vous plait !), c'est impraticable une fois que le premier week-end du mois de décembre passé.

Donc, je fais ma petite liste et je bloque, je ne me souviens plus d'un titre hyper célèbre de la rentrée littéraire, je sors mon magazine Lire pour le retrouver dans le top des ventes et en feuilletant la revue je tombe sur une pub des éd. De la Martinière. Sur la page, entre un documentaire sur la propagande, sur le polar et sur Marguerite Duras : une BD ! Des infos accompagnent la couverture, je ne les lis pas, le dessin m'intrigue, ça me suffit. Je note le titre sur ma liste, histoire de la demander à mon libraire, pour la voir de plus près.

Là, je suis arrivée à Strasbourg. Je passe déposer ma liste de livres-cadeaux-de-Noël chez mon libraire, on papote un peu, il a tous mes livres, et il a la bd, je l'ouvre... je tombe amoureuse et je l'achète :) Je commence le soir même, j'aime tellement que j'essaye de rationaliser ma lecture histoire de ne pas finir trop vite !

Faut dire que je suis une #Huge FAN de la BD de reportage/ documentaire ! Généralement ce sont des reportages/ témoignages de guerre que je lis. Parmi mes bibles, il y a sans conteste "Grands Reporters" chez l'éditeur Les Arènes, une compilation de reportage sous le dessin de 20 illustrateurs de talents et l'album "Le photographe" de Emmanuel Guibert.

"Enquêtes générales" sort un complètement de mes habitudes de lectures. J'ai bien lu d'autre BD reportage, hors contexte de guerre (par exemple, "Les ignorants" de Etienne Davodeau), mais les thèmes ne m'intéressent pas souvent.
Là aussi j'aurai pu passer à côté : J'aime le polar, le genre littéraire, mais la police, la vraie, ça ne m'intéresse pas vraiment. La promesse du sous-titre (Immersion au coeur de la Brigade de répression du banditisme) m'a intrigué, je l'avoue. Mais ce sont surtout les dessins à tomber par terre qui ont poussé mon achat. Let's go et tant mieux si ça bouleverse ma routine de lectures !

J'ai adoré, j'ai adoré, j'ai adoré ! 
Oui, j'ai adoré suivre cette brigade dans leurs quotidiens, leurs enquêtes, leurs missions. J'ai été surprises par leurs méthodes, par leurs fonctionnements et par le respect qu'il y a entre les suspects et les membres de l'équipe. Un suspect qui félicite un policier pour son bon boulot, c'est surprenant à chaque fois !

J'ai adoré les intrigues, les anecdotes, l'humour. L'alternance dans les histoires. D'ailleurs, quand une enquête est bouclée, on a presque de la peine que ça s'arrête. Cette BD se lit trop vite. Il manque 150 pages :(

Et les dessins. J'ai a-do-ré les dessins, ils sont superbes ! Les dessins à l'aquarelle donne une touche de poésie à un contexte rude et sombre. 

Verdict : Vous l'avez compris, je suis sous le charme.  Raynal Pellicier et Titwane nous offre une BD pas comme les autres, que je ne peux que recommander. La médiathèque, attend son exemplaire et mes proches amateurs de BD, d'art, de polar, de beau livre et de livre tout court l'auront sous le sapin 2013 :) En attendant, j'ai déjà prêté mon exemplaire (j'espère qu'on me le rendra...).

Pour aller plus loin : 

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.