24 décembre 2013

Les Autres Gens #1 de Thomas Cadène

Résumé : 
Mathilde, une étudiante, gagne au loto. Désormais, tout est possible... À partir de cette trame, Thomas Cadène, le créateur et scénariste, a initié sur le web l’une des œuvres collectives les plus étonnantes du moment, en fédérant toute une génération de dessinateurs blogueurs. Amour, gloire et beauté vu par les meilleurs dessinateurs de la génération blogueurs : Bastien Vivès, Singeon, Vincent Sorel, Tanxxx, Manu XYZ, Aseyn... Autour de Thomas Cadène ils réinventent le mot feuilleton ! Ce premier tome au format manga comprend 200 pages de bandes dessinées, il réunit les trente premiers épisodes du feuilleton quotidien, ainsi qu'une introduction inédite dessinée par Boulet.

Première bulle : 
De la bière ?

Dernière bulle : 
Emmanuel, qu'est ce que tu dirais qu'on se dise tout demain ?

La bulle : 
Des milliers de fenêtres... Derrière chacun, le petit film d'une vie dont je ne suis que le figurant. Chaque lumière abrite un personnage, persuadé d'être "le héros principal", et pour qui je ne suis qu'une fenêtre sur une façade.


Libération en dit : Thomas Cadène a un don indiscutable pour les cliffhangers, ces fins d'épisodes au suspense insoutenable qui appâtent et fidélisent le lecteur.

France info en dit : Il s'agit de la fine fleur de la nouvelle BD, [...] Je vous garantis que vous serez vite accros !

Télérama en dit : Une BéDénovela ambitieuse...

BoDoï en dit : Thomas Cadène a réussi son pari : transformer "Les Autres Gens" en agréable addiction quotidienne, comme le café, la cigarette ou un tour sur Facebook.

Moi j'en dis :
Une intrigue assez sympa, mais presque banale : on suit le quotidien d'une étudiante et de son entourage. Par l'intermédiaire d'un mystérieux inconnu, elle se retrouve avec 30 millions d'euros sur son compte en banque. Son quotidien est directement bouleversé, on assiste à ses prises de décisions et ses doutes.

Cette BD n'est pas originale dans son fond, mais dans sa forme : Aie Aie Aie, elle est complètement novatrice.

Pour en parler, il faut d'abord expliquer d'où elle sort. En effet, avant d'arriver sur le papier, "Les Autres Gens" c'était plus qu'un "Blog-BD", c'était une BD numérique, une vraie avec un concept à tomber par terre.
Le concept : Un feuilleton quotidien, dont chaque épisode est dessiné par un auteur différent (anonyme, célébrité du Web -Black Frog, Boulet-, auteurs connus et reconnus -Bastien Vivès, Camille Jourdy-). Résultat, les styles se rencontrent autour d'un scénario qui se construit au fur et à mesure, sans fin préméditée.
A l'époque, sur le site, les visiteurs n'avaient pas accès aux planches de BD sans avoir auparavant souscrit à un abonnement.

Depuis, les éditions Dupuis ont publiés la compile des planches de BD en version papier. Chaque volume correspond à environ un mois de publication sur internet.

Le changement de style de dessin est déroutant au début, et puis on a hâte de changer de chapitre pour voir sous quel traits seront dessinés les personnages. L'histoire s'y prête assez bien, avec beaucoup de rebondissements et de suspens.

Verdict : Je me suis régalée et j'ai hâte de lire la suite !

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

4 commentaires

  1. Mais, l'ensemble reste cohérent ?
    ça m'intrigue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui c'est très cohérent ! En début de chaque chapitre l'illustrateur en charge de la suite commence par un trombinoscope pour que le lecteur repères les personnages. Au début c'est déstabilisant mais les traits des personnages sont reconnaissable du coup pas de soucie pour suivre l'histoire :) belle surprise !

      Supprimer
  2. Tu m'intrigues énormément, et cet ovni encore plus : je le note, évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une BD qui mérite d'être lu, juste pour son concept :) Et puis on retrouve les dessions de toute la haute société de la BD numérique notamment MONSIEUR Bastien Vives (oui, oui, je suis amoureuse) !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.