15 janvier 2014

Amis et RIEN de plus de Kristan Higgins

Résumé : 
Depuis l’adolescence, Chastity le sait : les hommes ne la considéreront jamais autrement que comme une bonne copine, incollable en foot et imbattable aux fléchettes, sans jamais oser envisager quoi que ce soit de plus. Comment pourrait-il en être autrement, alors que ses trois frères et son père peuvent se transformer en véritables serial-killers dès qu’un représentant de la gent masculine s’approche à moins de dix mètres d’elle ?Mais aujourd’hui, Chastity a décidé de prendre les choses en main et de trouver l’âme sœur, coûte que coûte. L’homme qui lui fera les quatre enfants dont elle rêve en secret. Alors, quand elle rencontre Ryan, un séduisant chirurgien, elle se dit qu’il est là, enfin, celui qu’elle attendait, celui qui aura le courage d’affronter son envahissante famille — cette famille qu’elle aime tant, par ailleurs. Oui, mais voilà, il y a aussi Trevor, l’ami de toujours, dont un seul regard suffit hélas à faire chavirer son cœur.

Première phrase : 
— Je crois qu’on devrait cesser de se voir.

Dernière phrase : 
Et vous savez quoi ? Ça me convient parfaitement.

Le paragraphe : 
Quand enfin j’arrive à m’asseoir, j’ai les joues douloureuses à force de feindre des sourires, et mes pieds, comprimés dans des kitten heels pointure 42, me font un mal de chien. Ces engins de torture ont dû être inventés par un homme quotidiennement battu par sa mère, pour lui avoir inspiré une telle haine des femmes !

Moi j'en dis : 
Mon premier livre de K. Higgins m'a tellement fait rire, qu'il m'a semblé impératif d'en lire un autre. Cette fois-ci j'ai commencé ma lecture avec beaucoup d'appréhensions... Je n'avais pas envie d'être déçu, peur que l'auteur use des mêmes procédés ou pire de la même trame, que ces personnages se ressemblent... Mille et une questions alors que je n'avais même pas commencé ma lecture, ce n'est pas bon signe.

Et pourtant, dès la première page tous mes doutes étaient balayés. On est directement propulsé dans l'intrigue, ainsi on assiste à la rupture terriblement drôle de notre héroïne, Chastity. Elle n'est pas comme les autres, elle va droit au but. Plutôt que de s'apitoyer sur les raisons de cette rupture elle pose des questions. Et là, tout de suite, on sait qu'on va l'adorer cette femme, avec ces dialogues intérieurs.

Chastity sort complètement des standards des héroïnes de romance. "Et, devant les deux hommes pétrifiés de terreur, je balance un grand coup d'escarpin pointure 42 dans leur chariot, l'envoyant valdinguer à l'autre bout du rayon."

Elle mesure un mètre quatre-vingt-cinq et dépasse allègrement les soixante-quinze kilos. C'est une journaliste de talent, bourré d'humour, honnête et intègre. Elle adule sa famille et son chien immonde (qu'on image sans mal). Alors bien sûr, depuis sa rupture catastrophique, elle est célibataire et veux y remédier. Pour ce faire, elle s'inscrit sur un site de rencontre (la scène avec Grainedemari m'a fait mourir de rire), elle participe à des rencontres de célibataires, elle fait des séances de coaching et elle le fait savoir à ses proches et sa famille. Son immense famille ! Chastity à 4 grands frères (pompiers, secouristes ou démineurs, excusez du peu) et whaouw on les adore dès qu'ils apparaissent, tous hyper solidaires et complices. Vraiment la famille en or, qui rend chaque rassemblement hyper bruyant mais vraiment sympa. Des tempêtes chamboule la famille, et vraiment j'ai vécu les épisodes de ces tempêtes comme si elles secouaient ma propre famille, oui, oui..

Revenons à Chastity : Bon 4 grands frères, quand on veut avoir une vie amoureuse, c'est assez encombrant. Evidemment les garçons des environs ne se voit pas vraiment sortir avec la petite soeur du clan. Chastity essaye de se battre avec tout ça. Bon, ce que je ne dis pas c'est que l'amour de sa vie, se trouve sous son nez mais, mais.. je ne dis rien.


Verdict : L'auteur continu avec son humour qui nous touche pour mon plus grand plaisir. Oui, oui ce livre m'a fait rire une fois de plus. Au point que dans les transports en commun, à chaque lecture j'ai dû étouffer mes rires et cacher mes sourires. Je me suis tapé sur le front à chaque fois que la situation n'allait pas dans le bon sens. J'ai eu de la peine pour Chastity, pour sa famille, j'ai été en colère, soulagée, triste, contente... Bref, j'étais plongée dans l'histoire.

Plus : 
Les points communs entre les deux romans > Le poids de la famille et les animaux de compagnie.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Voilà un autre livre que tu me donnes envie de lire :D
    N'empêche Chastity... Quel prénom ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et son deuxième noms c'est Virginia il me semble, hahaha :) Pour les Higgins, j'ai tellement ri que mon avis est ultra positif, je le recommande sans réserve !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.