20 février 2014

Confidences d'une fille en colère, Tome 1 de Louise Rozett

Résumé :
Bienvenue dans ma vie !
1. Ma famille a explosé
2. Mon lycée est une jungle
3. Mes « camarades » de classe n’ont que deux mots de vocabulaire : cool et fuck
4. Ma meilleure amie ne pense qu’à perdre sa virginité,
Et moi, je me sens comme au milieu des Aliens et j’ai constamment la rage.

Je donnerais tout pour remettre les compteurs à zéro : ramener papa à la maison, entendre de nouveau rire maman, me chamailler avec mon petit frère — comme avant. Seulement plus rien n’est comme avant, même pas MOI. La preuve, je viens de recevoir mon premier baiser…

Première phrase : 
Chères lectrices, chers lecteurs, Je m’appelle Rosie Zarelli et je vais vous raconter l’enfer du lycée.

Dernière phrase : 
Je m’avance jusqu’à mon ordinateur, appuie sur une touche, et l’écran s’allume.

Le paragraphe : 
— C’est bien Neko Case, qu’il y a sur ton maillot ?
Angelo baisse les yeux et hausse les épaules.
— On dirait, oui. Du moins c’est ce qui est écrit. N-E-K-O, Neko !
— Il est à toi ?
— Je l’ai sur le dos, non ?
— Ça ne veut rien dire. Tu pourrais en avoir hérité ou l’avoir emprunté ou… Je ne sais pas, moi.
— Non, non. C’est bien à moi. Je l’ai acheté au concert, m’explique-t-il nonchalamment.
A un concert ? De Neko Case ? Et il m’annonce ça comme ça ?
— Tu as vu Neko Case en live ?
Mon excitation est telle que j’en ai presque crié.
— Bah oui, P’tit’Esquimaude. Remets-toi ! Qu’est-ce qu’il y a ? T’es fan de Neko, toi aussi ?
— Si je suis fan ? Je l’adore, tu veux dire ! Elle… Elle est divine ! Je suis surprise parce que je ne pensais pas que tu… qu’elle… Enfin que c’était ton genre de musique.
— Pourquoi ? Tu me crois trop relou pour savoir apprécier une chanteuse aussi sophistiquée qu’elle ?

Moi j'en dis : 
Ce roman, c'est la combinaison typique qui me pousse à l'achat sans vraiment y réfléchir : une bonne petite couverture et un résumé qui nous vend une histoire tendre et drôle.

J'y ai cru et puis j'ai rencontré l'héroïne : Rose, 14 ans. Pour tout vous dire je l'ai trouvé exaspérante, presque détestable. Attention, qu'on ne me parle pas de cynisme, non, elle est arrogante, condescendante, dédaigneuse et méprisante, voilà tout. Oui, tous ces synonymes à la fois.

Alors oui, la vie lui à enlever un pilier de son environnement dans des circonstances abominables. C'est triste, mais le décès d'un parent ne suffit pas pour rendre une héroïne attachante.

D'ailleurs, j'ai trouvé la façon dont elle gère sa perte très égoïste. Cela va de pair avec sa colère, elle est hyper nombriliste. Elle malmène son entourage et prend tout pour acquis. J'ai eu envie de la secouer à chaque fois qu'elle était en conversation avec quelqu'un. Et pire que tout, quand elle parle à sa mère ou à son frère, j'avais envie de la gifler. C'est son comportement qui pousse son entourage à la trahir. C'est quand même terrible comme impression.

Je ne vous parle pas de sa pseudo relation avec celui qui l'embrasse pour la première fois. Non, mais sérieux... Elle est en colère contre tout le monde, mais avec lui elle cautionne ?! Explique-moi Rose..


Verdict : Je ne me remets pas de colère dans laquelle cette lecture m'a mise.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

6 commentaires

  1. Bon c'est définitivement un livre que je ne mettrais pas dans ma PAL :D

    RépondreSupprimer
  2. Oups, ça c'est de la chronique ! Je ne connaissais pas, et je ne compte pas approfondir : les héroïnes nombrilistes, très peu pour moi ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps faut savoir passer son tour haha

      Supprimer
  3. Un livre qui m'intéressait, je pense tout de même tester!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est top, j'espère qu'on pourra confronter nos points de vue ! J'ai hâte de lire ton avis maintenant ;)

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.