Petits secrets & Grand mariage de Louise Allen

25 février 2014

Résumé : 
Elinor se fiche bien que la saison batte son plein à Londres. Pendant que les autres filles dansent dans les salons en espérant y ferrer un mari, elle trouve son bonheur à la campagne et dans la peinture… Jusqu’à sa rencontre avec le séduisant lord Ravenhurst, qui se moque de ses airs revêches et l’attire par sa drôlerie et sa conversation. Sans compter que, grand amateur d’art comme elle, il est à la recherche d’un objet précieux qu’on lui a volé. Et ça, se lancer dans une folle aventure pleine de rebondissements avec un jeune gentleman juste un peu débauché et vraiment très séduisant, l’intrépide Elinor n’est pas sûre de pouvoir y résister !

Première phrase :
Dansant dans l'abandon de son éternelle sensualité, une femme nue se délectait de ses attitudes lascives.

Dernière phrase : 
Dites à Annette de ne surtout pas déranger M. Ravenhurst avant le dîner.

Le paragraphe : 
- L'ennui avec les femmes intelligentes, c'est qu'elles savent faire pression sur un homme, commenta-t-il avec malice.

Moi j'en dis : 
Je continue à découvrir la romance historique, je ne suis pas encore tombé amoureuse du genre, mais je suis moins réfractaire. Néanmoins, j'ai déjà l'impression d'avoir fait le tour des intrigues à base de non-dits et des quiproquo. Souvent les personnages sont près à passer à côté de leurs destins à cause de l'image que les autres auront d'eux. C'est troublant.

Dans le cas de "Petits secrets & Grand mariage" nous sommes en 1816, en Bourgogne, pour assister à une romance historique ponctuée d'une petite enquête. Theophilus, aka Théo, un marchant d'antiquité s'est fait dérober une pièce d'art pas comme les autres juste avant de la remettre à son client. Il est important de préciser que le client à déjà payer la marchandise à Théo, il attend donc impatiemment de récupérer son bien, sans quoi il va se retourner contre notre héros.

Un peu par hasard, Théo va inviter sa cousine à l'accompagner dans son enquête. Elle n'est pas comme les autres femmes de son époque, elle est vive, intelligente et presque indépendante, il faut dire qu'elle à "dépassé" l'âge du mariage. En passant à côté de la possibilité de s'occuper d'un foyer, elle à donc gagner son droit à se cultiver ! Elle n'a évidemment pas conscience de sa superbe et son cousin va l'aider à s'épanouir pour finalement tomber sous son charme. Je ne vous parle pas des relations amoureuses entre cousins que mon cerveau transforme aussitôt en effaçant le lien familial.... Bouh ! Une fois ce lien mis de côté, on suit l'évolution de leur relation avec beaucoup de plaisir.


Verdict : Lecture sympathique.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.