12 février 2014

Une nuit avec mon héros de Laura Kaye

Résumé : 
Après cinq années passées dans les Forces Spéciales, Brady Scott s'est mis au vert le temps de faire la paix avec un douloureux passé. Dans un parc, à Washington, il rencontre Joss. Si délicieuse et sexy avec ses mèches roses, ses tatouages et ses piercings. Pourtant si triste avec ses yeux verts, les plus beaux qu'il ait jamais vus, embués de larmes. Attirance et fascination s'emparent de chacun d'eux. S'il ne cherche pas l'amour, Brady ne refuse pas une aventure d'un soir.

Première phrase : 
Sous le soleil implacable, la brise du fleuve ne parvenait pas à atténuer la chaleur de cette fin de journée.

Dernière phrase : 
En une seule nuit, sa vie avait basculé.

Le paragraphe : 
Excuse-moi, je dois rassurer une amie sur le fait que tu n'es pas un tueur en série.
Il se mit à rire.
— Tu lui donnes jusqu'à quelle heure avant d'appeler la police ?
— Si je te le disais, répliqua-t-elle, un peu gênée, tu saurais combien de temps attendre avant de m'enfermer à l'arrière de ta fourgonnette.
— C'est vrai, admit-il.

@Mlle_Uranie de La Malle aux livres en dit : Quand on aime un livre est trop court et c’est vraiment le cas ici. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
Ce titre fait partie de la série The Hero. A l'image de la série du "Cupcake club", il ne s'agit pas vraiment d'une suite, les tomes peuvent se lire indépendamment les uns des autres.

Les personnages principaux ont changés, bien sûr on croise pour notre plus grand plaisir Marco et Aly dans le quotidien de Brady, mais l'intrigue ne tourne plus autour d'eux.
Le thème du livre change également, on est toujours en présence de militaires des forces spéciales, il est toujours question de résilience, mais cette fois-ci la source mise en cause n'est pas le stress post-traumatique de guerre, il s'agit des mauvais traitements et des négligences à l'encontre des enfants. Ce sont les démons du passé qui sont au centre de l'intrigue.

C'est dans ce contexte qu'on rencontre Brady, un bon Samaritain (la scène avec Mike McAffey m'a bluffée), mais qui peut entrer dans des colères terribles et dire des choses affreuses. Face à lui, il y a la douce et admirable Joss qui rêve de stabilité et de fonder son propre foyer. Elle travaille dans un centre pour enfants défavorisés.

Il se rencontre un peu par hasard dans un parc, lui faisant son jogging, elle allongée sur une couverture en pleine lecture d'un roman qui parle Forces Spéciales de l'US Navy (really ?!). Leurs regards se croisent, il y voit des larmes, il va l'aborder. C'est aussi simple que ça. J'ai trouvé la scène adorable, mais terriblement intrusive... Bouh !

De fil en aiguille ils vont partager une pizza, puis une nuit et finalement la même rue. Bon rien de tout ça n'était prémédité (bien que l'intrigue est prévisible hein, on est d'accord) et nos héros se voient confrontés l'un à l'autre pour le plaisir, mais pas toujours.

Pourtant, ils se ressemblent beaucoup (mais ça, ils ne le savent pas encore). Certes, ils n'ont pas les mêmes aspirations quant au future, mais ils ont eu des difficultés comparables étant enfant. Elle, orpheline ayant grandi dans un foyer et des maisons d'accueils pas toujours accueillante. Et lui, son quotidien a gagné en violence quand sa mère est décédée, le laissant avec sa petite soeur face à son père qui n'a pas su faire face à la situation.


Verdict : Impossible de lâcher le livre sans connaître la fin. On a envie de savoir comment cet écorché vif de Brady va évoluer et s'il y a de la place pour Joss dans ce processus.

Bonus : Ma scène préférée > Halloween :)

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

4 commentaires

  1. Un livre qui pourrait me tenter, surtout après avoir lu ton avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est surprenant et plein d'humour, tu vas t'amuser ;)

      Supprimer
  2. Je confirme :) Il est vraiment excellent même si c'est une préférence pour l'histoire de Marcus qui m'a plus touché ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouuuuui je suis d'accord, le stress post-traumatique de guerre était plus original peut-être c'est ça qui rend l'histoire de Marcus plus attachante ?!

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.