2 février 2014

Wild Cards, Tome 1 : Attirance & Confusion de Simone Elkeles

Résumé :
Quand Ashtyn rencontre Derek le beau-fils de sa sœur aînée, elle est aussitôt séduite. Et c'est réciproque. Mais Ashtyn a déjà un petit ami et, surtout, aucun des deux n'est vraiment prêt à faire confiance à l'autre. Ashtyn, qui a souffert d'être abandonnée par sa mère, ne veut pas prendre le risque de s'attacher vraiment. Quant à Derek dont la mère est morte d'un cancer, il souffre lui aussi d'un syndrôme d'abandon et se sent coupable de ne pas pouvoir venir en aide à ceux qu'il aime. Alors, au lieu d'un amour paisible, s'installe entre eux une relation tumultueuse faite de non-dits et de faux-fuyants, d'incessantes chamailleries et de rapprochements.

Première phrase : 
Je n’avais pas prévu de me faire prendre.

Dernière phrase :
— Il a déjà gagné.

Le paragraphe : 
Quatre jours plus tard, je bataille toujours pour trouver une solution quand on frappe à la porte de ma chambre.
— C’est Derek, ouvre.
Il a l’air sur les nerfs.
— Qu’est-ce qui ne va pas ?
— Toi.
— Quoi moi ?
Il jette les bras en l’air.
— Ce n’est plus drôle de vivre avec toi. Où est passée la fille qui se moquait de mes smoothies et qui me traitait de racaille ? Où est passée la fille qui bâille lorsque j’enlève le haut alors qu’elle est dans mon lit ?
— Je n’étais pas dans ton lit. Je soignais tes blessures.
— Allez, franchement, on installe un truc entre nous et tu brises tout. Qu’est-ce qu’il se passe ?
— Tu es énervé parce qu’on ne s’engueule plus ?
Je suis complètement perdue. Qu’est-ce qu’il en a à faire que je fasse attention à lui ou pas ? On se dispute en permanence, alors pourquoi en faire toute une histoire ? Il a passé son temps avec Bree, cette semaine, tandis que moi je traîne en pleine déprime.
— Tu te rends compte, au moins, que je promène ton satané chien tous les jours et qu’il dort dans ma chambre ? Sérieusement, Ashtyn, je parie ma couille gauche que tu n’as même pas remarqué que je l’avais rebaptisé Duke.
— Ta couille gauche ? Pourquoi pas la droite ? Les mecs, vous pariez toujours la gauche, jamais la droite. On peut savoir pourquoi ?
— Parce que chez les garçons, la droite est la dominante, alors parier la gauche, c’est sans danger. Maintenant, ne change pas de sujet et réponds à ma question.
Je n’ai jamais rien entendu de plus ridicule. J’essaie de me contenir, mais un rire m’échappe.
— Tu crois vraiment que ta couille droite est la dominante ? Tu plaisantes, j’espère ?

Ialys en dit : L'histoire est certes légère et se lit avec une facilité étonnante mais elle n’en reste pas moins captivante. Lire la suite.

Althea en dit : Wild Cards est un très bon roman de l'auteure. Les personnages sont forts, touchants, et la romance est drôle et prenante. Lire la suite.

Nessa en dit : Ce livre est facile, agréable et relaxant. Une belle histoire qui vous apportera certainement des jolis papillons dans le ventre. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
Après la déception de lecture que j'avais eu avec les deux derniers titres de l'auteur : Paradise/ Retour à Paradise. J'en étais arrivé à la conclusion que j'avais passé l'âge des livres de Simone Elkeles. Il faut reconnaître que la dame est connue pour ses histoires d'amours improbables et surtout sa façon de résoudre les problèmes de confiance, les secrets...

Je pensais avoir passé le cap des livres sur le thème des premiers amours de lycéens. Oui, oui j'adore les généralités fatalistes. Du coup, à la sortie de Wild Cards (euh, à l'image de Althea, je préfère ne pas utiliser le titre VF, qui entre directement dans le tome 3 des titres les plus nulos) j'avais décidé de passer mon tour. Et puis, j'ai lu les avis de lecture de Althea, Ialys et Nessa. Elles sont honnêtes, ce n'est pas la lecture du siècle, mais le roman ce lit bien, c'est plein d'humour et la relation entre nos deux héros est pleine de rebondissement.

J'étais à deux doigts de craquer, et là j'ai lu le résumé.. Dans le roman, il est question de Football américain... Ah il n'en fallait pas plus pour me convaincre. En grande fan de friday night lights, j'avais hâte de retrouver l'ambiance des terrains de foot. Bon, j'ai vite déchanté, l'histoire se déroule entre deux saisons, donc pas des pages et des pages de foot, c'est surtout des allusions... soyez donc rassurés !

En commençant le roman, j'avais les poils des bras hérissés, la cause : le style de l'auteur. Je me suis dit Nooooon elle ne va pas utiliser le vocabulaire des moins de 16 ans "pour faire genre". Et puis de pages en pages, l'écriture s'équilibre. Plutôt que d'accuser l'auteur, j'ai mis ça sur le compte de la mauvaise traduction.

Le roman entre dans le vif du sujet dès les premières lignes. En effet, on assiste à la confrontation entre Derek et son proviseur au sujet d'une "blague" dont il est soupçonné avec ses camarades. Blague, que j'ai trouvé original ! Une décision en enchaînant une autre, Derek se retrouve à devoir rassembler ses affaires et à changer la routine de son quotidien, sous la responsabilité de sa belle-mère Brandi (j'ai été incapable de me la représenter). Il rencontre alors Ashtyn (une rencontre qui ne pouvait être orchestrée que par Simone Elkeles, aussi improbable qu'original) la soeur de Brandi. Il va devoir cohabiter avec elles, le petit julian (fils de Brandi) et Gus le père des deux filles. On va suivre les aventures de tout ce beau monde.

Les héros sont entiers, chacun avec des angoisses profondes qui les bouleversent dans leur quotidien et dans leur prises de décisions ! L'intrigue tourne autour du football et de la famille pour l'un et pour l'autre. Ils se ressemblent tellement qu'ils ne peuvent se retrouver dans la même pièce sans s'énerver. Ce qui rend chacune de leur rencontre toujours amusante pour nous lecteur.


Verdict : C'est une histoire de passion, de reconnaissance, de réalisation de soi, de confiance mais aussi de trahison et de rivalité.. Les thèmes sont nombreux, tous aussi noble les uns que les autres et l'auteur les traitent avec beaucoup d'intelligence. Dommage que la fin est complètement précipitée.. En 10 pages ont a le droit à plusieurs revirements de situations.. hmm, résultat crédibilité ZERO ! Du coup, je me demande ce dont l'auteur va nous parler dans le tome 2, peut-être une suite avec les personnages secondaires ?!

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

3 commentaires

  1. je suis ravie de t'avoir donner envie de lire ce roman mais elkeless il faut aimer, j'aime sa plume à deux voix, j'aime son style fluide et frais et j'aime ces lectures sans grosse prise de tete juste une lecture relaxante qui me fait du bien de temps en temps
    La saga des frères Fuentes est la meilleure pour moi à ce jour!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah je suis d'accord, ma préférence va pour le premier, après l'univers des gang est plus édulcoré. N'empêche à chaque fois elle nous emportes dans ses relations improbables, elle est douée la dame :)
      Merci pour ton impression de lecture qui m'a permis de lire ce petit roman bien sympa !

      Supprimer
  2. Waah ! Le couple Derek/Ash est probablement le plus mauvais et irréaliste que j'ai pu lire. Pour faire court, je pense que ce tome est un désastre total. Je n'ai rien aimé, sauf peut-être Derek que j'ai trouvé plutôt cool. Mais Ash... PEUH ! A bannir. Autant j'avais un bon souvenir de Simone Elkeles, autant là, le souvenir est devenu bien sombre, bien noir, bien mauvais. Tant pis ! :)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.