18 mars 2014

Les Héritiers de Blue Ridge Mountain, Tome 3 : Coup de foudre à Sweetness de Stephanie Bond

Résumé :
Journaliste à Mahnattan, Alicia entend parler de la ville de Sweetness. Là-bas, les hommes ont lancé un défi aux femmes — un drôle de défi auquel Alicia, intriguée et emballée, décide de consacrer un article. Et quoi de mieux pour pimenter l’affaire que de mener son reportage… incognito parmi les habitants ? Alicia pourrait ainsi rencontrer Marcus Armstrong, le leader de la ville, l’auteur du défi — sans doute un macho invétéré… Sauf que rien ne se passe comme prévu.

Première phrase :
— Ça y est, je la tiens, ma nouvelle histoire !

Dernière phrase :
D'un geste ample, il la jeta alors au fond du ravin.

Le paragraphe : 
— Et… est-ce qu’ici, les hommes et les femmes font tout séparément ?
— Oui, on peut dire ça, acquiesça la jeune femme. En fait, on dort même dans des lieux séparés.
— Ah bon ? souffla Alicia, médusée, en essayant de camoufler sa surprise.
— Comme je l’ai dit… c’est tranquille.
— Même les couples mariés ?
— C’est qu’il n’y en a pas, en tout cas pas encore. Les femmes et les enfants vivent tous à la pension de famille et les hommes dans une sorte de caserne ouvrière.

@Mlle_Uranie de La Malle aux livres en dit : [...] c’est un livre qui se lit tout seul. Quand vous commencez, vous n’arrivez pas à décrocher. C’est très addictif. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
Commencer une série par le tome 3, c'est une logique que je partage avec @Mlle_Uranie.. Pas de panique amis lecteurs, ce sont des tomes indépendants : le contexte est le même avec d'autres personnages principaux. Evidemment lire les tomes dans l'ordre ça permet de suivre l'évolution du contexte et des relations, ça à du bon aussi hein, hahah...

Néanmoins, ce tome se prête bien à une lecture indépendante. Tout simplement parce que le personnage principal, Nina Halleck, une journaliste sous couverture, débarque dans le village de Sweetness pour y mener une enquête sur les rapports entre les sexes dans le quotidien (sujet d'actualité dis donc !). C'est une situation parfaite pour la lectrice illogique que je suis, car elle permet de découvrir le village et son fonctionnement, ses habitants et leurs habitudes.

La journaliste, est par n'importe laquelle, la rédactrice de la rubrique « Une féministe sur la brèche » du magazine Feminine Power, est là pour dénoncer la situation, le clivage entre les sexes et le côté rétrograde des habitants. Elle vient de New York et elle comprend à peine la vie de ces "pauvres gens" qui se sont mis tout seuls dans cette situation.. Elle en vient à espérer qu'un culte mystique rassemble ces gens... pour le bien de son article.

D'ailleurs pour ne rien perdre de ses impressions, elle rédige chaque jour des articles dans l'espoir de les publier comme des notes quotidiens dans sa revue (et pourquoi pas à plus grande échelle). 

La plupart de ces articles décrivent justement les situations qu'elle rencontre ou qu'elle vit au quotidien. Mais ils prennent également pour cible les frères fondateurs de la ville, notamment Marcus. Qu'elle va prendre en grippe dès leur rencontre. L'enquêtrice qu'elle est tente de savoir s'il a quelque chose à cacher, quels sont ses intérêts dans la reconstruction du village ?

Le timing est parfait, le village bénéficier de subventions fédérales pour reconstruire, à condition de respecter des normes écologiques hyper-strictes : recyclage, énergie alternative, toute la panoplie écolo, quoi. Des tests sont en cours pour valider les normes en questions. Elle à donc de la matière pour son article avec tous les travaux et le remue-ménage que cela suscite.


Verdict : Lecture charmante. J'avais l'impression d'assister à une création de ville dans les sims : objectif construire une église, avoir un juge.. Donc construire une ville aux USA c'est possible, j'adore !
N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. je suis douée aussi pour commencer dans le désordre, mais les romances ce n'est jamais un gros soucis. Le pire c'est la fatnasy. Ca a l'air sympa en tout cas. A noter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te grilles les intrigues des premiers tomes et en plus tu mets plus de temps à saisir l'histoire, c'est vraiment hyper malin, hahahaha... Les lecteurs et leurs travers ;)

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.