Loin de tout de J.A. Redmerski

26 mars 2014


Résumé : 
Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

Première phrase :
Natalie se tortille la même mèche de cheveux depuis dix bonnes minutes, ce qui commence à me rendre dingue.

Dernière phrase : 
C’est du Andrew tout craché, et je ne veux pas qu’il change.

Le paragraphe : 
— Ouais, ça, j’ai bien compris. De toute façon, le début craint toujours. Le processus d’apprentissage est un vrai cauchemar, déclare-t-il en se retournant vers moi avant d’étayer sa thèse. Quand on est resté avec quelqu’un assez longtemps pour s’y habituer, on aboutit à une sorte de zone de confort. Une fois qu’on y est, même lorsque tout ce qu’on y vit est une horreur sans nom, c’est impossible de s’en extirper. Autant tenter de convaincre un gros mollasson de sortir de son canapé pour aller faire du sport.

*

— Tu sais, j’ai toujours détesté l’expression : « Regarde autour de toi, il y a pire. » Bien sûr qu’il vaut mieux être borgne qu’aveugle, mais ce n’est pas un putain de concours. Pas vrai ?
Est-ce qu’il me pose la question pour savoir ce que je pense, ou est-ce un moyen de me faire la leçon ?
Je me contente d’acquiescer.
— Souffrir, c’est souffrir, ma belle. (Chaque fois qu’il m’appelle « ma belle », je l’entends mieux que n’importe quelle autre de ses paroles.) Ce n’est pas parce que les problèmes de quelqu’un sont moins traumatisants que ceux d’un autre qu’il n’a pas le droit de souffrir autant.

Lecture commune, leurs avis :
- @03Charlotte03 du blog Les voyages litteraires : son article !
- @Mlle_Uranie du blog La Malle aux livres : son article !

Moi j'en dis : 
Une nouvelle lecture commune avec les filles : Charlotte, Mlle Uranie, Melwasul et EleaRuie. Mais cette fois-ci je l'ai loupée pas possible. Je vous explique : on choisit le livre, la date pour commencer, tout me conviens, nous voilà lancées. C'est jubilant d'avancer notre lecture pas à pas et de la commenter sur twitter. Sauf que j'ai commencé au bon moment, mais avec le mauvais livre.. Oui, oui.. je ne comprenais pas les remarques des filles, et me disais simplement que je n'avançais pas au même rythme. Il a fallu me rendre à l'évidence une fois à -20 pages de la fin, ne voyant pas venir de Cam (l'héroïne) ou de roadtrip... Le boulet ! Je suis passée royalement à côté du moment de partage. Dommage !

J'ai donc rattrapé ma lecture dans la semaine. Et dès les premières pages j'ai rejoint les avis de mes amies, sur le comportement de Cam et ses amis, sur l'écriture et le style de l'auteur et surtout sur la construction du récit.

Camryn, 20 ans et plus de malheurs à son actif que la moyenne des gens de son âge. Ils s'enchaînent l'un à la suite de l'autre sans lui laisser de répit, presque de façon précipitée, jusqu'à la faire exploser. Son quotidien ne lui convient plus, il n'est plus possible pour elle de se contenter. Alors sur un coup de tête elle décide de prendre un ticket de bus pour nulle part. Les kilomètres de bitumes lui permettront de remettre sa vie sur les rails, d'y réfléchir et de prendre les bonnes décisions, ou pas.

Départ pour un road-trip à travers les états-unis. Mon premier ! Je suis habituée au road-trip dans les pays d'Asie autour de katmandou, ce fut une bouffé d'air frais de découvrir les USA de cette façon. Néanmoins, je trouve dommage, qu'elle ne descende pas plus souvent du bus pour visiter les villes dans lesquelles elle passe. A force de rester assise dans son bus, me suis un peu ennuyée de ses pensées au bout d'un moment.

Heureusement "Un type monte, un sac de paquetage noir sur l'épaule. Il est grand, ses cheveux châtains sont coupés court mais avec style. Il porte une marinière près du corps, et son sourire en coin trahit une profonde gentillesse - à moins qu'il ne s'agisse d'une certaine suffisance." Andrew arrive ! A partir de là l'histoire gagne en relief. Il est impertinent et intrépide, drôle et touchant.

Ils vont se tenir compagnie autour d'une étrange amitié. Chacun à ses raisons de prendre le bus pour traverser le pays en plusieurs jours plutôt que de prendre l'avion. Ils vont se soutenir et se confier. Chacun va devenir en quelques sortes la thérapie de l'autre. Et puis la réalité les rattrapent, ils vont devoir prendre des décisions. Pas un mot de plus sans vous dévoiler une intrigue qui mérite d'être découverte petit à petit ;)

Concernant la construction de l'histoire, les bémols se concentre sur le début et la fin.
Oui, tout le début est franchement bâclé, les actions s'enchaînent de façon bancales. Des amitiés de toute une vie balayées en un paragraphe ? La situation du frère qui n'entraîne pas plus de ferveur. Une ados de 20 ans s'en va de chez elle et personne ne s'alarme ? Qu'en pensent ses parents ?! Moins de 50 pages pour apprendre tous ses malheurs et pourtant pas une trace de dépression ? WTF ! Qui peut y croire ? L'auteur veut en venir à son road-trip, sans prendre le temps de rendre le raz-le-bol de l'héroïne authentique.
La fin, elle, manque de crédibilité. L'auteur a voulu donner une intrigue profonde au personnage d'Andrew, sans l'avoir ancrée au préalable tout au long du récit. Résultat, son histoire déboule comme un cheveux sur la soupe. Qui évidemment est bouclé en moins de 30 pages.. Bof.

Le style d'écriture est assez simplet, c'est presque difficile de parler de style.. Néanmoins, les chapitres qui alternent les deux voix des héros, je suis fan, je reste incorrigible sur ce point ! C'est un plaisir de découvrir les mêmes scènes sous différents points de vue. J'ai adoré !


Verdict : Top : Pour le road-trip, pour Andrews, pour les chamailleries, pour leur complicité. Le reste : peu mieux faire. Passe mon tour pour le tome 2 !

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.