10 avril 2014

Séduis-Moi Si Tu Peux de Jennifer Crusie

Résumé : 
Calvin Morrisey ne parie que s’il est sûr de gagner. Mais rien n’est joué à l’issue du dîner avec Minerva Dobbs, bien décidée à fuir les séducteurs. Les deux célibataires que tout oppose décident de limiter les dégâts et de ne pas se revoir. Mais le destin en a décidé autrement… Ensemble, ils devront déjouer la théorie du chaos, faire face à une psychologue peu commode, à un chat à l’intelligence inquiétante, et à d’autres enjeux bien plus risqués que tout ce qu’ils avaient pu imaginer.

Première phrase : 
Il était une fois, songea Minerva Dobbs accoudée au comptoir d’un bar huppé plein à craquer, un monde peuplé d’hommes honnêtes.

Dernière phrase : 
[*Supprimé, car risque de spoiler*] jusqu’à la fin de leurs jours.


Le paragraphe : 
— Toi, complexé ? Je ne l’aurais jamais parié, ricana-t-elle en croisant les bras. Qu’est-ce qui peut te faire accepter de pousser la chansonnette ?
— Un flingue pointé sur ma tempe.

Lecture commune, leurs avis :
@Mlle_Uranie du blog La Malle aux livres : son article !

Moi j'en dis :
Une nouvelle lecture commune avec @Mlle_Uranie. Et encore une fois, nous avis se complètent : c'est une bonne lecture plaisir, avec des personnages drôles, un peu fous et terriblement attachants.

Minerva Dobbs, dite Min ou encore Stats (j'adore ce surnom) est actuaire (= professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances. Source Wiki) (je ne sais pas vous, mais moi j'ai découvert une nouvelle profession, ou du moins le nom de cette profession). En gros de sa profession et ses tenues vestimentaires, on s'attend à une personnalité un peu plate, ou pire fade. Elle se révèle pétillante, brillante et tranchante. Elle est irrésistible avec ses chaussures fantaisie. Stats est ronde, continuellement en régime sous la directive de sa mère et nouvellement célibataire.

Elle change de statut dès les premières pages du roman (pour notre plus grand soulagement). Me suis dit, ouf on se débarrasse de ce pauvre type (aka David), je ne l'aurai pas supporté sur plus de pages. Et finalement, non, non il reste bien dans l'histoire. Il est d'ailleurs au coeur du lancement de l'intrigue (pauvre type).

Face à Min, nous avons Calvin, un ténébreux charmeur qui parie sur tout ce qui bouge. Notamment sur Min. Aussitôt parié, aussitôt il se lance dans la mise en place de sa tentative d'approche, de charme et de séduction. Min ne tombe pas dans le panneau, non, non, elle mène le bateau : elle a entendu le pari se lancer, elle est donc au courant que le numéros de charme qu'il lui balance est le fruit d'un pari. Ca tombe bien, elle a besoin d'un cavalier pour le mariage de sa soeur. Mais finalement, qui mène l'autre par le bout du nez ?!

L'histoire aurait pu s'arrêter à la fin de leur soirée. Mais le destin en a décidé autrement. Nos deux héros se croisent, se percutent, tentent bien de s'éviter, mais tombent quand même l'un sur l'autre. Pour notre plaisir, chacune de leurs rencontres se transforme en situation terriblement drôle. A force de se croiser, il mène une drôle de relation. Cal devient pour Min un vrai moteur de réalisation et d'acceptation de soi. A son contacte, elle apprend beaucoup sur sa personne. C'est touchant.

A l'occasion de leurs rencontres, on croise leurs amis : aussi fou d'un côté comme de l'autre ; leurs familles : aussi détestable d'un côté comme de l'autre ; et leurs ex : aussi manipulateurs, calculateurs et diaboliques d'un côté comme de l'autre ! 



Verdict : Une histoire bien construite avec une touche loufoque (le chat fan d'Elvis) et un brin de folie.

Bonus : C'est le second livre que je soumets aux lectures du "club des sociologues du dimanche", dans la catégorie "analyse du phénomène amoureux". Les héros ont plusieurs explications à l'amour : la théorie psy de Cynthia, celle des contes de fées de Bonnie et celle du chaos de Tony. Des approches différentes et intéressantes.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

8 commentaires

  1. J'aime beaucoup ta chronique. Elle reflète parfaitement l'atmosphère du livre, tu en parle sans trop en dire ; juste parfait.
    Si je ne l'avais pas déjà lu, je serai direct partie pour le lire là, maintenant, tout de suite. :)

    RépondreSupprimer
  2. Je vais me noter celui-ci dans mes prochaines lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit vite, et c'est vraiment l'histoire à laquelle tu penses dans la journée.. Très simple, mais l'humour est assez originale ! Tu vas adoré Min :)

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec les filles, ta chronique est top :)
    Et j'avoue que je suis impatiente de lire un autre livre de cette auteure pour voir ce que ça peut donner. J'ai vraiment été touché par l'originalité de ce roman. Je me suis permise d'ajouter le lien dans mon article sur la malle aux livres :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meeeeeeeerci :)
      Tiens ta curiosité surpasse la mienne, ne suis pas allé voir ce que l'auteur avait écrit d'autres ! Il y a des titres intéressant ?

      Supprimer
  4. Ah je sens que ça pourrait fortement me plaire ! Tout devient ambigus, et on ne sait plus qui réalise vraiment son pari et ça c'est génial, on doit passer un bon moment de détente =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuuuuui c'est une chouette lecture :)
      Les malentendus sont terriblement drôle ! Lance toi, lance toi, lance toi :)

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.