9 mai 2014

Si je reste, Tome 2 : Là où j'irai de Gayle Forman

Résumé : 
Adam est une rock star adulée dont la réputation sulfureuse attire les paparazzi. Un jour de dérive à New York, il tombe en arrêt devant des yeux noirs sur une affiche. Les yeux de Mia, son ancienne petite amie. Devenue une violoncelliste virtuose, la jeune fille donne ce soir un concert au Carnegie Hall. Trois ans plus tôt, Mia est partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles sont un choc les souvenirs bons et mauvais resurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'ils pensaient indestructible se heurte à la réalité de leurs vies. Peut-on revivre une passion, malgré les cicatrices du passé ? La musique emporte Mia et Adam dans un tourbillon d'émotions. Est-ce suffisant pour les réunir de nouveau ? Là où j'irai nous entraîne dans une belle histoire d'amour et une course-poursuite poétique au sein d'un New York méconnu.

Première phrase :
Chaque matin en m’éveillant, je me dis : Ce n’est qu’une journée, vingt-quatre heures à passer.

Dernière phrase : 
C’est notre nouvelle promesse.

Le paragraphe : 
Mais là, dans le calme de cette maison où j’entends pépier les oiseaux au-dehors, je commence à comprendre ce que signifie mettre un point final à une histoire. Rien à voir avec un spectaculaire « avant-après ». Non, cela s’apparente plutôt à la mélancolie qu’on éprouve à la fin des vacances. Quelque chose de particulier se termine et l’on se sent triste, mais cette tristesse ne peut être que légère parce que ce quelque chose a été une période de bonheur. Et il y aura d’autres vacances, d’autres bons moments. Mais ce ne sera pas avec Mia. Ni avec Bryn, d’ailleurs.

Moi j'en dis : 
Il y a quelques années j'ai lu "Si je reste", je l'avais trouvé d'une redoutable tristesse. Il y a un peu plus d'un an, le 6 avril 2013, je notais dans mon carnet de lecture et sur booknode, ces quelques lignes pour partager mon avis :
" Un livre d'une redoutable tristesse. Impossible de ne pas faire de transfert sur ses proches et du coup de ne pas finir bouleversé. Le rapport que Mia porte à la musique est finement abordé. Ce sont des bouffés d'air dans ce récit étouffant. Cela va de pair avec la construction du récit et l'alternance entre les moments à l'hôpital et les souvenirs. Pleins d'émotions sans pour autant être larmoyant et pathétique."
Quand j'ai su que le livre avait une suite, elle a atterrit (en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire) dans ma PAL. Mais, comme toujours, j'ai traîné ma lecture. Et puis voilà, je l'ai choisi un peu au pif dans mon choix Time To Choose "Lire les derniers tomes des séries entamées que je possède. Histoire de lever des mystères".

J'ai attaqué les premières pages tard dans la nuit, une veille de journée de travail évidemment. J'avais seulement envie de me donner une idée de la lecture qui m'attendait, et je me suis complètement faite engloutir par l'histoire. C'est avec grande peine que j'ai fermé le livre pour ne pas manquer de sommeil le lendemain.

Résultat, toute la journée, j'ai pris mon mal en patience. Pourquoi ? Parce que j'ai découvert une suite à la vie des personnages auxquelles je m'étais beaucoup attaché. Et ce n'est pas du tout la suite que je leur ai souhaité. Leur éparpillement m'a paru impensable ! Impensable... J'ai été profondément triste.

Les chapitres s'alterne entre présent, passé (avant et après l'accident) peu à peu on comprend comment les personnages en sont arrivés à ce point de leurs vies. Ils ont fait des choix, se sont bousculés, préservés et la vie a fait le tri... C'est simple et tellement compliqué. Gayle le transmet au lecteur avec beaucoup de justesse. Oui, elle traduit l'injustice de la vie avec justesse et ça m'a ébranlée.

J'ai adoré découvrir le point de vue de Adam, il est complètement dépassé par son quotidien. Son désarrois m'a peiné.

Verdict : Ce roman est une succession d'ascenseur émotif. Bourré de pensée positive sur la réalisation de soi après une tragédie. Une approche du deuil dans toute sa complexité. Fabuleux.

Bonus : Coup de coeur pour la scène sur le Brooklyn bridge, j'y étais et cette fois-ci avec eux :)

Bonus : Pour les extraits des paroles de l'album du groupe de Adam en début de chapitre. De jolies poésies que j'aurai pu acheter en librairie si j'en avais eu la possibilité.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

5 commentaires

  1. J'ai lu cette suite il y a maintenant quelques années et je dois dire que j'avais pas mal appréciée justement ce retournement de situation qui fait qu'on ne leur aurait pas du tout souhaité cela. Mais on ne peut que comprendre, chacun reprend sa vie, chacun tente de se reconstruire. Une très jolie histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuui c'est vrai, mais dans les premières pages je trouvais pas du tout l'histoire jolie, hahaha, j'étais en état de tristesse absolu !!

      Supprimer
  2. J'avais adoré le premier tome que j'ai lu il y a déjà quelques temps mais ta chronique m'a donnée vraiment envie de me jeter sur le 2 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prépare toi à quelques larmes ! Il donne une autre dimension au premier tome, c'est renversant ;)

      Supprimer
  3. Merci je vais préparer la boîte de mouchoirs alors ;-)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.