4 mai 2014

Une histoire d'hommes de Zep

Résumé : 
Après s’être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d’un groupe de rock se retrouvent chez l’un d’eux, Sandro. Certains ont réussi, d’autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l’époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d’entre eux.

Première bulle : 
Bienvenue à bord du vol BA 763 à destination de Londres-Heathrow. Nous vous prions d'éteindre vos appareils électroniques, de redresser vos tablettes...

Dernière phrase : 
... Cette fois, tu le laisses partir.

Moi j'en dis :
En BD l'intrigue va vite, la narration abusive n'a pas sa place. Alors, si en plus l'auteur accélère le rythme à coup de coupes dans l'histoire et retire les transitions, l'histoire perd irrémédiablement de son sens et le lecteur reste sur sa faim. C'est exactement ce qui se passe avec ce one-shot de Zep.

L'histoire est loin d'être banale, 3 hommes : JB, Yvan et Franck sont en chemin pour retrouver le quatrième de leur bande, Sandro, en Angleterre. Ce n'est pas une bande comme les autres, ils ont été autrefois un groupe de rock reconnu. Entre temps le groupe s'est dissous et se sont perdus de vue. Chacun est retourné à une vie plus routinière, sauf Sandro qui est toujours une Star du Rock. Le temps d'un week-end, ils vont se retrouver, à la demande de Sandro. L'idée est de soutenir, Annie, la compagne de Sandro (et une amie de longue date des garçons), pour l'anniversaire d'un tragique événement. Ce sera aussi l'occasion de se donner des nouvelles et des explications.

Une chouette intrigue, mais Zep va vite en besogne. Il ne laisse pas à l'histoire le temps de se construire, et aux besoins, de se "déconstruire". En deux planches, la vie des personnages bascule et retrouve son équilibre. Yvan, le personnage central, apprend des vérités auxquelles il ne s'attend pas, prend des décisions qui chamboulent sa vie, loin de ses aspirations futures originales, mais tout va bien..

Cette histoire aurait mérité largement trois tomes :
Dans le premier tome, on aurait découvert les personnages dans leur quotidien qui s'apprêtent à se rejoindre pour un voyage à Angleterre. Cette rencontre avec les personnages nous aurait permis de nous attacher à chacun d'eux, de comprendre leur lien et leur ancienne complicité alors qu'ils sont si différents.
Dans le second tome, on les aurait accompagnés dans leur séjour en Angleterre chez Sandro. On les aurait vus évoluer les uns avec les autres et éventuellement retrouver leur complicité. On aurait eu l'occasion de suivre leurs rabibochages après des disputes, des silences, des taquineries... Et puis on aurait plaisir à les voir partager leurs souvenirs, leur nostalgie et leur mélancolie d'ancienne Rock star.
Dans le dernier tome, on aurait appris le terrible secret qu'il y a derrière leur rupture. Et découvert en quoi cette révélation a affecté chacun, et de quelles façons.
Au lieu de ça, nous avons 62 planches d'histoire purement bâclées. Un dessin sympa, mais avec des fioritures dans le style, avec une palette de couleurs dignes des retouches d'images proposées par Instagram.. Comme pour nous montrer qu'il sait faire. Et oui il sait faire, on les loin de dessin de Titeuf..

Verdict : A la fin de ma lecture j'étais déçue. Mais depuis, avec du recul, je suis carrément en colère. L'auteur dispose d'une notoriété certaine qui lui permet de proposer une BD bâclée sur le marché et son nom lui assure des ventes par centaine... Ça me déprime. #MinuteCoupdeGueule.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Réponses
    1. Oui tu m'avais dit dans mon "C'est Lundi"
      Je crois que ma déception est due au fait que j'attendais trop de cette bd !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.