18 juillet 2014

Imposteur de Suzanne Winnacker

Résumé :
Rejetée par sa famille à cause de son don, Tessa est accueillie à bras ouverts par la Cellule des aptitudes extraordinaires, branche ultrasecrète du FBI qui recrute des jeunes doués de pouvoirs surnaturels. Après deux ans d'entraînement intense, elle maîtrise enfin le sien : la métamorphose.
Mais les choses sérieuses commencent vraiment pour Tessa lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans une paisible ville de l'Oregon. Pour confondre le meurtrier, elle va devoir prendre les traits de Madison, l'une des victimes, laissée pour morte. Dans le rôle de la brebis sans défense, Tessa attend que le loup vienne parachever son œuvre macabre...

Si elle déteste cette imposture au quotidien, incarner Madison offre aussi des compensations, celles d'une vie normale que Tessa n'a jamais connue. Au-delà des faux semblants, des multiples suspects et du danger omniprésent, elle va découvrir l'amitié et une famille soudée. Mais comment se faire aimer pour soi quand on est dans la peau d'une autre ?

Première phrase : 
La camisole de force me broie les côtes et je n’ai plus aucune sensation dans les doigts.

Dernière phrase : 
Et je suis la prochaine sur la liste…

Le paragraphe : 
Ce dossier est un jeu d’enfant par rapport à ce qui va venir plus tard, Alec. Tu crois que ça ne sera pas risqué de prendre l’apparence du chef d’un groupe terroriste ou d’un dictateur ? C’est ce qui attend Tessa, parce qu’il n’y a qu’elle qui ait cette faculté. Inutile de vous dire que certains au Département de la Défense et à la CIA se lèchent les babines à l’idée de mettre ce don au service du pays.

Lux n'Books en dit :
Cette lecture apporte de bonnes émotions, on se laisse surprendre par le dénouement et on est imprégné du personnage principal qui est attachant. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
Tessa n'est pas une adolescente de seize ans comme les autres, elle fait partie de la CAE -la très secrète Cellule des aptitudes extraordinaires. C'est une branche du FBI, celle qui en charge de tous les dossiers dans lesquelles un Variant est mis en cause.

Les Variants dévient de la norme, défient les lois de la nature. Ils disposent de capacité physique ou mentale extraordinaire. Tessa est un Variant. Selon son commandant, elle est l'espion parfait, l'arme ultime. Tessa a la possibilité de changer de forme humaine à volonté.

Elle est lancée dans sa première enquête sur le terrain à la poursuite d'un serial killer. Nul ne sais si un variant qui est en cause, c'est surtout le talent de la jeune fille qui intéresse les enquêteurs : elle peut réellement changer le cours de l'enquête.
Infiltré sous les traits de Madison Chambers, une des victimes du meurtrier, elle va s'intéresser à tous les suspects potentiels et creuser piste après piste. Tout en maintenant les apparences auprès des proches de Madison.. Cela va impliquer irrémédiablement qu'elle se rapproche de chacun d'eux.

Elle le fera sincèrement par respect eux et pour se pardonner l'usurpation qu'elle est en train de leur causer, allant jusqu'à s'attacher à eux. Elle va découvrir un nouveau monde, celui de la normalité, celui de l'attachement et des sentiments... elle va complètement tomber sous le charme du quotidien de Madison. Mais finalement qui était Madison, et où est la frontière entre Madison et Tessa ?
Heureusement, Alec, l'ami (et plus si affinité) de Tessa veille au grain. Il la protège dans ses élans d'initiatives et tente de la maintenir en tant que Tessa.

Verdict : Une intrigue policière originale que l'on peut assez facilement rapprocher de l'univers de X-Men. Surtout quand L'Armée d'Abel (le groupe de l'opposition) entre en jeu. Un premier tome assez prometteur qui pose le décor, sans toutefois présenter de façon approfondis les personnages et répondre à toutes nos questions... Néanmoins, j'ai passé un chouette moment en compagnie de Tessa.

Bonus : Tessa est un peu (beaucoup) immature sur les bords (rappel, elle a 16 ans #Ahem) j'ai eu des accès de colère à son égard, d'ailleurs, elle à sans le vouloir lancé un débat sur Twitter : Ça vous arrive de vouloir sauter les passages, quand le perso d'un roman fait de la m*rde, histoire de ne pas y assister ? Alors, et vous ?

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. L'histoire peut être sympathique, mais ce qui me freine c'est la jeunesse de l'héroïne, j'ai peur de m'ennuyer ou de trouver le tout trop rapide.
    J'avoue que je ne saute pas de passages, même si le ou la protagoniste me tape sur les nerfs, mais cela gâche parfois ma lecture ! Quel dilemme ! Que fais tu toi par exemple ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaaaaaaaaah le côté immature m'a vraiment fait grincer des dents ! Il y a des passages je n'en pouvais plus.. vraiment j'avais envie de sauter des passages, c'est d'ailleurs ces passages-là qui m'ont poussé à poser la question sur Twitter. J'allais tout sauter, mais une bloggueuse m'a dit de poursuivre ma lecture, car le passage prenait du sens dans l'histoire... Du coup, j'ai lu, et le perso m'a tapé sur le système :/

      Finalement, c'est une bonne histoire avec une intrigue solide... le personnage est immature, c'est la grosse faiblesse. Pour être honnête, je ne te le conseille pas poulette :/

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.