23 septembre 2014

Les McCabe de Maya Banks

La rubrique qui concentre les avis des séries que j'ai dévorés d'une traite. 
Prenez garde, les spoiler accompagnent ce rendez-vous... Ne laissez pas vos yeux glisser vers le passage des tomes que vous n'avez pas lus ;)

Les McCabe de Maya Banks


Maya Banks est une auteur de romance prolifique : historiques, contemporaines, érotiques. C'est sans doute ce qui me surprend le plus de sa part, elle se débrouille très bien dans des genres variés et différents. J'ai déjà eu l'occasion de lire plusieurs de ses titres. J'ai passé un chouette moment de lecture à (presque) chaque fois (exception pour Fire, qui m'a énervé du début jusqu'à sa fin -bon, cela vient peut-être que j'ai lu le roman comme un electron libre, sans avoir lu les autres tomes de la série). Du coup, quand son nom est associé à une nouvelle sortie ou un avis de lecture sur la blogosphère, on peut clairement dire que je suis attentive. 

Pour cette série, elle nous amène dans les highlands chez le clan des McCabe. Un clan qui à perdue de sa superbe après une attaque du terrible Duncan Cameron. Depuis, il se relève péniblement, mais avec beaucoup de fierté. 

C'est avec beaucoup de plaisir sur j'ai suivi les aventures du clan McCabe, et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert que leurs aventures s'étalais sur trois tomes. Un tome pour chaque frère McCabe. 


Les McCabe, tome 1 : Dans le lit du Highlander

Résumé : Mairin Stuart se sait perdue lorsque les hommes de Duncan Cameron envahissent le couvent où elle se cache. Cet ambitieux convoite sa dot et ne reculera devant rien pour la contraindre au mariage. Livrée à sa cruauté, Mairin résiste, puis parvient à fuir en compagnie d'un garçonnet. Or le père de ce dernier, Ewan McCabe, les rattrape et la soupçonne d'avoir enlevé son fils. Mairin ne porte-t-elle pas les couleurs de Cameron, son pire ennemi ? Face à la fureur du colossal Highlander, Mairin fait front de nouveau. Et curieusement, cette fois, elle n'a plus envie de fuir...

Gwenlan (aka @Mlle_uranie) en dit : Vous l’aurez compris « Dans le lit du highlander » est un roman addictif qui vous fera rire mais qui sera aussi vous faire tenir en haleine quand il le faut. C’est un excellent roman avec des highlanders et je ne peux que le recommander si vous êtes fan comme moi de ces Écossais qui portent des kilts. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
A peine j'avais fini de lire l'avis de lecture de la copine, que je m'empressais d'acheter le roman sur internet. (L'ebook ne facilite pas du tout l'état de ma PAL).

Le livre commence sur les chapeaux de roues, avec l'enlèvement de la jeune Mairin Stuart. La jeune fille était sous la protection des religieuses dans un abbaye. Le lieu saint n'a pas empêché le terrible Duncan Cameron de la récupérer de force. Il faut dire que Mairin, n'est pas une jeune fille comme les autres, elle porte sur sa hanche la marque de la couronne royale d'Alexandre.. Mairin est la fille illégitime du roi d'Ecosse, sa dot est colossale et son futur premier-né disposera d'un héritage encore plus colossal : les territoires de Neamh Alainn. Avec ce patrimoine, Mairin est convoitée par de nombreux prétendants.

Parallèlement à ce kidnapping, on rencontre l'ainé de la fratrie McCabe, Ewan, le chef du clan. Il est en pleine crise d'inquiétude et de colère, son fils, Crispen, a disparu ! Il envoie ses frères Alaric et Caelen à sa recherche. Tous les trois sont inquiets du sort du petit. En effet, le fils du laird peut peser cher si une demande de rançon est formulée.

C'est par le sort de Crispen, que les chemins de Ewan et Mairin vont se croiser. La jeune fille, dans les tumultes de sa situation va prendre la défense de cet enfant loin de chez lui. Elle lui promettra de le ramener chez lui, et finalement c'est ce petit garçon courageux qui la ramènera chez lui en lui promettant une protection !

Il s'ensuit alors des promesses, des secrets, des prises de décision, des prises de risques, des tentatives de fuites, du chantage, des trahisons. Une histoire qui ne s'arrête jamais de nous surprendre, avec des héros caractériels et pourtant très attachants.

Les McCabe sont loyaux, intelligent et sensible. Ewan et ses frères ne sont pas des exceptions. Néanmoins, Ewan n'est pas le personnage masculin le plus facile de la romance historique : il ne demande jamais, il exige, il ordonne. Il passe sont temps à hurler..

Manque de pot pour lui Mairin n'est pas du genre à exécuter sans au moins argumenter. Elle passe sont temps à le contredire, ou pire à outrepasser ses ordres. Le pauvre, il est à deux doigts de la folie avec elle à ses côtés ! Elle est en pleine quête d'indépendance elle qui a vécu toute sa vie dans la crainte confinée. Ca la rend rebelle et adorablement naïve.

Verdict : De la stratégie, des manigances, une visite chez le roi... Une histoire de clan et d'amour.


Les McCabe, tome 2 : La séduction du Highlander

Résumé : Bannie de son clan, Keeley McDonald vit dans une chaumière isolée où l'on vient de loin la consulter pour ses talents de guérisseuse. Lorsqu'un guerrier à l'agonie tombe de cheval devant sa porte, elle le recueille et le soigne. Mais les frères d'Alaric McCabe ne tardent pas à venir récupérer le blessé et emmènent la jeune femme afin qu'elle continue de veiller sur lui. Déjà troublée par la virilité du Highlander, Keeley découvre un homme d'une sensualité exigeante, qui l'initie aux secrets interdits de l'amour. Elle sait pourtant que, une fois rétabli, il devra en épouser une autre...

Moi j'en dis : 
A la fin du tome 1, la situation du clan est difficile, ils sont clairement en conflit avec Duncan Cameron, et la guerre ne va pas tarder à éclater. Les McCabe sont à la recherche d'alliances, et quoi de mieux qu'un mariage pour consolider par des liens de sang ces fameuses alliances.

C'est dans cette optique que le mariage de Alaric et Rionna McDonald est décidé. C'est une formalité pour les deux clans, qui ne prend pas en considération les envies des deux participants de ce mariage. Chacun y trouve son compte : Alaric deviendra laird. Il possédera ses propres terres. Et Rionna, elle.. n'a rien à y gagner à part une meilleure protection de son clan face au toujours aussi terrible Duncan Cameron.

Ainsi, Alaric prend la route pour aller demander en bonne et due forme la main de la fille McDonald. En route, sa petite troupe est attaquée par des cavaliers du clan Cameron. Il parvient à s'enfuir, mais il n'est pas au meilleur de sa forme. Sa fuite le même à un petit cottage, celui d'une guérisseuse de talent.

Une chose en entrainant une autre, la jeune fille se retrouve embarquée sans ménagement par les McCabe qui sont venus récupérer leur frère et n'ayant plus de guérisseuse, il se l'attribue. Bon, il faut dire qu'elle n'est pas ravie par la situation, mais d'un autre côté elle n'aurait quitté le chevet de son guerrier pour rien au monde.

Une drôle de relation s'est tissée entre les deux héros. Au-delà de la complicité, les deux personnages sont attirés l'un par l'autre sans pouvoir se l'expliquer et sans vouloir lutter contre ce lien. Néanmoins, un grain de sable va se glisser dans leur rouage : le futur mariage d'Alaric.

A partir de ce retour à la réalité, le lecteur est complètement malmené. On attend désespérément la solution que l'auteur va trouver pour démêler le sac de noeud. A quelques pages de la fin, elle propose un dénouement qui m'a semblé terrrrrrrible. Terrible, terrible. D'une tristesse bouleversante. Tellement triste, que j'ai comparé ma lecture la fin du tome 2 de La Confrérie de la dague noire : L'Amant éternel, quand Mary a frôlé la disparition.

Verdict : Le second tome est à la hauteur du premier. Non, il le dépasse par son intrigue plus humaine et plus touchante.


Les McCabe, Tome 3 : Le Highlander qui ne voulait plus aimer

Résumé : Alaric McCabe était promis à Rionna McDonald, mais il en aimait une autre. Alors son frère Caelen a pris sa place. Et voici Rionna nantie d'un époux bien impressionnant. Elle qui croise le fer comme un homme ne peut s'empêcher d'être intimidée par ce guerrier taciturne, apparemment peu pressé de consommer leur union. Est-ce par indifférence ou par égard ? Comme elle, Caelen ne s'est marié que, pour le bien-être de leurs deux clans menacés par des traîtres. Mais bientôt c'est elle qui attend et espère ses étreintes.

Moi j'en dis : 
Dans la série, voici mon favori ! Ce tome c'est l'aboutissement de l'intrigue autour du clan McCabe, alors forcement, l'histoire est aidée et l'intrigue est bonne. Mais au-delà de ça, ce sont les personnages que j'ai adorés dans ce tome.

Rionna, non mais Rionna quoi ! Un garçon manqué dans de la romance, c'est du jamais vu, et j'ai adoré ! Elle m'a touchée, elle m'a fait de la peine, elle m'a fait sourire, m'a fait rire, et ma re-fait de la peine, re-sourire, re-rire.

Face à elle Caelen, lui, c'est impossible de passer à côté sans l'adorer. Avec sa peine en bandoulière, son incapacité à faire confiance, sa culpabilité, ses souvenirs qui le rendent amères. Dans les deux tomes précédents, il nous apparait complètement antipathique, hautain, presque méchant face à ses frères qui tombent amoureux. Et puis de temps en temps, il y a des lueurs d'humanité, notamment dans le tome 2, quand il laisse Keeley pleurer sur son épaule. On tombe un peu sous son charme. Et puis quelques pages du tome 3, il nous faitcraquer, et on l'adore, avec son côté autoritaire.

Le rebondissement de la fin du tome 2, le pousse à convoler en justes noces avec Rionna. Ainsi, le romans commence avec la cérémonie qui va les lier pour la vie, pour le bien de leurs clans.
Rionna prit soudain conscience que tous les regards avaient convergé sur elle. Jetant un coup d'œil nerveux au prêtre, elle réalisa que celui-ci attendait qu'elle prenne la parole. Elle n'avait aucune idée de ce qu'il venait de dire.
— C'est ici que vous devez jurer de m'obéir et de m’être fidèle, précisa Caelen d'une voix traînante.
Ces paroles piquèrent Rionna au vif. En lui rendant son regard courroucé, elle demanda :
— Et vous, que me promettez-vous, au juste ? Ses pâles yeux verts la détaillèrent de pied en cap avant de revenir à son visage, comme si cet examen ne lui avait rien révélé d'important. Rionna n'apprécia pas ce regard qui la rejetait comme quantité négligeable.
A partir de là, toute leurs conversations ne sont que des confrontations. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et lui tente vainement de l'écraser pour la faire rentrer dans un moule, celui de la parfaite femme de lairds (débilose va) !

De confrontation, en confrontation, nos deux belligérants vont apprendre à s'apprivoiser. Et nous pauvre lecteurs nous sommes ballottés de l'un à l'autre au milieu de leurs crises... Et puis le encore plus terrible terrible Duncan Cameron, arrive. Et bouleverse l'intrigue pour l'amener à sa fin.

Verdict : Un fin digne de cette très bonne série ! 

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

6 commentaires

  1. Il faut vraiment braiment que je tente un roman de l'auteure, voire cette série là parce que j'en entends énormément de bien ! Je suis super curieuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouui, elle te fera passer un chouette moment (enfin, si tu évite sa série Rush/ Fire/ Fever :/ ) !

      Supprimer
  2. Oh une série en trois tomes, en romance cela me plaît, je n'aime pas trop quand il y a x tomes et que l'on perd le file de l'histoire. Maya Banks est vraiment une auteure qu'il faut que je découvre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah moi aussi, ca me rassure quand les séries se boucle au bout de peu de tomes.. sinon tu t'enlises dans des séries ou les intrigues ne s'arrêtent jamais proprement :/
      Maya Banks, en romance historique, elle m'a complètement convaincue ! Lance toi ;)

      Supprimer
  3. La prochaine série que je compte découvrir de cette auteure, j'aime beaucoup ces romances historiques ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette série est canon, je ne peux que te la recommander xD

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.