9 octobre 2014

Black OPS, tome 1 : Impitoyable de Cindy Gerard

Résumé :
Seules deux choses pouvaient amener la journaliste Jenna McMillan à revenir à Buenos Aires si peu de temps après son enlèvement : l’interview exceptionnelle d’un mystérieux multimillionnaire et le souvenir de Gabriel Jones, l’homme sombre et dangereux l’ayant sauvée. Un bombardement au Congrès National les réunit, mais très vite, la joie laisse place au doute. Et si cette rencontre surprise n’était pas le fruit du hasard mais l’oeuvre d’un ennemi commun ?

Première phrase :
Des balles traçantes filèrent dans la nuit opaque, zébrant l’obscurité d’éclairs rouges, jaunes et verts.

Dernière phrase : 
On dirait que ça devient une habitude.

Le paragraphe : 
En plus de son article, elle avait une affaire à résoudre avec Gabriel Jones. Une énigme qui lui donnait envie de succomber. Un homme mystérieux dont l’espérance de vie, par ses choix professionnels, rivalisait à peine avec celle d’un papillon.

*

Il se leva, toujours agacé par son manque de stabilité, et se coinça une béquille sous chaque aisselle. Ensuite, il se dirigea vers la porte.
— On dirait que tu as l’habitude de t’en servir, dit Jenna.
Il boita jusqu’au hall d’entrée de la maison.
— Ça fait partie du boulot. (Il marqua une pause, le temps de tourner la tête et de remarquer son air courageux.) Magne-toi, Lois. Le temps presse, vois-tu.
— Je ne suis pas Lois Lane, et tu n’es ni Superman ni Clark Kent, lança-t-elle à son tour. C’est de la folie d’aller où que ce soit dans ton état, et si tu avais envie de redevenir aussi fort qu’un roc, tu ne quitterais pas ton lit.
Gabe s’arrêta net.
— Viens-tu de me comparer à un roc ?
Elle ricana.
— Je respecte sincèrement les cailloux. Ils sont durs, et lourds. Ils sont formidables pour empêcher les feuilles de papier de s’envoler.

Moi j'en dis : 
Après avoir lu la série KGI de Maya Banks, forcément les autres séries à base d'unité d'élite avec des commandos bourré d'adrénaline et de testostérone ne font pas le poids. Néanmoins, un peu par hasard, je me suis retrouvée avec ce titre sur ma liseuse.

Le roman commence sur les doutes d'une journaliste, Jenna McMillan, qui se réfugie chez ses parents le temps de penser ses blessures et son égo. Alors, qu'elle était sur un sujet hautement sensible, elle a été kidnappée. La chance est de son côté parce que sont investigation avait empiété sur l'enquête de l'unité d'intervention secrète de Gabriel Jones, ainsi, elle a pu être sauvé de la torture et d'une mort certaine. Elle ressort du sauvetage saine et sauve, mais psychologiquement elle a besoin d'un break. Depuis, elle qui a perdu de son assurance à accomplir de reportage à haut risque dans les territoires les plus dangereux de la planète.

Sans expliquer le pourquoi du comment, à son entourage, elle se terre le temps de retrouver son courage. Mais les jours passent et son assurance ne revient pas. Elle comprend alors qu'elle devra aller la récupérer si elle veut poursuivre son métier. Son directeur de publication lui en donne l'opportunité : il lui demande de réaliser l'interview d'un mystérieux multimillionnaire. Non, c'est le mystérieux multimillionnaire qui l'a demande elle expressément.

Une mission de routine, avant qu'un bombardement ne vise le Congrès National d'Argentine. Justement l'endroit où Jenna avait rendez-vous avec le multimillionnaire. Endroit où elle retrouve Gabriel Jones.. Cette enchaînement de coïncidence cache une bonne histoire, elle va devoir fouiller.

La relation entre les deux personnages est à base de tension. Ils sont fatigants et touchants. Quand ils ne se crient pas dessus, ils essayent de s'entraider. Ils mènent l'enquête et vont finalement déchanter quand ils deviendront la cible. Mais la cible de qui ?

Verdict : Ce roman c'est un peu comme un film d'action captivant, des rebondissements, de la romance, des cascades, des plans, des stratégies, des retournements de situation... des incohérences. On passe un chouette moment, mais on n'y repense pas.



Bonus : Merci Charlotte <3

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

1 commentaire

  1. Je tenterai peut-être pour voir mais je retiens surtout KGI de Maya Banks =)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.