25 novembre 2014

L'intégriste Malgré Lui de Mohsin Hamid

Résumé :
Assis sur le banc d'un square de Lahore, Tchenguiz, un jeune Pakistanais, livre un poignant monologue à un Américain anonyme et raconte comment sa vie a radicalement changé.

Avant, Tchenguiz vivait aux États-Unis et représentait à lui seul un modèle d'intégration : famille aimante et cultivée, brillantes études à Princeton, et enfin embauche sans embûche dans une prestigieuse entreprise de consultants. Que demander de plus ? Une petite amie ? Erica, incarnation de la belle Américaine à la tête bien faite et au compte en banque débordant, n'était pas insensible à son charme. Avant, sa vie se résumait à cela : troquer ses nombreux talents contre un petit bout du rêve américain. Tchenguiz travaillait dur, croyait aux promesses et ne se posait pas trop de questions. Oui mais voilà, un certain jour de septembre 2001, sa vie bascule. C'est le début d'une longue fuite en avant...

Moi j'en dis : 
Un monologue terriblement long sur les désillusions d'un immigré pakistanais installé aux USA avant, pendant et après les événements du 11 septembre.

Je m'attendais à plus, le résumé, la promo autour de l'ouvrage et mon libraire me l'on sur-vendu !

Sur cette thématique il aurait fallu davantage d'échanges ! Là le personnage avance pas-à-pas dans son récit, nous raconte années d'études dans une des meilleurs fac du pays, son mal du pays, son intégration dans un milieu professionnel huppé. Il nous vente le New York cosmopolite, celui où chacun à sa place, celui où tout le monde peut réussir, celui où tu es avant tout new-yorkais avant d'être américain, pakistanais, français.

Surviennent, alors les événements du 11 septembre. A partir de là, l'ambiance change radicalement tous les individus au teint mat deviennent des suspects potentiels. Une véritable politique de peur, de la paranoïa s'installe. Le personnage devient la cible d'actes vandales racistes. Lui qui s'était complètement habitué à l'american way of life tombe de haut, il se rend compte qu'en fait il n'a pas du tout était intégré à la population américaine, malgré son statut, son gros salaire, son bel appartement et ses diplômes prestigieux. La chute est difficile.

J'attendais beaucoup de son atterrissage. Il fallait qu'il se relève avec brio pour me faire plaisir, parce qu'il n'y a pas d'autre réponse au racisme : réussit encore plus haut et plus fort. J'avais trop d'attentes et j'ai été déçue. Déçue, un peu comme un membre de sa famille qui le voit revenir au bercail parce qu'il n'a pas réussi à évoluer dans un climat hostile. J'attendais de ce roman qu'il va avancer le débat, alors que là, il nous dresse un constat, sans rien apporter de nouveau.

Verdict : Un roman qui fonctionne avec une structure narrative originale, celle du monologue. Il n'y a pas d'actions, le narrateur nous raconte à un instant T son passé, ses aspirations, ses déceptions... Je dois avouer que c'est un peu difficile à lire en raison du côté monotone. Néanmoins, chaque fin de chapitre nous pousse à poursuivre pour savoir ce qu'il en est de la suite, jusqu'à arriver à la fin. D'ailleurs, drôle de fin : Tout le suspens se concentre sur les trois dernières pages, que j'ai relu pour être d'avoir bien compris.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

1 commentaire

  1. Je ne sais pas trop que penser de ce livre, si jamais l'occasion se présente, le sujet me tente beaucoup mais un je ne sais quoi me retiens...

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.