29 janvier 2015

Love Letters to the dead de Ava Dellaira



Résumé : Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

Extrait : 
– Je vais te dire un truc, Bouton d’or. Il y a deux choses plus importantes que tout le reste : être en danger et être sauvé.
L’espace d’un instant, j’ai pensé à May :
– Tu crois qu’on se met en danger exprès, pour être sauvé ?
– Parfois, oui. Mais parfois le loup descend de la montagne, alors que tu ne lui avais rien demandé. Tu avais juste envie de faire une sieste en bas…
– Mais si ces deux choses-là sont plus importantes que tout, tomber amoureux, c’est quoi ? lui ai-je alors demandé.
– Pourquoi, à ton avis, est-ce ce qu’il y a de plus fort en nous ? Parce que c’est les deux à la fois : quand on est amoureux, on est en même temps complètement en danger et complètement sauvé !

*

– Je me suis trompé.
– À propos de quoi ?
– De ce que je t’ai dit sur le fait de sauver les gens… Ce n’est pas vrai. Tu penses peut-être le contraire parce que tu as très envie que quelqu’un te sauve ou de sauver quelqu’un. Mais, en fait, personne d’autre que toi ne peut te sauver. Te sauver de toi-même, a-t-il dit. Tu t’endors au pied de la montagne et le loup arrive. Et tu espères que quelqu’un va te réveiller. Ou le chasser. Ou le tuer. Mais quand tu te rends compte que le loup est à l’intérieur de toi, là tu comprends. Que tu ne peux pas lui échapper. Et personne parmi ceux qui t’aiment ne peut tuer le loup, car il fait partie de toi. Quand ils le regardent, ils voient ton visage. Et ils ne tireront pas.

Avis : Un roman acheté pour sa belle couverture, pour les milles et un avis positifs sur la blogo et pour ce résumé intriguant. A la lecture de celui-ci, j'étais déjà complètement happée par la vie de Laurel et j'étais surtout curieuse de connaître ses secrets.

Finalement, ce roman épistolaire pas comme les autres, est avant tout une histoire de deuil, traitée de façon totalement originale. Le deuil d'une soeur, je n'avais pas encore eu l'occasion de le rencontrer dans mes romans. Laurel traverse son deuil avec l'écriture de lettres à des personnes célèbres décédés (eeeeet c'est loin d'être glauque), j'ai trouvé le concept intelligent. A chacune des lettres, Laurel se dévoile un peu plus. Forcément, il est impossible de ne pas s'attacher à cette jeune fille perdue sans sa grande soeur.

De façon générale, j'ai passé un chouette moment à tenter de comprendre la transformation de Laurel, ses nouvelles amitiés, ses choix, ses erreurs... parallèlement à cela, j'ai redécouvert des personnalités célèbres, et surtout, je l'avoue j'en ai découvert des nouvelles !

Meilleure copine n'a pas fini le roman.. trop ennuyant à ses yeux. Elle a abandonné avant la "révélation" du secret. Il faut dire qu'elle n'est pas atteinte du mal de la curiosité. Alors que moi, j'avais envie de creuser, de comprendre, de découvrir même s'il était 5h du mat', il fallait, oui, il fallait que je continue pour savoir ce qu'il s'était véritablement passé ce soir-là. Le soir où May, la grande soeur de Laurel disparaît.

Après un milliard de chapitre (inutiles) quand Laurel se dévoile.. je suis tombée dans un chagrin terrible. J'ai pleuré, bon sang que j'ai pleuré. Je ne m'attendais pas à ça. Je n'ai rien vu venir. Et j'ai pris cette tristesse, cette injustice comme une claque pas méritée.

Evidemment, j'ai fait un transfert, je me suis imaginée à la place de la grande soeur, et j'ai ressenti sa culpabilité sans fin. J'ai compris qu'elle se soit laissé portée par le vent, ce qui ne m'était encore jamais arrivé. Evidemment, cela m'a perturbée. C'est terrible. terrible. terrible. J'en ai parlé avec mes deux grands frères, mes deux rocs... et eux aussi ont été bouleversés. 

Ce roman, j'y pense souvent depuis.
La rubrique des avis de lectures éclaires !

7 commentaires

  1. Si j'avais besoin d'un avis pour me convaincre, le tiens est vraiment très beau... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci copine <3 Si tu as l'occasion de le lire, n'hésite pas ;)

      Supprimer
  2. Tu es le deuxième avis très positif que je viens de lire. :)

    Je viens de recevoir dans ma boîte au lettre Entre toi et moi. :) Merci beaucoup Bib HLM :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! J'espère que tu passeras un chouette moment de lecture ;)
      Love letters to dead est un chouette roman, que je te recommande vivement !

      Supprimer
  3. Ahh ce livre. Je suis d'une curiosité maladive et pourtant je l'ai arrêté en cours de route (ce qui est très rare) mais qu'est-ce que je m'ennuyais alors que j'avais 10 000 trucs à faire plutôt que de lire ce somnifère en puissance ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Whaouw, toi, la curieuse, n'est pas allé jusqu'à la révélation ???!
      Néanmoins, je comprend, beaucoup de chapitres sont loooong et inutile. La force du roman, c'est la révélation ! Et quelle révélation ;)

      Supprimer
  4. Dans quel chapitre se situe l'extrait ??

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.