25 avril 2015

Amazigh : itinéraire d'hommes libres de Cédric Liano


Résumé : Amazigh raconte l'histoire vraie de Mohamed Arejdal.
Mohamed, jeune Marocain, entreprend clandestinement, comme tant d'autres, le voyage vers l'Europe. Cette traversée, si elle échoue, n'en est pas pour autant un drame, et ce qui lui apparaît d'abord comme un cauchemar traversée périlleuse, arrestation, prison, expulsion et retour au Maroc pourrait même le conduire vers un rêve...
Car ce n'est pas un retour à la case départ. Cette expérience provoque une prise de conscience, et Mohamed va reprendre ses études, intégrer une école d'art et peu à peu émergera l'artiste devenu aujourd'hui reconnu internationalement. 

Avis : Whaouw, que dire à part que cette BD est intelligente.

Ce récit autobiographique d'une entreprise de migration clandestine vers l'Europe, une parmi tant d'autres, est tristement d'actualité.

Cédric Liano nous livre un parcours cauchemardesque sans aucune certitude de réussite. Le désespoir, la fatalité sont parfaitement retransmis par cette bande-dessinée. Loin du pathos qu'on associe souvent à ce type de témoignage. Ce récit rend à ces hommes, leur valeur d'Homme. Aucun clichés dans cette BD, juste une succession de faits.

Au-delà du témoignage et du récit de vie : ce parcours du clandestin est entrecoupé d'un projet artistique hautement original ! Jusqu'au dernière page, je n'ai rien compris. Et finalement, à la lecture de la notice de l'auteur, bon sang, quelle intelligence !
Par son contenu, par son thème, par son message artistique, cette BD a tout pour elle. Et comme si cela ne suffisait pas, les illustrations sont canons ! Dans un dégradé de noir et blanc, les dessins vraiment fin.

La construction graphique des planches est tantôt classique tantôt déstructurée, cela apporte une dynamique au déroulement narratif.


Face à ce travail hautement précis, il y a les planches du projet artistique qui détonnent complètement. Toujours en noir et blanc, mais cette fois-ci sans précision, sous forme de strip.. plus simple tu meurs. Cela rend le message est encore plus percutant !

Verdict : Une BD qui mérite ses prix. Une BD intelligente et bien illustrée ! Dommage, que les références autour des berbères soit concentrées dans le titre.

Bonus : Prix Première bulle 2014 du festival BD d'Angers | Prix du Jury oecuménique Angoulême 2015

La rubrique des avis de lectures éclaires !

1 commentaire

  1. Tiens tiens tiens moi qui ne suis pas vraiment BD celle ci m’interpelle, d'autant plus que tu explique qu'il y a un vrai message et une vrai vocation artistique derrière =)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.