25 juin 2015

Et puis, Paulette... de Barbara Constantine

Résumé : 
Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas…

Le paragraphe :
Simone s’est mise à chanter à tue-tête : « Aïm ségué aine ze rêne, aïm ségué aine ze rêne, ouate a biou, tifoul, fi léne, aïm rapi e gaine… » Un hommage au film qu’elle ne ratait sous aucun pretexte quand il passait à la télé, au moment de Noël. Elle n’avait jamais très bien compris l’histoire, ni ce qu’ils baragouinaient dans leurs chansons, mais ça lui plaisait bien que des gens se mettent à danser et à chanter sous la pluie en ayant l’air content. Elle trouvait ça épatant.

Moi j'en dis : 
Une lecture un peu au hasard, cette fois-ci vivement conseillée par une lectrice qui sait combien j'adore les "vieux". Après lui avoir conseillé de lire "La grand mère de Jade" (que j'ai adoré d'amour fou), elle est revenue vers moi en me disant "Et puis, Paulette" c'est pour vous.

Elle à vraiment tapé dans le mille, parce que j'ai adoré ! L'histoire, les personnages, le style... Et surtout le ton : Tout est parfait.

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en commençant ma lecture (la lectrice m'avait conseillé de ne pas lire le résumé pour découvrir l'histoire sans attentes particulières) (j'adore quand on me donne des consignes de lecture).

L'histoire se construit de chapitre en chapitre, avec en point de départ le personnage de Ferdinand qui, depuis le déménagement de son fils pour le village voisin, se retrouve seul dans son immense ferme. Enfin seul, il ala compagnie forcée du chat de ses petits enfants, chamalot. Il passe le temps comme il peut.. bon il faut admettre qu'il s'ennuie beaucoup. Jusqu'à l'arrivée de Marceline, puis celle de Guy, celle de Henriette, Suzanne, Muriel, Kim... et puis Paulette.

Chaque arrivée est une aventure, une histoire dans l'histoire qui fait évoluer l'histoire. Et c'est une très belle histoire de solidarité que nous livre madame Constantine ! C'est bourré d'humour, c'est touchant, c'est tendre. J'ai adoré suivre la mise en route de cette cohabitation pas comme les autres.

J'ai ri, j'ai souri, j'ai eu des fou-rire et pourtant on parle de deuils, de séparation, pressions familiales... Mais voilà pas de clichés, pas de lourdeurs, pas de pathétiques, juste des bouts de vies qui se croisent par hasard et qui décide de s'entraider pour que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes. 

Verdict : J'ai adoré suivre les aventures humaines de la constitution de cette fine équipe.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Oh comme tu me donne envie, cela doit être tout beau et surtout vivant comme lecture =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une lecture qui m'a mise de bonne humeur ! Je le recommande puissance mille sans aucune hésitation !!

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.