5 juin 2015

Sous emprises de Sharon Bolton

Résumé :
À l’université de Cambridge, Evi Oliver, la psychiatre responsable des services de soutien psychologique, contacte Scotland Yard : une vague de suicides inquiétante frappe les étudiantes. Lacey Flint, jeune et jolie policière, est alors envoyée infiltrer les bancs de l’université. Une mission qu’elle compte remplir au plus vite : jouer les fragiles jouvencelles ne lui correspond guère. Mais, petit à petit, l’enquêtrice sûre d’elle et inébranlable vacille. D’étranges rêves peuplent ses nuits. D’ailleurs, s’agit-il bien de chimères ? Alors que les frontières de la réalité se brouillent et que le doute l’assaille, les griffes de l’angoisse l’étreignent et la portent au bord du gouffre. À croire que, dans l’ombre de son sommeil, quelqu’un joue de ses peurs pour mieux étendre son emprise sur elle…

Première phrase :
Quand un objet lourd tombe d’une hauteur conséquente, sa vitesse de déplacement augmente jusqu’à ce que la force de résistance de l’air, ascendante, égale la force de la gravité, qui s’exerce vers le bas.

Dernière phrase :
[spoiler] indemne.

Daily Mirror en dit : « Rien ne peut vous préparer à l’extra-ordinaire retournement final. »

Choice Magazine en dit : « Probablement le meilleur thriller que vous lirez cette année. » 

Moi j'en dis : 
Je pourrais résumer mon avis en quelques phrases : Un très bon polar, très très bon polar ! La dernière fois que j'ai eu ce genre de frénésie en lisant un polar, c'était le Gataga de Frank Thilliez.

Pour aller plus loin : Il s'agit d'une enquête autour de suicides sur le campus de Cambridge. Bon, a priori un suicide ne fait pas l'objet d'une enquête, mais voilà, il s'agit d'une série de suicide très inhabituelle ! La psychiatre responsable des services de soutien psychologique, Evi Oliver, fait un signalement auprès de la Scotland Yard et c'est l'agent Lacey Flint qui est envoyé en infiltration avec une mission d'observation et de recueil d'information.

Chaque chapitre est l'occasion pour l'auteur de faire varier les points de vue : L'enquête avec Lacey, le quotidien du campus avec Evi et des flashbacks très précis qui concernent des personnages mystérieux.

On progresse à mini pas dans l'enquête. Dans les premiers chapitres on est même complètement perdu par l'enchaînement d'informations sans lien apparent. On comprend rapidement que Lacey n'en sait pas autant que ses supérieurs. Elle est laissée dans le flou volontairement, alors elle fouine, élabore des théories, détermine des suspects potentiels. Du coup, nous aussi... pour moi, touuuut le monde était un coupable potentiel. Je suis devenue complètement parano.

Parallèlement à l'enquête qui se construit tout en douceur, la tension monte avec les chapitres racontés par Evi.. elle est la victime d'un corbeau, ou alors elle est complètement folle : on suit ses angoisses et ses tourments.

Chaque fin de chapitre est insoutenable ! Il faut avancer pour en savoir plus, pour comprendre, pour réfuter ou au contraire valider une théorie. Insoutenable.

Verdict : Un thriller psychologique qui m'a complètement baladée.. d'ailleurs j'ai bouclé ma lecture, et j'ai encore des doutes sur les implications d'un personnage !

Bonus : Je n'ai jamais autant bu de thé et de café pendant une lecture. J'étais à fond : l'héroïne se sert un thé, il me faut un thé, elle se sert un café, pareil de mon côté...

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

1 commentaire

  1. Je ne connaissais pas du tout mais tu m'intrigues beaucoup ! =)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.