12 juin 2015

Tu me plais de Jacques Expert

Résumé : Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal... Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Première phrase : 
Alors qu'il avance d'un pas décidé dans le couloir de la station Les Sablons à Neuilly, Vincent entend le métro approcher.

Dernière phrase : il a progressé jusqu'à l'avant afin de profiter de cette vue dont il ne se lasse jamais : le train qui s'enfonce dans l'obscurité des tunnels.

Moi j'en dis :

Encore un très bon polar cette semaine ! C'était mon premier Jacques Expert, un auteur vivement conseillé par un lecteur du club de lecture de la médiathèque. Je n'avais pas encore eu l'occasion de passer à la lecture, et voilà chose faite grâce aux éditions "Le livres de poche" qui m'ont proposé de lire cette publication inédite en poche. Merci à eux.

Dans cette histoire, plusieurs voix se croisent. Chacune d'elles apportent un point de vue, ce qui donne aux lecteurs une vision assez complète et large de la situation et du contexte. Il y a Vincent, le type pas net dès la page 15 ; Stéphanie, la victime potentielle ; Martin, le petit copain un peu radin ; Jean-Marc Charland, le bricadier-chef ; Favier, le chauffeur de taxi et le narrateur. 
Le narrateur est, sans aucun doute, ma voix préférée, une sorte de voix off qui prend du recul sur l'histoire et nous propose une synthèse de ce qui s'est passé et des hypothèses pour la suite.

C'est vraiment déstabilisant de connaitre tous les points de vues et de voir le drame se profiler. D'autant plus, que grâce au narrateur, nous sommes omniscient.

L'histoire gravite autour de Stephanie et Vincent, deux personnes qui n'auraient pas dû se croiser, mais voilà le hasard (la malchance) en aura voulu autrement. Ils vont partager un trajet un métro ensemble : une quinzaine de stations pour se découvrir. Stéphanie est en route vers chez ses parents pour éviter de passer la soirée avec son "fiancé" Martin. Une très belle femme, douce, gentille et tel-le-ment naïve. Face à elle, Vincent, un type plein de charme et plein de mauvaises intentions.

A chaque chapitre, j'ai été bêtement attendri par la séduction qui se met en place entre eux ! Et puis le narrateur revient en force avec des digressions très intelligentes et finement amenées pour nous donner une montagne de détails et des informations clés sur ce qui se cache derrière une déclaration ou sur les suites potentielles.

Le rythme va en grandissant à mesure qu'on arrive au bout du trajet de notre héroïne ! L'apothéose arrive avec les dernières pages.. je n'en pouvais plus d'attendre, de savoir comment allé ce sceller le sort de tous les personnages. La tension est véritablement à son comble dans les derniers chapitres.

Et puis la fin arrive. Whaouw, coup de poing, bombe nucléaire. Enfin presque, on peut s'en contenter, elle se suffit à elle-même. Mais quand on est curieux, on peut aller encore plus loin, grâce à un QR-code qui nous invite à découvrir un épilogue là aussi plein de hasards et de coïncidences !

Verdict : Dans ce livre il est énormément question de hasard, de chance, de malchance, de coïncidence. Vous savez ces destins qui se croisent... ou non au grès de la volonté des éléments qui nous entoure. C'est mené avec beaucoup d'intelligence et d'humour. J'ai passé un chouette moment de lecture, et c'est sûr, je retenterais l'expérience Jacques Expert ! J'irai aussi, et surtout, conseiller "Tu me plais" à mon lecteur du CDL.

Bonus : J'ai vraiment adoré la place du narrateur et surtout le ton qu'il emploie et la quantité d'informations qu'il donne aux lecteurs ! Première rencontre avec un narrateur de ce type. Tous les livres de Monsieur Expert sont comme ça ?

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Ohlala que tu me donnes envie ! Il me fait un peu penser à Terminus Elicius de Karine Giebel, pour la rencontre d'un fou dans le métro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'ai encore plein de Karine Giebel à découvrir !
      En tout cas, si tu as l'occasion de lire le Expert n'hésite pas :)

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.