30 octobre 2015

Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade de Renee Ahdieh

Résumé :
Chaque soir, le jeune calife du Khorassan prend une nouvelle épouse; chaque matin il la fait assassiner. Consciente du terrible sort qui l'attend, Shéhérazade se porte pourtant volontaire : elle est prête à tout pour venger les récentes épousées, et en particulier son amie d'enfance Shiva.

Chaque aube, est une menace de mort mais la jeune fille échappe jour après jour à l'exécution en narrant des contes à rallonge au calife. 

Chaque jour, Shéhérazade tisse une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais ce qui se trame aussi, c'est l'amour qu'elle se met peu à peu à éprouver pour lui...

Première phrase : 
Jamais aube ne fut plus triste et ciel matinal plus sinistre.

Dernière phrase : 
Bientôt, il ne fut plus qu’une ombre se fondant dans une nuit plus sombre.

Les paragraphes : 
Je suis jeune donc inexpérimentée, mais voici ce que je sais : se sentir responsable, ce n’est pas forcément être coupable, et puis il vaut mieux construire le bonheur que de regarder le bonheur.

*
J’aimerais avoir cet optimisme-là, grommela Rahim.
— Quel optimisme ?
— L’idiotie !
— Il vaut mieux être idiot qu’inefficace.
— Il vaut mieux être vivant que mort.
— Rentre vite chez toi, Rahim-jan, ironisa Tariq. J’entends ta maman qui t’appelle.
— Misérable imbécile !

Moi j'en dis : 
Je voue un culte à la princesse Shéhérazade. Je l'adore, je l'adore, je l'adore et plus encore. De toutes les princesses, c'est certainement ma favorite. J'ai été bercée aux contes des milles et une nuit depuis toute petite.

Alors, quand mon ados de nièce (lectrice assidue, quand elle n'entretient pas ses réseaux sociaux) m'a envoyé les infos concernant la sortie de ce roman chez Hachette à la fin du mois de Septembre. Je me suis dit, cooooomment j'ai pu passer à côté !! 

Un passage chez le libraire plus tard, j'ai tout mis de côté pour le commencer et je l'ai dévoré.

Ici l'auteur revisite le conte, il part de la même base, celle où Shéhérazade se porte volontaire pour devenir la femme du prince Khalid (enfin dans ce coin-là de la planète et à cette époque on parle de calife). Elle est loin d'avoir des pensées romantiques ou naïves quand elle fait ça : elle le fait pour venger la mort de toutes ses jeunes filles assassinées à l'aube de chaque jour par ce même calife. Parmi les jeunes filles assassinées, c'est surtout, la mort de sa meilleure amie Shiva qui la pousse à réagir.

Elle va prendre des risques, mais elle a une stratégie pour survire à chaque nuit qui passe. A chaque fois, elle s'approche un peu plus de sa vengeance et au passage elle s'approche un peu plus du calife. Elle ne s'attend pas à le découvrir dans sa vulnérabilité et ses faiblesses. N'est-il pas un être sanguinaire qui condamne à mort chaque jour une nouvelle jeune fille ? D'ailleurs pourquoi fait-il ça, quelles sont ses raisons, a-t-il une raison ou est-ce juste de la folie ? Petit à petit l'un et l'autre vont laisser de côte leur carapace, mais sont-ils sincères ? Le lecteur est entraîné dans un tourbillon de questions et de doutes. 

L'auteur apporte à l'histoire un quotidien, celui de la princesse, celui du prince Khalid et surtout celui du palais avec ses serviteurs et ses gardes. Mais parallèlement à cela, il laisse un peu de côté les mille et une histoires de la princesse (et ça c'est franchement dommage). L'auteur apporte également de nouveaux personnages à l'histoire : la famille de Shéhérazade, son amour de jeunesse et un meilleur ami. Ses "Homeboys" qui vont faire en sorte de la ramener à la maison. Encore faut-il qu'elle ait envie de rentrer à la maison ! Et surtout il apporte énormément d'humour, de sarcasmes, un peu de cynisme.

Verdict : J'ai adoré ce roman, pour l'histoire, pour l'intrigue, pour les personnages. J'ai adoré la touche de fantastique par-ci par-là. J'ai adoré la culture orientale distillée à coup de plats, de mobiliers, de vêtements... quel dépaysement et il me tarde de découvrir la suite. Je peux parler d'un coup de coeur sans rougir, et je le conseille sans réserve.

Bonus : #TeamKhalid #GoShazi !

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez. 
Au plaisir.

6 commentaires

  1. Ton avis m'intrigue beaucoup et je dois dire que ce livre me tente énormément. Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment chouette, même sans être fana de #Shazi comme moi, tu trouveras beaucoup de plaisir dans la lecture de ce conte revisité :) J'espère que tu auras l'occasion de le lire !

      Supprimer
  2. Oh! Ce livre me faisait déjà envie, mais là, ta chronique m'a convaincue! Je pense vite me le procurer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, oui ! Impossible de ne pas tomber sous le charme de l'orient de la belle Shéhérazade :)

      Supprimer
  3. Oh il paraît original par rapport à ce qu'on lis en ce moment et ton coup de coeur me donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément ! Ca doit être le premier roman que je lis sur l'orient sans qu'il soit question de guerre, de fanatisme.. C'est une chouette réécriture de conte, avec une bonne dose de magie et de rêve !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.