7 avril 2016

War songs de Ivan Brun


Résumé : Dans la continuité de No Comment (sélectionné à Angoulême 2009), présentant des récits courts et muets au dessin faussement naïf, War Songs revisite le genre de la bande dessinée de guerre afin d’aborder les nouveaux enjeux des conflits contemporains. 

La guerre devenant plus insidieuse et sophistiquée, les contours du champ de bataille sont moins clairement définis qu'auparavant. Ivan Brun jette un regard féroce sur les tensions générées par le libéralisme économique et ses échappées belliqueuses ; sans prendre parti, il évoque victimes et agresseurs. La dérive sécuritaire des sociétés développées, l’accroissement des inégalités et les dysfonctionnements des rapports Nord-Sud font toujours partie de ses thèmes de prédilection.

Avis : Après ma lecture de la bande-dessinée "Un Océan d'amour" de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione, j'ai eu envie de lire d'autre BD muette. Je découvre ce genre et j'adhère de plus en plus. Elles prennent plus d'énergie à la lecture, parce que c'est au lecteur de décoder le dessin et de lui donner la bonne interprétation, celle qui colle avec la vignette précédente et qui collera avec la suivante. Un jeu de lecture intense.

Allez, je vous avoue, j'ai pris cette BD un peu au hasard dans les rayons de la médiathèque, je l'ai ouverte et là, le choc : La BD commence avec une exécution à la gorge tranchée... le ton est donné.

Cette lecture, c'est 1 heure de réalités sur la guerre direct et indirect que le lecteur prends en pleine figure, comme une claque pas méritée. Le conflit, on le reconnait très vite, les militaires aussi : La statue d'un dictateur qui tombe de son socle suite à des mouvements de foule, des militaires qui torturent des prisonniers et en garde des traces photos des humiliations qu'ils ont fait subir. Deuxième claque, ce n'est pas juste l'imagination d'un auteur un peu dérangé, cette BD se réapproprie un conflit. Elle aborde également la crise économique et celle des banlieues. Trois thèmes a priori sans lien et qui pourtant cohabite intelligemment dans cette BD.

Le dessin est très naïf, très enfantin.. c'est en complet décalage avec le contenu qu'elle propose, ça rend la lecture complètement hallucinante ! 



1 commentaire

  1. Ce décalage entre contenu et dessin me donne envie de tenter... Tu me fais toujours découvrir des BD toi, j'adore ! =)

    RépondreSupprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.