25 juin 2016

La Sélection, Tome 5 : La Couronne de Kiera Cass


Résumé : Dans L'Héritière, une nouvelle ère a soufflé sur le monde de la Sélection : vingt ans se sont écoulés depuis qu'America Singer et le Prince Maxon sont tombés amoureux, et leur fille est la première princesse à se prêter au jeu de la Sélection.
Eadlyn ne pensait pas trouver chaussure à son pied parmi les trente-cinq prétendants, et encore moins l'amour véritable. Mais le coeur réserve parfois des surprises à qui sait l'écouter. C'est à la princesse désormais de faire un choix qui va se révéler à la fois plus complexe – et crucial – qu'elle ne s'y attendait.

Avis : Le dernier tome de la série série et je dois dire que le charme n'a pas opéré ! 

C'était déjà le cas avec le tome précédent, L'Héritière, que j'avais trouvé très intéressant, mais pas très captivant. L'auteur avait su rebondir sur une très bonne série, avec de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues, mais il est vrai que Eadlyn, l'héroïne, ne m'avait pas emballée.

Ce n'est pas le reproche que j'émets ici. Je dois reconnaître qu'avec le temps, Eadlyn a fait du chemin, elle a évolué depuis le début de la sélection et devient presque charmante à la fin du roman. Dans ce tome, le problème c'est le rythme. J'ai trouvé que c'était très très très plats dans les premiers chapitres, il y a énormément de longueurs. 

Et d'un coup, quand ça devient intéressant, parce qu'il y a des rebondissements et des questionnements inattendus : tout se précipite, tout se bouscule, tout va très vite. Des décisions intéressantes sont prises, toutefois tout s'enchaîne sans que l'auteur prenne le temps de creuser en profondeurs ses prises de positions.

Le discours final a été la goutte d'eau à mes yeux. L'héroïne, face à la caméra, fait vivre à Illeá un tournant historique, sans explications. C'est tellement gros que c'est bâclé.

Un roman qui met du temps à se lancer et qui finalement se précipite vers une fin bâclée.


La rubrique des avis de lectures éclaires !

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.