7 juillet 2016

Bob et Sally sont des copains de Matthias Aregui


Résumé : Poissons, oiseaux, soleil, lianes et vers de terre peuplent une île idyllique. Au cœur de cet Éden, deux êtres s'éveillent à la conscience et s'émerveillent ensemble de la vie qui s'offre à eux. Tout en gambadant, ils apprennent à se construire avec quelqu'un en inventant les prémices du progrès et de la civilisation. Ici, c'est le paradis originel : Bob et Sally sont les deux premiers amis du Monde.Point d'ambiguïté : il s'agit d'un couple de copains. Adam et son pote Adam au pays de l'adorable et de l'insouciance. Mais le soleil a beau sourire et faire des œillades, un malaise diffus fait doucement son nid : le quotidien pointe le bout de son nez, traînant avec lui l'angoisse du temps qui passe. Quel insoutenable sentiment de vacuité lorsque naît la conscience de l'éphémère !
Rongée par ce drame intime et universel, l'amitié originelle vacille...

Avis : 
C'est l'histoire de Bob et Sally. Les seuls êtres vivants à la ronde.. Les premiers, les derniers.. Libre à chacun de développer son hypothèse (pour moi ce sont les premiers.. Pour copain ce sont les premiers dans un futur proche, donc les derniers..). Ils se rencontrent et tissent rapidement une amitié solide.

L'un est observateur, l'autre est agile. L'un est fort, l'autre futé. Pas d'ambiguïté entre eux, ils partagent une amitié simple et sincère. Ensemble, ils vont découvrir la complexité de la vie. Il représente la prochaine civilisation, et ils ont tout à apprendre. Lourde responsabilité, pourtant ils vivent en toute insouciance. Je dois dire, que mes planches préférées sont celles où ils s'inspirent de la nature pour trouver des solutions à leurs problèmes, pour inventer des systèmes, des outils.. et ainsi remonter peu à peu l'échelon dans la chaîne alimentaire. Ils vont s'épauler, se soutenir. Leur complicité est touchante, leurs échanges hilarants !

Les dialogues de nos deux héros et les paroles du narrateur, sont une suite de pensées philosophiques, de questions existentielles, des métaphores sur les épreuves de la vie. C'est enrichissant et instructif.
Enfin.. c'est plus que ça, c'est tour à tour drôle, charmant, joyeux, triste et profond. Et surtout, c'est intelligent ! 

En plus de l'histoire, la composition graphique est une réussite. Le jeu des cases et le changement de plans sont assez originale par moment : les planches qui se suivent, ne se ressemblent pas. Il y a des petites tentatives de hors cases ou encore des lignes obliques pour composer des cases, et surtout des pleines pages fabuleuses. C'est plus que sympathique.

Concernant le dessin, autant les personnages sont assez simplet, autant les décors sont précis et détaillés. La colorisation, quant à elle, véritablement canon. Il y a mille et une nuance dans la palette de noir et blanc que nous propose l'auteur. Au moment de ma lecture, je me suis demandée à plusieurs reprises, si les planches originales n'étaient pas en couleur, c'est dire. Dans tous les cas, le rendu est beau, vraiment beau.


Verdict : Une BD délicate, d'une grande sensibilité. Une grande lecture sur les petites choses de la vie. Une lecture qui fait du bien. Oui, une lecture rafraîchissante. Mais, mais, mais, je ne voulais pas de cette fin. Elle m'a fait chavirer le cœur.

Bonus : J'ai trouvé les flèches qui indiquent le sens de lecture vraiment mignonne. Une charmante attention de l'auteur pour nous accompagner dans notre lecture.

Les infos : 
Date de parution : 08/06/2016 
Editeur : Editions 2024
Nb. de pages : 118 pages
Prix : 28 €


Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.