16 juillet 2016

Emancipés de M.G. Reyes

Résumé :
Vous ne résisterez pas à l’appel de la coloc de Venice Beach.
Pas d’adultes. Pas de limites. Pas d’alibis.
Ils sont six. Jeunes. Libres. Emancipés. Pas d’adultes, pas de limites.

Ils ne se sont jamais rencontrés. Le hasard les réunit en coloc dans une somptueuse villa de Venice Beach. On pourrait croire à une vie de rêve…

Mais chacun a ses ambitions.
Chacun a ses secrets.
Chacun cache quelque chose aux autres. 

Sans compter ce qu’ils ignorent : à leur insu, quelqu’un les espionne à distance. Mais qui, et dans quel but ? 

Entre spring break et suspense sous le soleil, une intrigue haletante.

Moi j'en dis : 
Oh bon sang ! Ce roman commence tout en douceur, en légère petite comédie qui prend une tournure presque dramatique avec un enchaînement de questions, de mystères, de cachotteries et se boucle en apothéose sur des révélations finales impensables. Enfin, étant nulisime pour entrevoir les fins, je me suis fait balader, mais peut-être que cette fin était évidente pour les autres lecteurs.

C'est l'histoire de Paolo, Grace, Candance, Lucy, John Michael et Maya, six mineurs, qui par la force des choses se retrouvent livrés à eux-mêmes. Ils sont émancipés (pour des raisons positives ou négatives) et vivent ensemble dans une maison de rêve. Sympathiques à première vue, mais quand le vernis s'écaille on découvre rapidement qu'ils sont très cachottiers et les secrets qu'ils trimballent sont plutôt sombres.

La construction narrative est classique. 6 personnages qui prennent tour à tour la parole pour nous raconter leur bout de vie dans cette grande maison. Peu à peu, on découvre leurs passés et souvent les casseroles qu'ils baladent. Chacun prend soin de ne dévoiler aux autres que ce qu'il estime nécessaire : ils ont tous quelque chose à cacher ! L'intrigue se dévoile à petit pas, résultat je dois reconnaître qu'il y a des longueurs.. enfin c'est surtout que j'étais pressée d'en savoir plus, alors ça n'allait jamais vite.

Le caractère des personnages n'est pas très travaillé en profondeur, peut-être sont-ils trop nombreux ? Malgré tout, l'auteur parvient dans les grandes lignes à nous donner une bonne impression de chacun d'eux. Je ne me suis pas forcément attachée à eux, mais j'avais toujours envie d'en savoir plus, en fin de chapitre, quand le tour de parole change.

A la moitié du roman, j'avais une impression de "truc louche" dans l'intrigue, sans parvenir à mettre mon doigt dessus j'ai commencé à soupçonner tout le monde, de tout, et de n'importe quoi. Les personnages sont plus stratégiques qu'on ne pense au premier abord, ils ne dévoilent rien sans arrières-pensées. Alors forcément, j'ai eu une gymnastique du doute à chaque nouvelle information donnée "par mégarde".

Les questions s'enchaînent, les réponses aussi.. les révélations sont de taille.. et le final est d'une frustration sans commune mesure ! Bouh ! Il y a une suite ? Il doit y avoir une suite !

Verdict : Ce roman est captivant et addictif ! Ma lecture peut se résumer à "toujours vouloir en savoir plus". Il me tarde de lire la suite, et j'espère vraiment qu'il y aura une suite.

Les infos :
Date de parution : 06/07/2016
Editeur : Mosaïc
Nb. de pages : 380 pages
Prix : 14,90 €

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Je disais juste avant qu'il me tentait bien, et donc : je confirme, il me tente bien. Surtout après avoir lu ta chronique (bizarrement, je ne l'ai pas trop vu passer sur la blogo, donc c'est la première que je lis).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, c'était un peu une lecture au hasard !
      Je trouve que c'est une histoire qui monte en puissance, elle commence tout en douceur et les mystères s'épaississent peu à peu pour se finir en apothéose. C'est vraiment chouette.. il me tarde de lire la suite <3

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.