24 janvier 2017

Deux cigarettes dans le noir de Julien Dufresne-Lamy


J'ai découvert ce roman grâce à la plateforme NetGalley et les éditions Belfond. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !

Résumé :
Clémentine travaille dans une usine de parfum. Elle attend un enfant.
Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu'un sans pouvoir s’arrêter.
De retour à la maison seule avec son bébé, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris – c’est Pina qu’elle a fauchée.
Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant.

Moi j'en dis :
Clémentine, l'héroïne de ce roman, a été tour à tour, modèle, femme de chambre, serveuse, baby-sitter, caissière d’une petite épicerie. Elle a fait les lits dans un petit hôtel, du repassage. Elle a travaillé dans le social et dans le médical. Elle a, dès ses quinze ans, accumulé des petits boulots pour aider sa mère à s'acquitter de ses dettes. 

Aujourd'hui, elle travaille dans une usine de parfum, d'abord standardiste puis en tant que pilote de ligne. Dès le début du roman, deux grands changements vont intervenir dans sa vie, deux nouvelles carrières inaliénables, perpétuelles et imprescriptibles vont se rajouter à son tableau des métiers :

  • Elle accouche et devient mère du petit Barnabé. 
Cette naissance la comble de joie. Barnabé devient son complice.. Peut-être un peu trop. On découvre rapidement que c'est une mère pleine de bonnes intentions, elle s'empiffre de livres sur l'éducation et la croissance des enfants. Toutefois, elle enchaîne les mises en danger, les choix farfelus, les mauvaises décisions. D'ailleurs, ses prises de décisions deviennent rapidement des caprices. De page en page, on s'attend à découvrir une catastrophe. Pourtant, loin d'être vulnérable, elle est bien entourée d'une mère et d'une meilleure amie couveuse. Clémentine est une mère célibataire, sans la force qui va avec. 

Il faut dire que la naissance de Barnabé a été entachée par un drame terrible. Après avoir perdu les eaux, au moment de rejoindre la maternité, elle a renversé une silhouette.. Et pire que tout, elle a continué son chemin vers l'hôpital. Silhouette qui s'avérera être la célèbre danseuse et chorégraphe allemande Pina Bausch. 

  • Elle est responsable d'un homicide involontaire.
À la culpabilité d'avoir pris la vie d'une autre, s'ajoute la culpabilité d'avoir privé le monde d'un génie. Sa culpabilité s'accompagne d'un féroce délire de persécution et de paranoïa. Elle se perd en hypothèses et suppositions, se méfie de tout et de tout le monde. Elle mène une enquête douteuse pour savoir qui sait quoi...
Et surtout, elle tente de dresser le portrait de l'artiste et se laisse complètement happer par l'univers de celle-ci . Par son obsession, elle nous permet de découvrir célèbre chorégraphe et lui rend un bel hommage. 

La force de l'auteur ? Avoir appuyé son récit sur des réalités, des faits et des anecdotes de la vie de Pina Bausch : ses origines, son parcours, le nom des ballets, de décès prématuré de son compagnon, le nom de son fils, sa maladie, la date de sa mort. Tout est avéré puis réarrangé.

Ce roman m'a complètement soufflée.. L'histoire est bouleversante et plus, si c'est possible. Tout en simplicité, par son contexte et ses personnages, et pourtant d'une complexité psychologique et émotionnelle de dingue !

L'auteur donne beaucoup de profondeur à ses personnages, même ceux qui ne sont que de passage.. Alors évidemment, je me suis attachée à eux, j'ai eu de la peine pour eux, j'ai eu peur, j'ai été indignée et en colère par certains de leurs comportements. Un panel d'émotions assez intense pour si peu de pages !

Il faut dire que l'écriture est fluide et addictive.. Les pages défilent trop vite, impossible de faire des pauses ! J'avais toujours envie d'en savoir plus sur Clémentine, Barnabé et Pina.. Et puis Bruno, Kader, l'amant, la mère, la meilleure amie.. En savoir plus pour, finalement, savoir qui sait quoi...

Verdict : Un roman très étonnant, plein de mystères et de rebondissements imprévisibles.

Les infos : 
Date de parution : 12/01/2017
Editeur : Belfond
Nb. de page : 301 pages
Prix : 19€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.