2 mai 2017

Les émois du mois #44

LE « MOI » D'AVRIL

En chaque fin de mois, un petit recap' en facette de mes lectures ! Avec en quelques lignes mes impressions sur la "meilleure" et la "moins bonne"  lecture du mois.



Avril,

Après un mois de mars intense en culture, riche en interaction social et pauvre en sommeil. J'avais le projet d'un mois d'avril doux et calme. Avec en option, la possibilité de dormir de tout mon soûl, lire jusqu'à l'overdose et surtout, tenir un siège chez moi pour recharger mes batteries de sociabilité.

Que nenni !
Mariage, naissance, élection et grand soleil, une combinaison qui entraîne des échanges à n'en plus finir. 

Côté lecture, je maintiens une répartition de lecture équilibrée entre les albums et les romans, sans le faire délibérément. En gros, je lis à l'envie. Ma PAL (hmm.. ça fait longtemps que je n'ai plus parlé de ma PAL) est déroute, impossible de la mettre à jour sans mettre le doigt sur un problème majeur. Alors, pour maintenir une opacité (j'en suis là), j'ai lancé sur le blog trois PAL en douce : 
  • la PAL prioritaire : celle des SP et des livres offerts.
  • la PAL printanière : celle des envies du moment, les auteurs chouchous et les recommandations des copines blogueuses.
  • la PAL BD, avec tous les albums qui traînent ou viennent d'arriver.. 
Pour l'instant, impossible de sortir de mon déni le temps d'un article, alors tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! 

Le mois de Mai s'annonce chargé avec une ribambelle de rassemblement familiaux et amicaux, les premières rencontres avec certains blogueuses lors du Festival du romaaaaaan féminin à Paris (j'ai eu un pass 2 jours) (joie absolue) et toutes les festivités imprévues motivées par là soleil ! 


TOP 



  • Meilleures lectures du mois : 

1. A la place du coeur, saison 2 d'Arnaud Cathrine : 
Caumes, Caumes, Caumes.. Quel plaisir de le retrouver, et quel malheur de le retrouver dans cet état-là ! Désabusé, secoué par la vie et qui n'en n'attend plus rien.
Dans ce roman, l'auteur nous propose 3 parties, 3 voix : celle de Niels, d'Esther puis Caumes. Chacune répond à la précédente et donne le ton de la suivante. Elles nous permettent d'avoir une vision globale de la situation, avec ses espoirs, ses inquiétudes et ses doutes. 
Un livre bouleversant, touchant et percutant.. Coup de coeur, évidemment. Il me tarde de lire la suite !


2. La Princesse vagabonde de Da Xia : *recommandation Nintendark* 
Mon avis est complètement biaisé, à peine, j'ouvre un album et j'enclenche mon mode groupie ! D'autant plus que chaque album commence sur un dessin en couleurs.. Renversant, magnifique et spectaculaire. Chaque planche est une beauté, encore plus canon que les canons dont j'ai déjà eu l'occasion de parler sur le blog. Je suis amoureuse ! 
J'ai relu le tome 2, pour retrouver l'ambiance et Yongning, aka Li Changge, une princesse fugitive qui, travestie en homme pour échapper à une mort certaine, se fait passer pour morte.. et puis j'ai enchainé jusqu'au tome 7.
Elle est parfaite : rusée, audacieuse, intelligente, intrépide et patiente. Elle se relève d'une habileté militaire incroyable, mais par ailleurs, elle est tellement fragile.. Olalala chacun de ses toussotements m'a mise dans une angoisse terrible. Vivement, la suite !


3. Mortels trafics de Pierre Pouchairet : *recommandation Quatre sans quatre*
Un très bon roman sur les rouages des trafics de drogue et surtout les dommages collatéraux qu'ils entraînent. 

Dès, les premières pages, ça commence fort, pas le temps de s'ennuyer, l'auteur ne nous épargne rien : il nous présente (à peine) une multitude de personnages et utilise le champ lexical complet de l'univers policier et en prime, toutes les abréviations et les acronymes. C'est une immersion complète. Tout va très vite, les actions entraînent des réactions et les hypothèses, de nouvelles pistes. Dans ces conditions, impossibles de reposer le livre avant de l'avoir terminé. 

Les personnages qu'on suit sont attachants et investis. Ils ne ratent aucune occasion de faire trait d'humour. D'ailleurs, c'est absolument rafraîchissant de suivre des policiers qui ne sont ni dépressifs, ni désabusés !


4. Morgane de Simon Kansara
Une réécriture de l'histoire de fée Morgane, la demi-sœur du roi Arthur. Un personnage clé de la légende Arthurienne et dans la quête du Graal. L'auteur nous raconte son histoire, et avec on découvre les raisons qui l'ont conduite à sa position sulfureuse. Féministe avant l'heure, celle qui aurait dû être reine, ne s'est pas laissé faire. 

Le dessin est très original, tout en angle et en géométrie. La colorisation est fabuleuse, il y a des petites touches de Klimt sur certaines planches, c'est dingue. J'ai adooooré les pages de chapitres, les illustrations sous forme de carte de tarot, c'est brillant ! 


5. Shangri-La de Mathieu Bablet :  *recommandation Nintendark* 
Aaaaah les histoires dans l'espace ne sont clairement pas mes favorites, j'ai déjà eu l'occasion de le dire ici. Maaaaaaaaaaaais, cet album m'a été vivement recommandé, alors j'ai craqué ! Quelle surprise, quelle surprise : c'était génialisime !

Les hommes ont détruit la planète terre, ils vivent désormais en vase clos à bord d'une station spatiale qu'ils partagent avec une autre communauté. Pas de pouvoir politique pour les diriger, c'est une multinationale tentaculaire qui s'occupe de créer leur besoin et leur désir et ainsi de les mener par le bout du nez. 

L'auteur, sous couvert de son histoire nous propose une critique très vive de la société de consommation, une société et des comportements d'achats compulsifs très proches de notre quotidien en occident ! Et il ne s'arrête pas là : grâce à la minorité qui cohabite avec les hommes, il dénonce avec beaucoup d'intelligence la xénophobie et les horreurs dont est capable l'homme.. Certains passages sont tous simplement insoutenables ! Il aborde également les questions autour de la course scientifique et de l'écologie humaine avec finesse. Tout ça, sans commentaire, c'est au lecteur de faire ses propres interprétations. 

Bonus absolu : le dessin est canon et la colorisation démentielle ! Je suis complètement emballée.



BOF 

  • Moins bonne lecture du mois : 

1. Celle que vous croyez de Camille Laurens : 
Pour obtenir des informations sur son compagnon Claire, l'héroïne, décide de poser des questions au meilleur ami de celui-ci grâce à un faux profil Facebook. À partir de là, c'est le début d'une intrigue complexe à base de petits et de gros mensonges. Il faut dire que le roman commence par la fin avec l'héroïne qui semble raconter sa version des faits à un policier ou un psy. La grande question est donc de savoir comment a tourné cette histoire de faux compte.

J'ai trouvé la première partie très intéressante, avec une construction pleine de suspens et de questionnements. Alors que la deuxième, embrouille toute l'intrigue posée intelligent. Tout se transforme en fouillis incompréhensible avec une multitude de versions possibles, dont il est impossible de distinguer le vrai du faux. Certainement voulu par l'auteur, mais loin de me convaincre.


2. Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge de Sophie Jomain : *lecture commune avec la copine @EleaRuie ❤️*
Grosse déception : très mauvais début, milieu intéressant, mais décousu et fin sans intérêt ! D'autant plus, qu'il manque le pep's de l'auteur dans l'écriture et le piquant dans les joutes verbales entre les personnages... Dommage, dommage !


3. Ma vie de réac de Morgan Navarro
La lecture de cet album m'a profondément gênée.. Après les 15 premières pages, j'ai dû faire une pause. Le personnage est raciste, homophobe, passéiste et imbuvable. J'ai continué ma lecture en pensant à la réplique d'une copine blogueuse : "ça me fait penser à un accident de voiture. On ne peut pas s'empêcher de fixer le désastre !". Clairement, il me manque des jalons d'humour pour rire de ce type de propos. N'hésitez pas à me donner des clés de compréhensions.


Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.