15 juin 2017

Je dis : BD #22


LIBREMENT INSPIRÉ DU RENDEZ-VOUS "C'EST LUNDI, QUE LISEZ-VOUS ?"
JE VOUS PROPOSE, CHAQUE JEUDI, UN NOUVEAU RÉCAP' HEBDOMADAIRE
DE MES LECTURES DE BANDES DESSINÉES, DE MANGAS ET D'ALBUMS !

QU'AI-JE LU LA SEMAINE PASSÉE ?




  • Famille nombreuse de Chadia Chaïbi-Loueslati 
J'ai ri à gorge déployée : j'ai ri dans les transports en commun, j'ai ri sur le quai de la gare, j'ai ri en voiture en y repensant. Je suis allé jusqu'à envoyer certaines vignettes à mes proches, pour partager ces moments d'hilarité. Bon sang que j'ai ri !

L'auteur nous raconte les aventures trépidantes de sa famille nombreuse. Elle nous offre des anecdotes autour de leur vie en communauté (presque en autarcie) et sur leurs confrontations en tant que tribu avec le reste du monde. Pour le faire, elle commence par une contextualisation truculente : lieu de vie (avec des plans de leur appartement à l'appui), portraits de ses parents, trait de caractère de ses frères et soeurs, lexique et jargon de la famille.. Une multitude de détails qui rendent l'album spontané et vif !

J'ai passé un chouette moment et j'ai bien envie d'aller fouiner pour découvrir les autres travaux de l'auteur. 

Bémol, je chipote : c'est surprenant comme le dessin et la charte graphique s'inspire allègrement de l'album Le Piano Oriental de Abirached Zeina, du moins à mon sens. Je suis curieuse de savoir si vous avez eu la même impression ?


Un recueil de cinq nouvelles qui mêle tranche de vie et fantastique ; manipulation et harcèlement ; vie passée, vie présente et vie future.. Des récits tous aussi surprenants, les uns que les autres, sans toutefois être équilibré, certains sont plus fouillés, puis aboutis que d'autres. Difficile de parler de chacune d'elle sans en dévoiler de trop. Mes préférées ? Celle des cinq jeunes filles et celle des deux lycéennes inséparables.


  • Une soeur de Bastien Vivès
De l'auteur, j'ai déjà eu l'occasion de lire Polina, que j'avais trouvé incroyable. Au moment de sa sortie, il est rapidement devenu le cadeau parfait, j'ai offert par milliers. C'est une très belle bande-dessinée en noir et blanc. Le dessin est original et très esthétique pour une histoire riche en rebondissements dans l'univers de la danse classique et contemporaine. 
Bonne histoire, dessin talentueux : L'équilibre parfait. 

Une soeur m'a rapidement fait l'effet d'une petite madeleine de Proust.. Avec Antoine, j'ai revécu mes vacances d'été en famille au bord de la mer. Deux mois au milieu de rien, en totale autonomie et (presque) indépendance, avec pour seules limites : l'absence d'argent de poche et un couvre-feu, avec pour seule consigne : occuper Babybrother ! Pour m'occuper ? Des livres et encore des livres. Pour s'occuper Antoine, lui, il dessine et il aide son petit frère à dessiner aussi. Ils vont à la plage, à la pêche aux crabes.. C'est leur petite routine. 

Routine qui sera bouleversée par l'arrivée d'Hélène, 15 ans, la fille d'amis des parents d'Antoine. Elle va donner un nouvel élan, un nouvel éclat à ce séjour routinier. Avec elle, Antoine va faire mille et une expériences, s'initier à de nouvelles pratiques et puis grandir au passage. 

A l'arrivé d'Hélène, j'ai eu peur que l'auteur s'enlise dans une intrigue facile à base d'adolescence rebelle, pleine de problèmes.. Et bien, pas du tout. Hélène est douce, spontanée et bienveillante, avec Antoine et avec son petit frère. Ils sont complices et soudés, toujours soucieux du bien-être des uns et des autres, soucieux de s'associer et d'éviter les querelles même minuscule.

J'ai passé un chouette moment, cette lecture se lit d'une traite tout en douceur.. Et puis op, l'auteur nous pique avec une fin surprenante !


De l'auteur, j'avais déjà eu l'occasion de lire Un Bus passe. Un manga d'une tendresse infinie et d'une mignonnerie bouleversante. Sous la forme de petites nouvelles, l'auteur nous propose des histoires de rencontres, d'initiatives ratées et d'actes manqués, avec des personnages plus touchants les uns que les autres.

Ici, l'auteur garde la même recette : des personnages torturés, pleins de fêlures, de fragilités et de vulnérabilités dans des situations transitionnelles. Ils vont rencontrer d'autres personnages pour faire évoluer leur condition, ils seront également confrontés aux embûches que l'auteur se fait un plaisir de semer sur leur parcours. C'est le début des initiatives ratées et des actes manqués. Les personnages sont alors confrontés à des situations touchantes, bouleversantes et rageantes.

Il me tarde d'en savoir plus sur Kimitaka, sur ses copains, sur sa soeur.. et puis sur Takara aussi. Vivement, la suite.


QUE SUIS-JE EN TRAIN DE LIRE EN CE MOMENT ?



QUE VAIS-JE LIRE ENSUITE ?


BONNE SEMAINE DE LECTURES ! 
AU PLAISIR.

2 commentaires

  1. ça me rassure, tu n'as toujours pas lu Onibi toi non plus... J'ai simplement oublié de le sortir. Honte à moi! En tout cas, je note Une soeur. Et je me dis que je devrais vraiment sortir Polina! Bonne semaine BD!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est chouette, et surprenant, y a une petite initiation à laquelle je ne m'attendais pas du tout.. mais tout reste charmant :) Poooooolinaaaaaaaaaaa est génialisme, n'hésite plus !!

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.