8 août 2017

Ginny Moon de Benjamin Ludwig


J'ai découvert ce roman grâce à la plateforme NetGalley et les éditions HarperCollins. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !

Résumé :
Ginny Moon est une adolescente comme les autres – elle joue de la flûte, s’entraîne pour le tournoi de basket de l’école et étudie les poèmes de Robert Frost –, à un détail près : elle est autiste.

Et certaines choses sont très importantes pour elle : commencer sa journée avec précisément neuf grains de raisin, chanter sur Michael Jackson (son idole), manger de la pizza au bacon et à l’ananas et, surtout, retrouver sa mère biologique pour pouvoir s’occuper de sa Poupée, qui court un grand danger.

Moi j'en dis :
Ce roman, je l'ai commencé sans savoir où j'allais. Il faut dire que, c'est sa jolie couverture qui m'a attirée et que je n'ai pas pris le temps de lire le résumé attentivement. Et c'est une bonne chose, je suis allé de surprise en surprise, de crainte en crainte, de soulagement en soulagement, de frayeur en frayeur. 

Plus d'une fois ce livre m'a donné envie de fouiner dans les dernières pages pour me rassurer. C'est une grande première de ma vie de lectrice. Évidemment, j'ai été plus forte que ma curiosité, mais il s'en est fallu de peu. 

C'est l'histoire de Ginny, une adolescente de 14 ans, mais dans son esprit elle est bloquée à l'âge de 9 ans. L'âge auquel sa vie a pris un tournant radical. L'âge auquel elle a été séparée de sa mère pour sa propre protection. Depuis, elle enchaîne les familles d'accueil.

Quand on la rencontre au début du roman, elle s'est pleinement intégrée dans le quotidien de la famille Moon, avec sa maman-pour-toujours et son papa-pour-toujours et l'arrivée prochaine de sa petite soeur. Une famille plutôt aimante et bienveillante. Malgré ce cocon protecteur, Ginny multiplie les stratégies, les entourloupes et les combines pour retrouver sa mère biologique et surtout, suuuurtout, sa poupée. Retrouver sa poupée devient une véritable obsession. À partir de là, son comportement excessif, suscite d'innombrables questions.. Et aussi de l'inquiétude.  

Il faut dire que Ginny est autiste, cela à un impact considérable sur sa façon de vivre les choses. Elle a des réactions maniques, avec des comportements compulsifs, comme par exemple ses rituels pour commencer sa journée. Mais surtout, elle a des réactions émotionnelles disproportionnées, une sensibilité exacerbée et elle n'est pas en mesure de filtrer ses paroles et ses réactions.

Ginny a mis mon empathie en branle et m'a poussée à des réactions schizophrènes. J'avais peur pour elle et peur d'elle. Elle n'a pas la mesure de l'impact de ses actions, ce qui la rend dangereuse, pour elle-même et pour les autres. J'ai eu peur de son comportement, de ses réactions excessivement disproportionnées notamment autour de sa petite sœur qui vient d'arriver au monde. 

Plusieurs fois, j'ai eu des réactions de rejet vis-à-vis de Ginny, me disant "Elle ne peut pas rester dans cet environnement, faites quelque chose". Et quand mes craintes étaient reprises par sa Maman-pour-toujours, j'avais des accès de colère me disant "Aaah, c'est beau l'adoption, mais seulement quand tout va bien, bravo". 

C'est une lecture captivante et addictive qui se lit d'une traite. Impossible de quitter le roman sans avoir le fin mot de l'histoire, en savoir plus sur le dernier retournement de situation et globalement sur la tournure des événements. 

J'avais envie de savoir comment allait se dégoupiller l'histoire, parce qu'une chose est certaine, elle ne peut qu'exploser. 

Ginny va hanter mon esprit pour deux raisons : parce qu'elle est avant tout une belle personne et surtout, parce qu'en lisant son histoire, plus d'une fois, mes réactions m'ont fait honte et j'ai trouvé ma personnalité plutôt moche.

Verdict : Ginny Moon est un très bon roman. Très très très très bien écrit. Les réactions et les pensées du personnage sont d'un réalisme saisissant. Cela dénote d'un véritable travail de recherche sur l'autisme et sur les cas de violence familiale de la part de l'auteur. C'est un premier roman d'une grande qualité qui ne peut pas laisser indifférent.

Les infos : 
Date de parution : 10/09/2017
Editeur : HarperCollins
Nb. de page : 432 pages
Prix : 19.90€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

4 commentaires

  1. Je pense que c'est une lecture très touchante et bouleversante, car ta sensation de rejet et d'empathie en même temps est compréhensible et le gage d'une histoire bien menée. De plus une jeune fille qui aime la pizza à l'ananas je fonce ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu passes le cap de la lecture, n'hésite pas à me donner tes impressions, histoire qu'on confronte nos avis !!

      Supprimer
  2. J'ai eu sensiblement les mêmes réactions que toi à la lecture de ce roman. Les réactions de la mère m'ont tellement énervée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture perturbante.. elle m'a surprise d'un bout à l'autre. Bon sang la mère m'a tout simplement rendu dingue, mais paradoxalement, j'ai souvent pensé comme elle (et j'ai eu honteeee de moi).

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.