31 octobre 2017

Et tes larmes retenir de Charlotte Orcival


J'ai découvert ce roman grâce aux éditions Harlequin. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !


Résumé :
Que feriez-vous si vous retrouviez l’amour de vos seize ans ? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois ? Julien, trente-deux ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsque, un mois exactement après les attentats du 11 Septembre, il retrouve, dans un avion pour New York, Anna, l’amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu’elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l’amour et se jette à cœur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils sont rentrés de plein fouet est incertain, fragile, difficile, à l’image de la relation qu’ils reconstruisent tous les deux… et l’amour ne suffit peut-être plus. Alors, aujourd’hui adultes, que sont-ils prêts à donner d’eux-mêmes pour vivre enfin leur histoire  ?

Moi j'en dis :
Avant de plonger dans la lecture de ce roman, j'ai lu le résumé... ça ne m'arrive jamais, disons que j'ai subi un geste automatique. Et quel malheur, quel malheur : J'ai immédiatement reposé le roman.
Allez savoir pourquoi, j'ai imaginé une histoire à base de drame, de tristesse et de désespoir. Une histoire de résilience, de quête de soi, de reconquête de la confiance envers les autres. Et puis, quelques jours plus tard j'ai vu passer des avis de lecture, ô combien positifs. Aux aguets, j'ai attendu que mes copines blogueuses fassent office de crash-test et là j'ai retenu un seul mot clé : romance doudou. Mes certitudes et surtout mes conclusions hâtives se sont ébranlées et enfin, enfin, j'ai pu commencer le roman.

C'est l'histoire de Julien et Anna. La première fois qu'ils se sont croisés, il avait seize ans et elle treize ans. Après une rencontre plutôt farouche, ils ont partagé une amitié sincère qui a rapidement débordé vers une amourette. Amourette qui à force de grandir et de s'épanouir a commencé à prendre trop de place pour l'un d'eux qui, sans demander son reste, a préféré mettre fin à leur idylle.

Bien des années plus tard, ils se recroisent sur un vol Paris-New York. De politesse en politesse, ils vont finir par échanger des souvenirs, des confidences, même un peu de leurs aspirations futures... et puis un taxi, leurs numéros de téléphone et finalement une soirée.

Ils se sont perdus de vue, se retrouvent, se racontent et nous permettent ainsi de les rencontrer.

Julien, ce mannequin reconverti en photographe mode, papa trentenaire et divorcé, chasseur/séducteur qui tente tant bien que mal de se contrôler depuis que son grand amour est devenu son plus grand chagrin et Anna, Aaaaaaaannnnnna, communicante pour une boîte d'assurance, elle est d'une simplicité désarmante. Vive, drôle et entrainante, elle entraine malgré elle, dans son sillage, une ribambelle de casseroles. Elle bataille contre elle-même et il faut dire que ça lui prend beaucoup d'énergie. Un petit bout de femme, plein d'énergie et de ressources. Je l'ai trouvé inspirante.

Se retrouver, c'est loin d'être la fin de l'histoire, ils vont partager des choses tous les deux : des révélations, des instants de beauté, de la mélancolie, des nouvelles couleuvres de la vie. Oui, voilà, ils vont partager la vie ensemble et l'auteur nous invite à y assister.

Verdict : J'ai passé un chouette moment avec Julien et Anna, des personnages authentiques auxquels on s'attache immanquablement et à qui on souhaite le meilleur tout au long de la lecture, et puis même une fois les dernières pages tournées, comme à deux amis que la vie a pris pour bouc-émissaire.

Les infos : 
Date de parution : 04/10/2017
Editeur : Harlequin
Collection : &H
Nb. de page : 304 pages
Prix : 14.90€

Bonus : Pour récupérer mon exemplaire ? Simple : laissez un commentaire ou envoyez-moi un mail (bibhorslesmurs@gmail.com). Un tirage sera organisé pour départager les participants ;-)

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.