3 octobre 2017

Les talons rouges de Antoine de Baecque


J'ai découvert ce roman grâce aux éditions Stock.
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !


Résumé :
Juin 1789, l’Ancien Monde bascule. Les Villemort forment une longue lignée d’aristocrates, un clan soudé par l’idée ancestrale de leur sang pur, un sang dont précisément cette famille se délecte. Les Villemort, ces «  talons rouges  », sont aussi des vampires. Deux d’entre eux veulent renoncer au sang de la race pour se fondre dans la communauté des égaux. Ils sont les héros de ce roman oscillant entre le fantastique et le réel des journées révolutionnaires. Voici William, l’oncle revenu d’Amérique, qui a pris là-bas le goût de la liberté et épouse la cause des esclaves affranchis, s’entourant d’une garde couleur ébène. Voici Louis, le neveu exalté, beau, précipité dans l’action révolutionnaire, épris de Marie de Méricourt jusqu’à lui donner la vie éternelle. Comment échapper à la malédiction venue du fond des âges  ?

Moi j'en dis :
Ce roman, je dois admettre que j'ai eu du mal à le commencer. Du mal à le commencer parce que, tout simplement, j'avais peu d'intérêt pour l'intrigue. Histoire de sortir de ma zone de confort, je me suis lancée dedans en croisant les doigts pour tomber sur une pépite fabuleuse.

Malheureusement pour moi, ce ne fut pas le cas.

L'auteur nous propose une réécriture de l'Histoire de France. Une réécriture de l'Histoire de la Révolution Française, en associant aux protagonistes de l'époque la famille Villemort, des nobles un peu particuliers, ce sont des vampires.

Les passages sur la révolution sont renversants et captivants. J'ai pris beaucoup de plaisir à revivre le déroulement des évènements : Les rebondissements, les retournements de situation, les prises de position ou au contraire les fourberies. On sent le travail de documentation et le temps de recherche que l'auteur a dû fournir pour arriver à ce degré de précision dans l'histoire, tout en prenant tout de même le plaisir de quelques libertés.

La famille Villemort est plutôt intrigante. Les membres de ce clan sont très différents les uns des autres et tous partage une aura assez mystérieuse. Toutefois, leur vampirisme n'est pas suffisamment exploité pour rendre cette particularité intéressante. L'auteur n'use pas de la mythologie qui entoure les vampires et n'en invente pas de nouvelle pour autant. Rien ne les rend particuliers. D'ailleurs, plus d'une fois, je l'ai oublié. Et pourtant, c'est un point central de l'intrigue, un point qui divise les Villemort en plus des idéologies politiques de certains qui vacillent et tendent vers l'égalité de tous promise par la Révolution.

Mi-figue, mi-raisin.

C'est un récit dense en informations, ce n'est pas un roman qui laisse la place à la distraction, il faut une concentration sans faille pour ne pas louper la ribambelle d'informations. Heureusement l'écriture est élégante.

Verdict : Un seul regret ? La présence des vampires... Sans eux, j'aurais eu le plaisir de parler d'un bon, très bon, roman historique. Mon esprit est certainement trop étriqué pour ce type d'histoire.



Bonus : Pour récupérer mon exemplaire ? Simple : laissez un commentaire ou envoyez-moi un mail (bibhorslesmurs@gmail.com). Un tirage sera organisé pour départager les participants ;-)

Les infos : 
Date de parution : 23/08/2017
Editeur : Editions Stock
Nb. de page : 312 pages
Prix : 20€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.



2 commentaires

  1. Au contraire, j'ai trouvé que cette idée de faire intervenir une famille de vampires était originale et possédait un fort potentiel narratif. Hélas, je n'ai pas dépassé le 6e chapitre, et comme pour toi, c'est une grosse déception !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire ton article au sujet du roman, et je trouve vraiment que nos avis se complètent !

      De mon côté, j'ai trouvé ma lecture entraînante, l'abondance de détails historique ne m'a pas trop gênée, alors que les vampires.. booon, je dois dire, je ne suis pas du tout fan, et j'ai trouvé que c'était assez mal exploité, finalement ça change quoi à l'histoire la présence des vampires ?!

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.