5 décembre 2017

Derrière les portes de B.A. Paris


Résumé :
En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l’un sans l’autre. Est-ce cela que l’on appelle le grand amour ? À moins que les apparences ne soient trompeuses. Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait. Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ? Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ?

Moi j'en dis :
Lu un peu par hasard, parce qu'il avait été dans une présélection pour un projet au boulot. Soucieuse de repêcher les titres avec lesquelles le club de lecture a chipoté, je me lance dans un marathon de la dernière chance.

J'ai été happée dans un tourbillon de noirceur dont je n'étais pas certaines de ressortir indemne, un peu comme l'héroïne, Grace, d'ailleurs. Grace, c'est une femme plus que parfaite, l'épouse de Jack un avocat plus que parfait. Évidemment parfait + parfait = suspicieux, n'est ce pas ? Pas de doute là-dessus, le comportement de Grace laisse présager le pire et cela dès les premières pages. Le pire il se décline sous deux temporalités différentes : le présent et la passée. En gros, on découvre la situation de Grace et on apprend comment elle s'y est retrouvée ! Les deux temporalités finissent par se croiser et à partir de là une course contre la montre se met en place. 

J'ai trouvé ma position de lectrice très inconfortable. L'histoire de Grace est d'une véracité qui fait froid dans le dos. J'ai eu l'impression d'être un témoin impuissant, et évidemment j'ai fait un transfert IRL. Je me suis posée mille et une questions, j'ai douté du comportement de certaines femmes que j'ai pu croiser, notamment à la médiathèque... bon sang, disons-le, je me suis mise à avoir peur pour toutes les femmes de mon entourage.

Pour un premier roman, l'auteur a réussi la prouesse de me bouleverser complètement. Elles sont peu nombreuses les lectures qui remuent et qui posent des questions. Certain l'ont lu d'une traite, j'en ai été incapable, il me fallait des pauses... et surtout impossible de m'endormir après avoir lu quelques pages.

Verdict : C'est certain, ce roman c'est avant tout une expérience de lecture anxiogène, mais c'est aussi une lecture nécessaire ! 

Les infos : 
Date de parution :  05/01/2017
Editeur : Hugo Roman 
Nb. de page : 317 pages
Prix : 19.95€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.