C'est lundi que lisez-vous ? #181

22 janvier 2018


RENDEZ-VOUS REPRIS ET ORGANISÉ PAR GALLEANE.
LE PRINCIPE EST SIMPLE ET SYMPA, CHAQUE LUNDI LE BLOGUEUR
QUI SE PRÊTE AU JEU DOIT RÉPONDRE À TROIS QUESTIONS : 


QU'AI-JE LU LA SEMAINE PASSÉE ?



  • Toni de Line Papin (Stock - 10/01/2018)
Il y a un peu de L'amie prodigieuse d'Élena Ferrante dans le roman Toni de Line Papin. Dans l'un comme dans l'autre, on suit un personnage qui décide de coucher sur le papier tous les souvenirs liés à un proche qui tente volontairement de disparaître. Quand Élena nous entraîne dans une fresque de Naples des années cinquante, Line nous plonge dans la vie trépidante et délurée des Berlinois d'aujourd'hui. 

Mais avant ça, c'est l'histoire d'Ezra et Toni, deux cousins qui se retrouvent chaque été pour des vacances sans limite chez leurs grands-parents. Ensemble ils ont fait les 400 coups, ensemble ils ont imaginé les 400 suivants. Indissociable, indivisible, inséparable, ils se retrouvent avec plaisir pour continuer leurs aventures, jusqu'à l'été de leurs 14 ans. Là, plutôt que dans la demeure familiale, c'est à Hambourg qu'ils vont affuter leur complicité, pour le meilleur et pour le pire. 

J'ai adoré ma lecture et surtout je l'ai vécu jusque dans les derniers mots. C'est un roman complexe et simple sur la quête de soi quand le hasard de la vie invite des drames et des chamboulements dans un parcours qui avaient tout pour être serein. 

  • Autoportrait à la guillotine de Christophe Bigot (Stock - 10/01/2018)
Dans une autre vie, le narrateur a été guillotiné, il en est convaincu. Pourquoi ? Parce qu'il est terrorisé par la guillotine. A priori, c'est une phobie facile à contourner, ce n'est pas tous les jours qu'on voit le couperet tomber... Sauuuuuf que le narrateur est fasciné par la Révolution française depuis tout petit. 

Sa passion alimente sa phobie, sa phobie alimente sa passion ? L'oeuf, la poule tout ça, tout ça. En attendant sa passion se développe, s'étoffe et prend de plus en plus de place... jusqu'à devenir une obsession. Entre nous, il a même un petit côté fétichiste.

Dans ce roman, il nous raconte avec beaucoup d'autodérision l'origine de cette passion peu ordinaire. C'est l'occasion pour lui de revenir sur des épisodes de sa jeunesse : ses visites de musées, ses cadeaux, ses rencontres. Il en profite également, pour nous parler d'une multitude d’œuvres de fiction et/ou documentaires qu'il a vu, revu, lu et relu. 

Ce texte il a un côté farfelu. À peine commencé, je me suis dit plus d'une fois "quoi ?! quoi .!" Ne connaissant par l'auteur, j'ai l'impression d'avoir découvert ses affres les plus intimes ! J'ai passé un drôle de moment.



QUE SUIS-JE EN TRAIN DE LIRE EN CE MOMENT ?



  • Bad boy de Helena Hunting (City - 07/05/2014) : Lecture commune avec copine Althea (Althea in Wonderland). 
C'est une lecture qui pousse à l'énervement mais qui paradoxalement nous fait beaucoup rire ! Je pense souvent aux personnages principaux et pour le moment je peux dire qu'il est obsédé et qu'elle est malléable et torturé... À peine fini, je saute sur les avis de lecture des copines, il me tarde de savoir si mon sens du romantisme est dépassé !


QUE VAIS-JE LIRE ENSUITE ?


Bonne semaine de lectures ! 
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.