12 janvier 2018

La désertion de Emmanuelle Lambert



J'ai découvert ce roman grâce à la plateforme NetGalley et les éditions Stock. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !

Résumé :
« Le premier jour d’absence il était descendu à l’heure du déjeuner pour l’attendre dans le parc, caché derrière l’arbre d’où il observait la sortie de ses subordonnés. Il avait ensuite vérifié les registres de la badgeuse. Aucune trace d’elle. » Un jour, Eva Silber disparaît volontairement. Pourquoi a-telle abandonné son métier, ses amis, son compagnon, sans aucune explication ? Tandis que, tour à tour, ses proches se souviennent, le fait divers glisse vers un récit inquiétant, un roman-enquête imprévisible à la recherche de la disparue.

Moi j'en dis :
Dans ce roman on découvre tour à tour trois voix. Celle de Franck, de Marie-Claude et de Paul. Trois voix qui ne se placent pas dans la même temporalité, mais qui nous racontent la même histoire. Celle d'Éva Silber, une jeune femme ordinaire, qui disparaît subitement. 

L'un a été son patron, l'autre son amie et le dernier son compagnon. Tous nous racontent leur version de la même personne. Ainsi, on découvre Éva sous différents regards, différents angles. Un peu à la "dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es..." enfin presque, ici on découvre rapidement que le regard des autres est un prisme déformant. 

Chacun dresse un portrait d'Éva imprégné de ses propres faiblesses. Chacun l'imagine à son image. Chacun imagine avoir eu un impact fort dans son parcours de vie. Chacun s'imagine impliqué dans les raisons de sa disparition.

Eva, on la rencontre dans la dernière partie, avec elle on raccorde les différents témoignages. On comprend un peu mieux, mais l'impression est éphémère, comme un mirage. Eva c'est avant tout des secrets et des abandons. Ceux qui pensent l'avoir saisi sont eux-mêmes complètement perdus. 

Verdict : L'auteur nous propose un roman choral, avec un chassé-croisé dans le temps, hautement maîtrisé ! C'est complètement fou, je n'ai rien vu venir ! L'écriture est d'une sobriété chirurgicale, plus parfaite que le mot parfait. Chaque mot est à sa place, chaque virgule à un sens. Je suis ressortie de cette lecture secouée.

Les infos : 
Date de parution : 17/01/2018
Editeur : Editions Stock
Nb. de page : 160 pages
Prix : 15€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.