Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? de Lucie Castel

8 mars 2018


Résumé :
Ce voyage, elle n'avait pas envie de le faire. Cette destination, elle ne l'a pas choisie. Cet hôtel, elle ne l'aurait jamais sélectionné. Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l'événement. Si, au début, elle ne voit que la décoration trop baroque, trop ostentatoire, trop passéiste, Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l'hôtel d'un nouvel oeil. Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe...

Moi j'en dis :
Oh j’avais adoré le premier roman de l’auteur et c’est avec un plaisir immense que j’ai entrepris la lecture de celui-ci ! Aucune appréhension en le commençant, il faut dire que le style de l’auteur m’avait impressionné par son assurance. La question était plutôt : coup de cœur ou par coup de cœur ?

Coup de cœur, évidemment !

Dans ce roman, il y a tous les meilleurs ingrédients de la série « Intrigue à l’anglaise/Versailles/Venise » d’Adrien Goetz. Il est question d’enquête dans le milieu artistique, l’auteur saupoudre le tout d’humour et elle donne aux personnages principaux une complicité hilarante (pour le lecteur).

Après un drame, Sofia est envoyée, par son protecteur, se mettre au vert en Écosse. Elle est hébergée par un ami de celui-ci au Royal Redstone House, un manoir écossais transformé en hôtel. Difficile pour elle, de se la couler douce, à son hyper activité naturelle s’ajoute son incapacité à apprécier les temps de repos qui la font terriblement cogiter. Alors, elle part à la rencontre des clients, du personnel, du manoir, des environs. Chaque fois qu’elle tombe sous le charme du contexte, elle est relevée par la désagréabilité de M. Lachlan, un membre du personnel pas comme les autres. Chacune de leur rencontre se transforme en joute verbale et en bataille d’ego.

Quelle n’est pas leur surprise quand ils se retrouvent à fureter au même endroit, à se poser les mêmes questions concernant les agissements étranges qu’ils ont constatés autour des œuvres d’art qui ornent le manoir ? Vont-ils résoudre l’énigme (et plus si affinités) ?

Les infos : 
Date de parution : 07/03/2018
Editeur : Editions Harlequin
Nb. de page : 272 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.