12 avril 2018

Je Dis : BD #31


LIBREMENT INSPIRÉ DU RENDEZ-VOUS "C'EST LUNDI, QUE LISEZ-VOUS ?"JE VOUS PROPOSE, CHAQUE JEUDI, UN NOUVEAU RÉCAP' HEBDOMADAIRE DE MES LECTURES DE BANDES DESSINÉES, DE MANGAS ET D'ALBUMS !



QU'AI-JE LU LA SEMAINE PASSÉE ?



  • Collaboration horizontale de Mademoiselle Navie et Carole Maurel (1982-....) Delcourt - 25/01/2017
Repérée au moment de la rédaction de mon article « Bande dessinée et romance » pour le webzine les romantiques, je l’avais ajouté à ma WL pour aussitôt l’oublier. Et puis nos routes se sont croisées et je n’ai pas hésité.

Quelle histoire ! Celle de Rose, celle de ses amies et voisines, celle de l’immeuble entier, celle de la France occupée en 1942. Il y a dans leur quotidien beaucoup d’amour et de solidarité, encore plus de secrets et de mystères... et aussi de la délation et des trahisons. L’auteur amène le tout avec beaucoup d’intelligence, elle le fait sans concessions et rend à l’homme toute son ignominie.

Côté dessin : C’est tout simplement renversant.

  • Geronimo de Matz et Jef (1967-....) Rue de Sèvres - 15/03/2017
Je ne suis pas une grande fan des histoires d’Indiens, de cow-boy et plus largement de western. Maaaaaaaais comment résister à cette couverture ?

L’histoire est passionnante. C’est celle de Goyahkla aka Geronimo, un chaman devenu guerrier de renom après le massacre de son village et notamment de la mort de sa mère, sa femme et ses trois enfants.

Il va associer à sa vengeance différentes tribus Apaches, ensemble, ils vont mener des raids de plus en plus redoutables. D'exactions en exactions, on assiste à une escalade de la violence. Quand soudain, un nouvel ennemi entre dans la partie.

Côté dessin : La palette de couleurs est divine ! Alors que je suis tombée en pâmoison face aux paysages et aux décors, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages. J’ai trouvé le trait des expressions très rude... Ça a évidemment du sens, mais je n’ai pas été emballée.

  • Giant, Vol. 1 de Mikaël (1974-....) Dargaud - 02/06/2017
Oh la bonne surprise. Je l’ai vu passer dans les meilleures ventes et évidemment, ma curiosité a été titillée.

New York, 1932, sur les chantiers des buildings de Manhattan, notamment celui du Rockefeller Center, on rencontre Giant et ses collègues irlandais. Avec eux, on découvre une époque, une population immigrante pleine de rêves et d’espoir. Et surtout, surtout, on rencontre Giant, tout en carrure et en silence. Il va malgré lui se retrouver embarquer dans une correspondance régulière avec la veuve d’un de ses défunts collègues. Il devait lui annoncer la mort de celui-ci, il n’a pas pu s’y résigner. 

J’ai été complètement embarquée. L’histoire, le dessin et l’intrigue : tout est original, tout est passionnant. Il me tarde de lire la suite. D’ailleurs, quand j’ai découvert que je n’aurai pas le fin mot de l’histoire à la fin de l’album, j’ai hurlé à la frustration.
Côté dessin : C’est beau ! La colorisation est dingue.


QUE SUIS-JE EN TRAIN DE LIRE EN CE MOMENT ?




QUE VAIS-JE LIRE ENSUITE ?

BONNE SEMAINE DE LECTURES ! 
AU PLAISIR.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.