Frère d'âme de David Diop

21 septembre 2018


Résumé :
Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

Moi j'en dis :
La force de frappe de ce roman d'à peine 176 pages est indicible, innommable, inexprimable, indéfinissable, inénarrable. Les synonymes me manquent ! D'ailleurs pour en parler de je n'aurai pas assez de superlatif.

L'histoire c'est celle d'Alfa Ndiaye et de son plus que frère Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais dans la boucherie de la Grande Guerre. Dès la première page, Mademba sera blessé à mort, dans son agonie il va soumettre Alfa à un dilemme entre bienséance et charité. Celui-ci va choisir de respecter ce qu'il convient selon les usages et la conduite sociale qui lui a été inculqué.

À partir de cette décision, son esprit se met à penser, à regretter, à culpabiliser et se libère de toutes les conventions sociales. Et surtout, il va faire ce que le capitaine attend de lui : le sauvage, pour de vrai, finit la comédie !

La violence qu'on lui avait commandée au départ finit par faire peur dans ses propres rangs. Il sera alors invité à prendre du repos à l'arrière. Ce sera l'occasion pour lui de se remémorer son passé en Afrique et de le questionner.

J'ai trouvé cette lecture absolument passionnante. L'écriture de l'auteur est riche et flamboyante. D'une originalité et d'une créativité incroyable. Sa manière de jouer avec les répétitions pour faire échos et taper encore plus fort, c'est jouissif !

Verdict : À lire d'une traite !

Les infos : 
Date de parution : 16/08/2018
Editeur : Editions Seuil
Nb. de page : 176 pages
Prix : 17€

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.