Boom de Julien Dufresne-Lamy

5 février 2019


Résumé :
Un jeune homme s’adresse à son meilleur ami mort dans un attentat. Un monologue pudique et fort sur la culpabilité du survivant.
Étienne était l’ami fêtard, l’incorrigible. Timothée, le garçon bien éduqué aux drôles de tics – il disait boom tout le temps. Une belle aventure de trois ans jusqu’à ce voyage scolaire à Londres. Jusqu’à ce que Timothée soit fauché par un fou de Dieu sur le pont de Westminster. Depuis la tragédie, Étienne cherche les mots. Ceux du vide, de l’absence. Étienne parle à son ami disparu en ressassant les souvenirs, les éclats de rire.

Moi j'en dis :
Un roman court et fulgurant.

Dans ce roman, l'auteur donne la parole à Étienne, qui s'en empare et interpelle directement le lecteur pour lui raconter son ami Timothée. Un ados timide et brillant.

Il nous raconte leur rencontre et leur amitié foudroyante et éblouissante. Une amitié fusionnelle et entière. Une amitié éphémère, fauchée par l'horreur.

Il nous raconte comment il l'a perdu, comment il s'est perdu au passage. Comment sa vie a perdu de sa saveur. Comment il nage à contre-courant sans être certain de vouloir continuer. Il nous raconte son chagrin, et on aimerait partager son fardeau, bien qu'il répugne à voir des inconnus tenter de s'approprier sa peine. On aimerait surtout l'aider à lutter contre le syndrome du survivant qui le consume à petit feu.

Dans un style court et pertinent, sans détour, sans faux-semblant, l'auteur plonge dans les pensées abyssales et tourments d'un ados qui a l'impression d'avoir perdu la meilleure part de lui-même. C'est brillant. c'est parfait.

Un roman coup de poing, coup de coeur.

Les infos : 
Date de parution : 04/2018
Nb. de page : 112 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.