Nous aurons été vivants de Laurence Tardieu

1 février 2019


Résumé :
Est-ce Lorette, partie il y a sept ans sans laisser la moindre trace ni mot d’explication, qui se tient, en ce matin d’avril 2017, de l’autre côté du boulevard ? Hannah, sa mère, croit un instant l’apercevoir. Peut-être a-t-elle rêvé. Mais, dès lors, plus rien ne peut se passer comme avant : violent séisme intérieur, la vision a fait rejaillir tout ce qu’elle avait tenté d’oublier. Ce même jour, plusieurs destins, chacun lié à Hannah, voient leur existence basculer.

Une journée particulière, donc, mais aussi trente ans de la vie intime d’Hannah Bauer, femme, artiste, mère, prise dans les soubresauts de son histoire familiale et de celle de l’Europe, Nous aurons été vivants est un hymne à la vie.

Moi j'en dis :
Sept ou huit secondes. Il aura fallu sept ou huit secondes pour que la routine bien huilée d'Hannah se délite. La façade qu'elle avait minutieusement composée depuis 7 ans se retrouve fendillé de toute part. Ces failles ouvertes laissent la place à des souvenirs indésirables qui affluent et vont la submerger. En sept ou huit secondes, Hannah va se retrouver sur une faille entre mélancolie et espoir. Elle se retrouve dans un tourbillon de questions qui ne trouveront jamais de réponses. La plus importante de toutes ? A-t-elle aperçu sa fille Lorette, partie il y a sept ans sans laisser la moindre trace ni explication ce matin à l'autre bout du passage piéton ? Persuadée qu'aucun de ses proches ne peut comprendre son tourment, elle va plonger la tête la première dans un chagrin abyssal.

Ses proches, justement, prennent à tour de rôle les rênes de la narration. Ainsi, on rencontre son frère, sa meilleure amie et l'époux de celle-ci. Tous se sont donné rendez-vous sur la même faille bouleversante. Tous se retrouvent au même instant dans leur parcours de vie : ce moment, cet instant T, ce carrefour du changement, ce fameux premier jour du reste de leur vie. Ils se posent des questions et font face à un afflux de souvenirs qui les remettent en question. Nul ne va ressortir indemne cette journée.

Verdict : Trois parties pour ce roman, dans la première l'auteur explore les souvenirs de ses personnages. Dans la seconde, elle nous plonge dans les souvenirs de ses personnages avec des retours dans le temps. Dans la troisième, le présent se rappelle à chacun.
La construction est fine, l'écriture est délicate, les personnages sont bouleversants d'authenticité. Cette combinaison donne au roman une sensibilité, une puissance, une profondeur.

Bonus : Dans ce roman, il y a un peu d'Une longue impatience de Gaëlle Josse et de "Onze jours" de Lea Carpenter. Deux romans brillants et redoutables.

Les infos : 
Date de parution : 02/01/2019
Editeur : Editions Stock
Nb. de page : 272 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.