Point Lecture #06 : BD

23 mars 2019



 Vignette qui donne accès à tous les articles BD du blog


  • Sarkozy-Kadhafi : des billets et des bombes de ARFI Fabrice, COLLOMBAT Benoît, DESPRATX Michel, GUEGUEN Elodie, LE GUILCHER Geoffrey (Revue dessinée - 30/01/2019) 
Cinq grands reporters assemblent pour la première fois le puzzle des liens entre l’ancien président français et le dictateur libyen. Une enquête événement sur la corruption au plus haut niveau de la République.
Les enquêteurs de Mediapart ou Radio France assemblent les révélations d’un immense scandale d’État : intérêts pétroliers et nucléaires, financement de campagne, le tout sur fond d’intermédiaires véreux, d’opérations de désinformation et de décès mystérieux. Une BD-enquête choc alors que Nicolas Sarkozy a été mis en examen en mars 2018.

 Vignette qui donne accès à tous les coups de coeur du blog.

Mon avis : J’avais vu passer des entrefilets au sujet de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy financée par le colonel Kadhafi, sans y prêter davantage attention, sans mesurer les dommages directs ou collatéraux. C’est justement ce que permet cette bande dessinée : mesurer l’impact épouvantable de cette compromission. 

Les journalistes retracent pas à pas leur enquête (étayée par des pièces qu’ils présentent dans les annexes en fin d’album) et on découvre une affaire incroyable, digne d’un épisode de Gomorra, dont il est difficile de se remettre tant c’est saisissant. 

En terminant ma lecture, j’étais complètement désemparée... la cupidité de ces hommes face à l’horreur engendrée et l’impunité qui sous-tend : C’est révoltant !

Bravo aux journalistes pour leurs investigations. Et surtout pour avoir rendu le contenu de leur travail accessible. En effet, la narration est portée par un personnage extérieur qui contextualise les faits, les gestes, les petits et les grands événements. Résultat, on comprend sans effort les étapes, les tenants et les aboutissants. C’est limpide et fluide.


  • Ailefroide : altitude 3.954 de Bocquet Olivier (Casterman - 21/03/2018) | Prix Ouest-France Quai des Bulles 2018.
Un récit autobiographique et initiatique par l'auteur du Transperceneige ! De Grenoble à la Bérarde en mobylette. Des rappels tirés sur la façade du Lycée Champollion. Avec l'exaltation pure qui tape aux tempes, quand on bivouaque suspendu sous le ciel criblé d'étoiles, où qu'à seize ans à peine on se lance dans des grandes voies. La Dibona, le pilier Frendo, le Coup de Sabre, la Pierre Alain à la Meije, la Rébuffat au Pavé : le Massif des Écrins tout entier offert comme une terre d'aventure, un royaume, un champ de bataille parfois. Car la montagne réclame aussi son dû et la mort rôde dans les couloirs glacés. Récit initiatique d'un gamin qui se rêvait guide et qui devient dessinateur, Ailefroide est tout à la fois une célébration de l'alpinisme, une déclaration d'amour à la haute montagne et une leçon de vie.

Mon avis : Vivement recommandée par ma libraire BD, je suis passée complètement à côté de cette lecture. Ayant peu d’intérêt pour la montagne et l’alpinisme, j’ai globalement trouvé cet album monotone et interminable. Je reconnais que certains épisodes sont palpitants, mais l’ensemble ne m’a pas transcendé. 


  • Chroniques new-yorkaises : journal d'une mangaka à New York, Vol. 2 de Kondoh Akino (le Lézard noir - 23/08/2018)
Artiste et mangaka japonaise installée à New York, Akino Kondoh nous raconte son quotidien sous la forme d'un journal dessiné, dans lequel elle nous fait partager avec humour et finesse ses états d'âme, s'amusant des différences culturelles entre New-yorkais et Japonais. Elle nous transporte ainsi dans les rues de New York, que l'on sillonne avec plaisir à travers le filtre du regard sensible d'une jeune femme d'aujourd'hui.

Mon avis : L’auteur nous entraîne avec elle dans son quotidien d’artiste japonaise à New York. Un quotidien qu’elle partage avec nous sous la forme d’un journal dessiné au travers d’une succession d’épisodes. Dans ce tome de la maturité, elle nous parle des petits et des grands événements de sa vie, ses états d’âme d’expatrier sont loin derrière elle, ici il est question de mariage, de famille, d’amitiés solides, de déménagement.

Entièrement à l’image du premier volume, elle a gardé le ton de la confidence et de la conversation pour nous raconter ses questionnements et ses découvertes. Toujours aussi savoureux et drôle, j’ai passé un excellent moment avec l’auteur et il me tarde de découvrir ses prochains travaux.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.