Les émois du mois #65 - Mars 2019

15 avril 2019

LE « MOI » De Mars

En chaque fin de mois, un petit recap' en facette de mes lectures ! Avec en quelques lignes mes impressions sur la "meilleure" et la "moins bonne"  lecture du mois.



Mars, 

Op ni vu, ni connu je balance à la mi-avril mon bilan de lecture de mars. Il faut dire que, d'un coup tout c'est un peu précipité fin mars... Les jours qui se précipitent et ma tendance à la distorsion du temps ne font pas bon ménage, je vous le dis ! 

Et d'un coup, je me retrouve avec une tonne de temps libre... je suis par certaine de savoir gérer tout ce vide... Du temps pour vider ma PAL ? Nous verrons bien. 

Haut les cœurs !

Mes lectures : 

Enfin, la tendance s'inverse et les albums font le retour dans ma routine de lecture. Ce marathon m'a fait beaucoup de bien et déjà il me tarde de retrouver ma PAL album en mai !

TOP

  • Une nation d'immigrants de John Fitzgerald Kennedy (HarperCollins - 09/01/2019)⁣⠀
La migration est très certainement LA problématique du 21e siècle. Tout le monde à une opinion sur le sujet, et pourtant, personne ne le maîtrise complètement. Faire le tour du sujet, c'est justement le pari que fait de JFK en 1958 alors qu’il est Sénateur du Massachusetts, il compose "Une nation d'immigrants ".⁣
Dans ce manifeste, il fait un état des lieux pragmatique et objectif en 4 points de la migration aux États-Unis : ⁣⠀
  1. Il dresse le portrait des États-Unis, une nation de nations, sanctuaire d'accueil des opprimés et des défavorisés. Terre de promesse. Pays des libertés individuels et de l'égalité, qui donne l’occasion à tout à chacun de se réinventer et de sortir du carcan et du schéma établi par l’héritage.⁣⠀
  2. Un point historique lui permet d'énumérer les vagues de migrations successives et d'expliquer les raisons et les causes de l'émigration : opportunités économiques, oppression politique, dissension religieuse...⁣⠀
  3. Il rend à César ce qui appartient à César ! Il met en lumière toute les contributions des immigrés, qu'elles émanent de contributeurs célèbres ou anonymes et cela dans tous les domaines. La diversité des profils des migrants a donné TOUT son éclat aux États-Unis, qu'on se le dise !⁣⠀
  4. Il expose la situation politique qui entoure les phénomènes de migration. Il explique comment le refuge des opprimés a peu un peu barricadé ses portes, poussé par la xénophobie. Et enfin, il donne ses perspectives et ses aspirations pour l'avenir.⁣⠀
Loin d'être passéiste, cet ouvrage est cruellement d'actualité grâce aux ajustements qui complètent les informations concernant la politique migratoire des États-Unis après 1963 (jusqu'en mai 2018) !⁣⠀

Verdict : Puissant. Inspirant. Hors de temps.⁣⠀
e ressors de cette lecture éblouie par tant d'intelligence ! C'est un livre qui permet de consolider l'empathie sociale, de voir plus loin que le bout de son nez et d'avoir une vision globale applicable à une situation locale.⁣⠀

  • Une maternité rouge de Christian Lax (Futuropolis - 16/01/2019)⁣⠀
Qu'il est beau cet album. Son histoire, son message et son dessin, tout est renversant. ⁣⠀

Et je dois dire que ce n'était pas gagné. Au départ, en lisant le résumé, bien qu'intriguée par les thématiques annoncées, j'avais peur du positionnement de l'auteur vis-à-vis du "sauvetage" des oeuvres d'art. Je ne suis pas une grande fan du Quai Branly ou de sa succursale au musée du Louvre et des pavillons de civilisations en tous genres... Qu'on se le dise, je considère qu'il s'agit de séquestre d’œuvres de pays étrangers. Cela dit, les expositions temporaires d’œuvres me conviennent parfaitement. Temporaire étant le mot-clés, autrement dit, tant qu'on rend les œuvres ! ⁣⠀⠀

Dans cet album, il est question d'une statuette datant du XIVe siècle attribué au maître de Tintam, qu'il faut protéger de la folie des extrémistes. C'est Alou, un chasseur de miel, qui sera chargé par le Hogon, le sage du village du pays Dogon, de la mettre en sécurité à Paris, au musée du Louvre. À partir de là, Alou va passer par monts et par vaux pour arriver en France depuis le Mali. D'épisode traumatisant en épisode traumatisant aucun répit ne lui sera permis, il porte une charge qu'il le dépasse.⁣⠀⠀

Pas de langue de bois, pas de faux-semblant, mais beaucoup de poésie à la fois dans le dessin et le texte. L'auteur propose ici un album sincèrement engagé où il est question d'art, mais surtout d'hommes et de femmes en exil qui remettent en question l'accueil de leur terre d'accueil.⁣⠀

  • L'âge d'or, Vol. 1 de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil (Dupuis - 07/09/2018) | Prix Landerneau BD 2018, prix BD Fnac-France Inter 2019.⁣⠀
Album vivement recommandé par @treky69 , notamment pour son illustration ! J'avais hâte de découvrir ce nouvel album de Cyril Pedrosa, auteur de Portugal que j'avais beaucoup aimé. Et évidemment je suis tombée sous le charme en à peine quelques pages. ⁣⠀

Ici, il nous propose l'histoire de Tilda qui s'apprête à accéder au trône à la mort de son père. Le royaume qu'elle reçoit en héritage est loin d'être florissant. La population, étouffée par la pression fiscale, meurt de faim et tend à se rebeller. C'est le moment idéal pour un coup d'État. Contrainte à l'exil, Tilda et les fidèles qui l'accompagne, vont tenter de reconquérir le royaume, la question étant de savoir si elle va s'appuyer ou non sur la fureur de la population qui jaillit d'un peu partout. Fureur qui semble alimentée par un idéal politique prôné par l'âge d'or... ⁣⠀

Cet album aux allures de conte médiéval aborde la force de la pensée, de la liberté individuelle, de la démocratie face à l'ordre établi, les classes sociales et la monarchie. Il se superpose à merveille dans la politique contemporaine de bien des pays déchirés par la cupidité de ses dirigeants.⁣⠀

C'est d'une grande, très grande, beauté. L'histoire par ses messages et ses questionnements existentiels et l'illustration par sa colorisation incroyable et sa précision. Le trait est d'une finesse extraordinaire, le sens du détail de l'auteur est saisissant. Chaque vignette, chaque planche mérite une attention toute particulière. C'est lumineux, c'est renversant. C'est bluffant !⁣

Des Chiffres

Gwenlan Challenge : 6 sur 12 livres (50%)
Ma PAL de saison : PAL Printanière 2019 : 4 sur 27 livres (15%)
Challenge Amhellie & Maryrhage : 0 sur 60 points
Challenge Sors de cette PAL :  8 sur 60 livres (13%)

Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.