Mach 2, tome 1 : Une fille dans le viseur de Loraline Bradern

17 juin 2020


Résumé :
Pilote d’exception, un brin frimeur, Nathaniel est l’archétype du beau gosse qui mène sa vie à toute allure, profitant au maximum de l’instant présent.
Coincée dans une vie bien rangée et sans fantaisie, Alexandra désespère de trouver un jour l’amour. Méfiante, elle fuit les dragueurs comme la peste.
Lorsque son chemin croise celui de cet homme sexy, elle est en pleine crise existentielle et aspire à un quotidien moins monotone. Mise au défi par ses amies de repousser ses limites, elle se laisse prendre au jeu et saisit l’occasion qui se présente.
Ce qui ne devait être qu’une brève et sulfureuse aventure, un coup de folie pour égayer sa vie bien trop sage, prend une tournure inattendue quelques mois plus tard, lorsque le destin remet face à face les amants d’un soir.
Entre désirs et devoirs, comment concilier envies et obligations, dans de si délicates circonstances ?

Moi j'en dis :
Quel plaisir de retrouver la plume de Loraline Bradern ! Une fois de plus, elle a su me séduire et plus encore avec une histoire entraînante, des personnages attachants et son style évocateur.
Dans ce roman, l’auteur nous entraîne une nouvelle fois dans l’univers militaire et cette fois-ci, elle l’associe à celui de l’enseignement. Deux mondes qu’elle connaît sur le bout des doigts ! 

Ainsi, elle nous propose, une immersion totale dans l’envers du décor de ces métiers de passions et de vocations. Elle nous baigne dans les moments de joie et d’euphorie, de réussite et de victoire, mais aussi, et surtout, dans les moments de doute, d’interrogation et de remise en question. Elle nous laisse entrevoir les conflits, et nous donne à voir la bassesse des uns et la petitesse des autres. Cette mise en lumière des coulisses est saisissante. Par sa critique à peine voilée, on sent l’engagement militant qui transpire à travers l’expérience des personnages. 

Alexandra, en enseignante à fleur de peau, qui sans trop sortir de sa zone de confort rêve d’aventure et de passion, est bouleversante. Elle m’a donné envie de manifester pour qu’on accorde plus de valeur à son implication professionnelle ! Elle m’a fait rire aussi, beaucoup. Et puis elle m’a impressionnée par sa ténacité et sa bravoure. Sa générosité et son sens de l’abnégation m’ont bluffée. 

Face à elle, Nathaniel, pilote d’exception à qui tout réussit, épicurien et désinvolte sur les bords. Enfin, jusqu’au moment où il se retrouve secoué par shaker la vie. Et comme si, cela ne suffisait pas, en plus de l’avoir marqué à vif, l’épreuve le laisse avec de nouvelles responsabilités. Dépassé et bousculé de toute part, je l’ai trouvé touchant. Ses tergiversations et ses scrupules professionnels m’ont entraîné dans un maelstrom de questionnement sur son métier. D’ailleurs, j’ai hâte de découvrir en septembre le travail de l’illustrateur Titwane (que j’adore d’amour à la folie) sur le métier de pilote. 

Sans en dire plus, le développement de l’arc narratif de chaque personnage, principal et secondaire, est d’une grande perfection. Leurs personnalités sont riches et profondes. Rien n’est négligé, rien n’est laissé au hasard, ou en suspens. L’auteur maîtrise son intrigue et ses rebondissements à base de révélations, de malentendus, de doutes... comme un chef d’orchestre. Par son écriture d’une grande précision, l’auteur donne à chaque instant de son intrigue les détails qui conviennent pour permettre au lecteur de contextualiser chaque scène et d’en cerner les tenants et les aboutissants.

Page après page, l’histoire prend des airs de récits de vie palpable et réaliste. D’ailleurs, j’ai adoré que l’auteur confronte ses personnages à des aléas concrets : le retard, la radiation, la hiérarchie inefficace, les problèmes de réseau... Des petites choses qui donnent au roman de la profondeur et de l’authenticité.

Verdict : J’ai adoré ! 

Bonus : Les dernières pages m’ont laissé hébétée.

Les infos : 
Date de parution : 07/04/2020
Editeur : Auto-édition
Nb. de page : 415 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.