7 octobre 2016

À la place du cœur, Saison 1 d'Arnaud Cathrine

Résumé :
Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un "plus si affinités"… Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de la "première fois". 

Moi j'en dis : 
Un retour sur les évènements du mois de janvier 2015, avec les attentats qui visaient la rédaction du journal Charlie Hebdo et les clients d'une supérette cacher. Un retour au jour le jour par le biais du regard d'un adolescent, comme les autres, Caumes et sa bande de copain. Un récit bouleversant qui m'a ramenée en janvier 2015, heure après heure.

Revivre les évènements avec Caumes, c'était bouleversant. Heure après heure, on retombe dans le désespoir, la peine, l'incompréhension, l'angoisse. On s'y revoit, on s'y replonge.

Caumes épluche la presse, tente d'y voir plus claire, de comprendre le pourquoi du comment. Il passe son temps sur internet, les réseaux sociaux entre émotion et tension. Ses amis lui ressemble un peu, beaucoup et pas du tout. Avec eux, il va tenter d'expliquer l'inexplicable. Certains de ses professeurs vont les accompagner dans cette démarche. Une belle solidarité va se mettre en place.

L'auteur raconte son histoire avec beaucoup d'intelligence. Il n'oublie pas de parler de ces gens séduit par les extrêmes et leurs récupérations de ces tristes évènements. De ces professeurs, qui n'ont pas su faire face au flot de questions de leurs élèves. Surtout, surtout, il fait un parallèle intéressant avec les attentats du 11 septembre et cette génération marquée au fer rouge par ces images de l'horreur absolue qui ont défilée en boucle à la télévision. Il aborde la sur-médiatisation de l'horreur, le retour à la vie, à l'amour.

Verdict :
Un livre très complet, touchant et percutant.. dont la fin est digne d'une claque pas méritée.

Bonus : Je dois dire que j'ai adoré Théo, l'un des acolytes de Caumes. Insolent et arrogant par moment, mais qui ose défendre ses convictions, ses valeurs, ses principes, ses libertés et celles des autres. #ModeGroupieOn

Bonus 2 : Copain a vu dans ce roman, beaucoup d'espoir et d'amour. J'ai vu l'amour, mais pas l'espoir. Il a un capteur d'espoir plus épanoui que le mien.

Les infos : 
Date de parution : 01/09/2016 
Editeur : Robert Laffont
Collection : R 
Nb. de pages : 252 pages 
Prix : 16 € 

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

1 commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.