28 septembre 2013

Une Ile de Tracey Garvis-Graves

Résumé : 
Anna, professeur à Chicago, lasse de sa vie morose, n’hésite pas un instant lorsque les Callahan lui proposent de se rendre aux Maldives pour donner des cours à leur fils T.J, dix-sept ans, en rémission d’un cancer. Ils embarquent tous deux à bord d’un jet privé qui se crashe en plein océan. Comment survivre sur l’île déserte où ils échouent ? T.J ne risque-t-il pas de faire une rechute ? Anna n’est pas au bout de ses peines, mais le plus dur sera sans doute de vivre avec un adolescent qui devient peu à peu un homme…

Première phrase : 
J’avais trente ans quand l’hydravion que nous avions pris, T.J. Callahan et moi, s’est écrasé dans l’océan Indien.

Dernière phrase : 
Et que T.J. et moi [*Supprimé, car risque de spoiler*].

Le paragraphe : 
Il n’a pas protesté, mais la corde était si serrée autour de son avant-bras qu’il n’est pas parvenu à la dérouler. Il a essayé de se libérer tandis que le requin l’entraînait vers le large et, lorsque la corde s’est enfin détendue, il n’avait plus pied depuis un moment. Soulagée, j’ai cru qu’elle s’était rompue, puis je me suis rendu compte que le requin revenait vers nous.

La malle aux livres en dit : 
Pour ma part j’ai autant adoré la partie qui se passe sur l’île – avec beaucoup de péripéties – que la partie qui se passe à Chicago à leur retour. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
L'auteur nous livre une histoire d'île déserte bien raconté ! Elle parvient à maintenir le suspens de son intrigue jusqu'au bout. Le lecteur n'a pas d'autres choix que de passer par mille émotions et surtout de se retrouver projeté sur l'ile avec eux..

Même si le schéma narratif est prévisible, on apprécie, parce qu'on c'est attaché aux naufragés : T.J l'adolescent qu'on voit grandir de page en pages et Anna la prof cool.

Et surtout on accroche à l'histoire parce que tout y est crédible, les crises, les joies, les dangers... Pas un seul passage m'a semblé grotesque.

Verdict : Une chouette histoire qui nous transporte vers le soleil d'une île presque accueillante.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez. 
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.