4 novembre 2013

Cupcake Club, Tome 1 : Baiser sucré de Donna Kauffman

Résumé : 
Quand Leilani Trusdale, pâtissière émérite, se réfugie sur la petite île de Sugarberry, dans le sud des États-Unis, elle pense laisser derrière elle son passé new yorkais. C’est alors que son ancien chef et mentor, Baxter Dunne, débarque sans crier gare pour tourner une émission culinaire dans sa boutique de cupcakes.Avec son regard de braise, il a le don de faire rougir l’adorable pâtissière… Ces deux-là ne partagent-ils pas davantage que leur goût immodéré pour le glaçage au chocolat ?

Première phrase : 
Les cupcakes l’avaient sauvée.

Dernière phrase : 
Lani éclata de rire, puis disparut [*Supprimé, car risque de spoiler*].

Gwenlan de La malle aux livres en dit : 
J’ai aussi été séduite par le milieu de la cuisine et notamment le tournage des émissions culinaires. Lire la suite.

Moi j'en dis : 
Je suis très sensible au conseil de lecture des gens que je rencontre. Mon arrivée dans la blogosphère à d'ailleurs fait exploser ma PAL.. Je tente bien de raisonner mes achats, mais je suis faible (je m'égare). Pour en revenir aux conseils, en bibliothèque j'essaye toujours de viser au plus juste pour "mes" lecteurs, du coup dans ma vie perso, j'accueille les conseils à bras ouvert. Je trouve ça tellement reposant d'effectuer mes achats sans prendre le risque de tomber sur des daubes (comme dirais mon libraire). Les gens deviennent mon filtre entre la sur-production éditoriale et mes achats livresques.

C'est dans ce contexte de conseil que je me suis acheté la série "Cupcake Club". 
@Mlle_Uranie à lu ce livre et la chroniqué sur son blog. A la lecture de son avis, il m'a semblé qu'elle avait été emballée par l'intrigue, le contexte et les personnages. J'ai commencé par noter les titres dans la liste de mes envies (toujours dans l'idée d'être plus sage dans mes achats). Et finalement, la conversation a fait que j'ai acheté les trois tomes dans la foulée.. Faible je vous disais.

Ce qui m'a convaincu : La série qui n'est pas une suite m'a plu (d'autres personnages dans les tomes qui suivent). Et le côté « tournage d'émissions culinaire », bon je ne suis pas une grande fan de cuisine, mais les coulisses ça j'adore ! Ca m'a fait penser au roman « La vie commence à 20h10» de Thomas Raphaël un livre sur les coulisses des feuilletons quotidiens (je m'égare). Le côté « personnage qui se replie à la campagne » et d'ailleurs toute l'ambiance « campagne américaine où il fait bon vivre », m'a fait penser à la série de Hart Of Dixie avec Rachel Bilson aussi ! En gros, j'avais un argumentaire pour justifier mon achat.

J'ai trouvé l'histoire très sympa ! L'univers impitoyable de la cuisine nous est un peu dévoilé avec les différentes carrières possibles dans ce secteur. D'autant plus, que les personnages sont crédibles dans leur rôle avec leurs doutes, leurs questionnements et leurs incertitudes. Au bout d'un moment l'intrigue stagne un peu, on s'ennuie presque de ses personnages qui se posent trop de questions. C'est ennuyant, mais ça a du sens : les personnages sont au pied du mur. Et puis l'histoire reprend quand une décision est prise et d'un coup tout s'accélère (se précipite). La fin est prévisible, mais je me suis quand même demandé comment l'auteur allait la mettre en scène.

Le plus : j'ai adoré les personnages secondaires, ils sont géniaux : Alva, la super-mami improbable, Charlotte avec sa pointe d'accent indien, Franco et son accent français, Dree la timide. A chaque passage de « thérapie culinaire » j'étais complètement avec eux.

Verdict : Sympa, mais trop de cuisine tue... Bon après toutes ces préparations de cupcake m'ont coupé l'appétit.. Du coup, j'ai à peine jeté un oeil aux recettes proposées en fin d'ouvrage.


N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.